Première dame: Brigitte Macron n'aura pas son statut, mais une charte

PRESIDENCE Une pétition en ligne pour protester contre un tel statut avait recueilli des dizaines de milliers de signatures. 

N.R.

— 

Brigitte Macron, aux Invalides, le 13 juillet 2017.  Credit:Blondet-POOL/SIPA

Brigitte Macron, aux Invalides, le 13 juillet 2017. Credit:Blondet-POOL/SIPA — SIPA

Il n’y aura pas de « First Lady » à la française. Selon des informations de BFM-TV, c’est une « charte de la transparence » qui devrait voir le jour à la place d’un véritable statut de Première dame pour Brigitte Macron. « Il aurait fallu, pour mener à bien cette possibilité, rassembler le Congrès (Assemblée et Sénat) pour modifier la Constitution », explique le site de la chaîne.

>> QUIZ. Connaissez-vous bien la vie des «premières dames» à l'Elysée?

Emmanuel Macron a donc renoncé à s’engager dans une réforme qui aurait pu être périlleuse : en effet, il ne dispose pas d’une majorité au Sénat. Toujours selon BFM-TV, la charte devrait préciser le nombre de collaborateurs dont dispose Brigitte Macron, et préciser son rôle.

Une pétition qui cartonne 

Lancée il y a deux semaines, une pétition sur le site Change.org contre la création du statut de Première dame a dépassé les 120 000 signatures. « A l’heure où l’Etat souhaite faire des économies dans le budget de l’armée et souhaite moraliser la vie politique, se pose un problème de conscience nationale », est-il expliqué dans le texte qui accompagne la pétition.

>> Lire aussi: Le statut de Première dame est-il «une très grande hypocrisie»?