Fustigée pour s’être voilée dans une mosquée, Élisabeth Guigou réplique

POLITIQUE La députée socialiste a été prise en photo, vêtue d’un voile, alors qu’elle faisait campagne dans une mosquée de Pantin en Seine-Saint-Denis, où elle brigue la sixième circonscription…

M. F avec AFP

— 

Elisabeth Guigou, députée socialiste.

Elisabeth Guigou, députée socialiste. — IBO/SIPA

Tout a commencé avec un article publié par Le Point. Le média a publié ce vendredi un article dans lequel Élisabeth Guigou, candidate à la sixième circonscription de Seine-Saint-Denis apparaît voilée. Le Point qui pose la question d’« un coup de canif supplémentaire dans la stricte laïcité à la française », rapporte que le lundi 5 juin, la députée socialiste est allée faire campagne en « hijab » à la mosquée dite du nouveau gymnase de Pantin.

Immédiatement, des personnalités politiques, de droite, et surtout d’extrême droite, se sont emparées de l’information pour dénoncer la « soumission » d’Élisabeth Guigou face à l’Islam.

Devant l’article du Point, sous-entendant à demi-mot qu’elle allait à l’encontre de la laïcité et face aux attaques de ses adversaires politiques, la députée socialiste a immédiatement répliqué. Elle a d’abord précisé qu’elle avait simplement respecté un usage valable dans tous les lieux de culte.

Puis elle a rappelé que ce genre de controverse n’était jamais apparu lorsqu’il s’agissait d’hommes.

En effet, François Fillon lors d’une visite aux Sikhs de France en 2016, Manuel Valls en 2015 à la synagogue de Nazareth, ou encore Nicolas Sarkozy en 2016 à la Grande Synagogue de Paris, avaient pris soin de couvrir leurs cheveux.