«Yes, la meuf est dead»: Sibeth Ndiaye dément avoir écrit ce SMS après la mort de Simone Veil

POLEMIQUE Selon le «Canard enchaîné», Emmanuel Macron souhaiterait «muscler sa com'» et mettre «Sibeth Ndiaye sous tutelle»…

H. B.

— 

La trentenaire Sibeth Ndiaye joue également un rôle crucial dans les relations avec la presse.

La trentenaire Sibeth Ndiaye joue également un rôle crucial dans les relations avec la presse. — ERIC FEFERBERG / AFP

« Yes, la meuf est dead ». C’est le SMS qui aurait été envoyé par Sibeth Ndiaye, collaboratrice d’Emmanuel Macron en charge des relations avec la presse, à un journaliste qui lui demandait si Simone Veil était bien décédée. Révélé ce mercredi par Le Canard enchaîné, ce message écrit le 30 juin dernier a suscité beaucoup de critiques dans l’entourage du président.

« C’est fini la bande de potes qui dégomme tout ce qui bouge »

Un langage très familier qui n’aurait en effet pas du tout plu aux conseillers d’Emmanuel Macron. « Sibeth a pris l’habitude d’appeler les rédactions pour commenter les articles, mais la campagne est terminée, une nouvelle ère commence, c’est fini la bande de potes qui dégomme tout ce qui bouge.»

La chargée de communication s’est défendue ce mercredi d’avoir écrit ce message. «  Le SMS est totalement faux », a-t-elle déclaré à LCI.

Bientôt mise sous tutelle ?

Révélée au grand public dans un documentaire sur la campagne d’Emmanuel Macron diffusée au lendemain de sa victoire, la jeune conseillère en communication semble aujourd’hui être sur la sellette.

Selon l’hebdomadaire satirique, Emmanuel Macron souhaiterait aujourd’hui « muscler sa com', bref mettre Sibeth Ndiaye sous tutelle».