Affaire Business France: Vers une mise en examen de Muriel Pénicaud?

JUSTICE La ministre du Travail est visée depuis juin dernier par une enquête préliminaire du parquet de Paris pour « favoritisme, complicité et recel de favoritisme »…

H. B.

— 

La ministre du Travail Muriel Pénicaud à l'Assemblée nationale le 12 juillet 2017.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud à l'Assemblée nationale le 12 juillet 2017. — VILLARD/SIPA

C’est une affaire qui empoisonne le début du quinquennat d’Emmanuel Macron. La justice française enquête depuis plusieurs semaines sur l’attribution litigieuse d’un marché par Business France (BF). Selon, le Canard Enchaîné, la plus proche collaboratrice de Muriel Pénicaud, à l’époque ex-directrice adjointe de cet organisme, « sera convoquée début septembre par les magistrats chargés du dossier en vue de sa mise en examen ». La ministre du Travail pourrait également l’être, selon le journal satirique.

Business France, organisme public dirigé à l’époque par Muriel Pénicaud, aujourd’hui ministre du Travail, avait été chargé d’organiser une soirée à Las Vegas autour d’Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie. BF avait confié à Havas, sans appel d’offres, la quasi-totalité des prestations pour lesquelles l’agence a perçu 289.019 euros, après renégociation.

Des échanges de mails entre des dirigeants de BF et l’équipe d’Emmanuel Macron

Les enquêteurs se sont penchés sur plusieurs mails échangés durant l’année 2015 entre les dirigeants de BF et l’équipe d’Emmanuel Macron. Selon une source proche du dossier citée par le Canard Enchaîné, ces échanges constitueraient une lecture « très, très instructive ».

>> A lire aussi : Muriel Pénicaud assure qu'elle n'a pas essayé d'étouffer l'affaire

La ministre du Travail, visée depuis juin dernier par une enquête préliminaire du parquet de Paris pour « favoritisme, complicité et recel de favoritisme », a assuré à plusieurs reprises n’avoir « rien à se reprocher » dans cette affaire. Pourtant, d’après des mails internes révélés par le JDD, il en ressort que Muriel Pénicaud était au courant des problèmes budgétaires de Business France.