VIDEO. Législatives: Henri Guaino juge son électorat à vomir et quitte la vie politique

COUP DE GUEULE Henri Guaino, candidat aux élections législatives dans la 2e circonscription de Paris, a tiré sa révérence et salué ses électeurs...

Armelle Le Goff

— 

Henri Guaino, député LR, le 5 mai 2015 à l'Assemblée nationale à Paris.

Henri Guaino, député LR, le 5 mai 2015 à l'Assemblée nationale à Paris. — WITT/SIPA

Henri Guaino ne mâche pas ses mots. Mais, ce dimanche soir, l’ancienne plume de Nicolas Sarkozy a dû rendre les armes. Il s’est incliné face au candidat de La République en marche, Gilles Legendre, et Nathalie Kosciusko-Morizet qui accèdent tous les deux au second tour des législatives dans la 2e circonscription de Paris.

>> Retrouvez toutes les informations du premier tour par là

Bye bye la politique

Une déception pour celui qui, la semaine dernière, lors d’une opération tractage confiait à 20 Minutes sa volonté d’en découdre avec les cadres des Républicains. « J’ai donné, en 35 ans, cent fois plus à ma famille politique que ceux qui m’ont mis à l’écart. Ma famille ne leur appartient pas. Je n’ai pas l’intention de me laisser écarter par des arrivistes médiocres. »

Sur BFM ce dimanche soir, il est logiquement complètement sorti de ses gonds, expliquant que son électorat, constitué en partie de « bobos » et de l’autre d’une « bourgeoisie traditionnelle de droite », « était à vomir ».

« L’hypocrisie, c’est terminé », a-t-il affirmé, annonçant qu’il arrêtait la vie politique. D’aucuns ont vu dans sa réaction un complet craquage.