Migrants: Macron ne veut «plus personne dans les rues» d'ici fin 2017

IMMIGRATION En déplacement à Orléans, Emmanuel Macron s’est prononcé sur l’accueil des migrants en France. «La première bataille: loger tout le monde dignement », a-t-il déclaré...

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron à Istres, le 20 juillet 2017.

Emmanuel Macron à Istres, le 20 juillet 2017. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

«D'ici la fin de l'année, je ne veux plus personne dans les rues, dans les bois», a déclaré jeudi le président Emmanuel Macron dans un discours sur l'accueil des migrants, lors d'une cérémonie de naturalisation à la préfecture d' Orléans.

« Loger tout le monde dignement »

«La première bataille: loger tout le monde dignement. Je veux partout des hébergements d'urgence. Je ne veux plus de femmes et hommes dans les rues», a-t-il ajouté.

«Je veux partout, dès la première minute, un traitement administratif qui permette de déterminer si on peut aller vers une demande d'asile ou non, et derrière une vraie politique de reconduite aux frontières», a poursuivi le président de la République.

« Des délais beaucoup trop longs »

«Notre pays a mis en place un système perdant pour tout le monde avec un traitement indigne dans les premiers mois, des délais beaucoup trop longs où les gens s'installent dans la précarité et une inefficacité complète de reconduites à la frontière».

Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté d'une «réduction drastique» des délais de traitement des dossiers des migrants. Le gouvernement veut réduire ce délai de 18 à 6 mois.