Pour François Hollande, «un ancien président doit être encore au service de son pays»

PRESIDENT Il n'envisage pas de commenter la vie politique pour l'instant...

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande dans les locaux du quotidien La Montagne le 8 juin 2017.

François Hollande dans les locaux du quotidien La Montagne le 8 juin 2017. — Capture d'écran 20 Minutes

Il ne peut toujors pas s'empêcher de parler à la presse ! François Hollande qui dit vouloir respecter une «période de réserve et de retenue absolument nécessaire» pendant la campagne pour les législatives, mais a estimé dans un entretien au journal La Montagne  publié vendredi qu'un ancien président doit demeurer «au service de son pays».

«Une période de réserve et de retenue est absolument nécessaire. Je ne sais pas combien de temps cela durera, mais je n'envisage pas de commenter la vie politique. Je l'ai suffisamment reproché à d'autres pour ne pas m'autoriser moi-même à faire des réflexions qui seraient prématurées», déclare l'ancien président.

Il va écrire un livre

Interrogé dans une vidéo publiée sur le site du quotidien sur son avenir, François Hollande a répondu : «Il faut toujours avoir une activité qui est d'être utile à la France. (...) Je considère qu'un ancien président doit être encore au service de son pays». Il a aussi évoqué le livre qu'il prévoit d'écrire sur son quinquennat, et «des leçons qu('il peut) tirer de cette responsabilité qu('il a) occupée».

L'ancien président, qui assistera vendredi aux commémorations du massacre de Tulle en 1944, a aussi mentionné «la réflexion (qu'il va) mener, parce qu'il y a quand même beaucoup à faire dans notre pays».

Julien Dray, porte-parole du PS pour les législatives et proche de François Hollande, a déclaré vendredi sur LCI que «l'ancien président allait »certainement apporter aussi sa contribution à la réflexion» quant à la reconstruction du PS après les législatives. Selon lui, François Hollande est «inquiet par ce qui est en train de se passer», et il «reconnaît qu'il a une forme de responsabilité dans tout cela». Il a aussi estimé qu'il «sera utile» que François Hollande «s'explique lui-même» au sujet de son quinquennat.