Emmanuel Macron: «Ma poignée de main avec Trump ce n'est pas innocent»

DIPLOMATIE VIRILE Une façon de se faire « respecter » selon le chef de l'Etat...

N. Se. avec AFP

— 

Poignée de main musclée entre Donald Trump et Emmanuel Macron, le 25 mai 2017, en marge du sommet de l'Otan, à Bruxelles.

Poignée de main musclée entre Donald Trump et Emmanuel Macron, le 25 mai 2017, en marge du sommet de l'Otan, à Bruxelles. — E.VUCCI/AP/SIPA

La poigne de fer du jeune président français avait fait sensation dans la presse et sur les réseaux sociaux.  Beaucoup s’étaient même interrogés... Afin de ne pas se laisser broyer la main par Donald Trump et de ne pas perdre la face devant les caméras du monde entier, Emmanuel Macron se serait-il « entraîné » à la poignée de main avant la rencontre fatidique entre les deux hommes jeudi à Bruxelles ? Dans un entretien au Journal du Dimanche, le président de la République confie que ce geste de salutation n’a, il est vrai, pas été pris à la légère. « Ma poignée de main avec lui, ce n’est pas innocent, ce n’est pas l’alpha et l’oméga d’une politique mais un moment de vérité » affirme-t-il, avant de préciser : « Il faut montrer qu’on ne fera pas de petites concessions, même symboliques, mais ne rien surmédiatiser non plus ».

>> A lire aussi : «Pragmatique», «ouvert»... Au G7, Macron fait assaut d'amabilité envers Trump

Une diplomatie virile qui a fait d’Emmanuel Macron une icône aux Etats-Unis et un interlocuteur à prendre au sérieux pour les autres chefs d’Etat. « Donald Trump, le président turc ou le président russe sont dans une logique de rapport de forces, ce qui ne me dérange pas. Je ne crois pas à la diplomatie de l’invective publique mais dans mes dialogues bilatéraux, je ne laisse rien passer, c’est comme cela qu’on se fait respecter », assure Emmanuel Macron.