Législatives: Cambadélis, Mennucci, Hamon… La longue liste des ténors et ministres PS éliminés au 1er tour

POLITIQUE Alors que le PS a enregistré un score historiquement bas, de nombreuses figures du parti ont été éliminées ce dimanche dès le 1er tour des législatives…

Claire Planchard

— 

Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS.

Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS. — Lionel Urman/SIPA

Une débâcle sans précédent. Avec moins de 10 % des voix au soir du premier tour des législatives, le Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l’Assemblée sortante, s’effondrerait autour de 15 à 40 sièges, soit encore moins que les 57 de sa défaite historique de 1993. Signe de l’ampleur de cette sanction électorale, de nombreuses figures nationales du parti, responsables et anciens ministres, ont été éliminées dès le premier tour.

>> A lire aussi : Suivez les résultats des législatives en direct

Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du PS, a été éliminé ce dimanche dès le premier tour des élections législatives dans la 16e circonscription de Paris. Selon des résultats encore provisoires, Jean-François Cambadélis ne se classerait qu’en quatrième position avec moins de 10 % des voix, très loin derrière le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi (La République en marche), largement en tête avec environ 37 %, et la candidate de La France insoumise, Sarah Legrain (environ 20 %), tous deux qualifiés pour le second tour.

Benoît Hamon Nouveau revers cinglant pour le candidat PS à l’élection présidentielle. Après sa défaite le 23 avril avec moins de 10 % des suffrages, le député sortant des Yvelines a annoncé ce dimanche son élimination au 1er tour des législatives.

Matthias Fekl L’ancien ministre de l’Intérieur Matthias Fekl (PS) a été éliminé ce dimanche au premier tour de l’élection législative dans la deuxième circonscription de Lot-et-Garonne, selon les résultats définitifs. Le candidat socialiste est arrivé troisième, derrière celui de la République en marche Alexandre Freschi (28,39 %) et la représentante du Front national Hélène Laporte (20,32 %). L’ancien ministre rassemble 17,00 % des suffrages exprimés mais, du fait de l’abstention, échoue nettement en dessous des 12,5 % des inscrits.

Aurélie Filippetti L’ancienne ministre de la Culture a annoncé elle-même sa défaite dès le premier tour des législatives. « C’est évidemment une grande déception mais c’est difficile de résister contre une vague », a-t-elle lancé sur France 2, en estimant que « quand la gauche n’assume plus ses valeurs de gauche, elle est battue ».

Kader Arif Dans la 10e circonscription de la Haute-Garonne, l’ancien ministre de François Hollande et député sortant ne s’est pas qualifié pour le second tour, C’est le candidat de La République en marche, Sébastien Nadot, qui obtient le plus de voix avec près de 39,5 % des voix (résultats partiels). Il affrontera au second tour la représentante de la France Insoumise, Monique Fabre. Kader Arif lui arrive en cinquième position derrière le maire centriste de Castanet, Arnaud Lafon et le frontiste Mathieu Lachurie.

Pascale Boistard  L’ancienne ministre socialiste n’a pas obtenu un assez bon score pour se hisser au second tour dans la première circonscription de la Somme. La députée sortante n’a obtenu que 7,06 % des voix. Franck De Lapersonne, humoriste et candidat du Front National, est lui aussi éliminé, à 15,94 %. Le journaliste et réalisateur François Ruffin, candidat, passe au second tour des élections législatives (avec 24,32 % des voix.) Il fera face au candidat de la République en marche, Nicolas Dumont, arrivé en tête à 34,13 %.

Jean Glavany Elu avec près de 67 % des voix en 2012, Jean Glavany, député sortant de la 1re circonscription des Hautes-Pyrénées ne sera pas au second tour des législatives. L’ancien ministre de l’Agriculture de Lionel Jospin a réuni seulement 14,61 % des voix, ne lui permettant pas se qualifier.

Patrick Mennucci Le candidat PS sortant à Marseille a annoncé son élimination dès le premier tour, dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône où il affrontait notamment Jean-Luc Mélenchon.

Elisabeth Guigou. L'ancienne Garde des Sceaux PS Elisabeth Guigou, député sortante de la 4e circonscription de Seine-Saint-Denis a annoncé sur Twitter son élimination dès le premier tour avant la publication des résultats définitifs. 

On l’annonçait comme le successeur de Martine Aubry à la mairie de Lille. Le socialiste François Lamy se présentait dans la 1re circonscription du Nord, celle de Lille. Comme la maire de Lille à son arrivée dans le Nord en 2002, il a été défait aux législatives. Et assez largement.

François Lamy Le successeur désigné de Martine Aubry  a été éliminé au premier tour dans la 1ère circonscription du Nord avec 9,1 % des voix, laissant Christophe Ittier pour La République en marche (LREM) et Adrien Quatennens pour La France insoumise (FI) s’opposer au second tour. L’ancien député de l’Essonne a eu la défaite particulièrement amère.

Christian Eckert L'ancien secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert, artisan de la réforme du prélèvement à la sourcen a été éliminé ce dimanche dans la  3ème circonscription de Meurthe-et-Moselle avec 9,49% des voix. Au second tour, c'est le candidat de La République en marche Xavier Paluszkiewicz (32,23%) et celui de la France insoumise Patrice Zolfo (15,91%) qui se disputeront son siège à l'Assemblée.