Emmanuel Macron face aux soldats au Mali, le 19 mai 2017.
Emmanuel Macron face aux soldats au Mali, le 19 mai 2017. - Capture d'écran / BFMTV

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

L’ESSENTIEL

  • Le décret limitant à dix le nombre de collaborateurs du cabinet d’un ministre est paru.
  • Le Premier ministre Edouard Philippe a pris contact avec les principales organisations syndicales et patronales, en les assurant de « l’importance qu’il accorde au dialogue social ».
  • Pour son premier déplacement hors d’Europe, le président Emmanuel Macron se rend vendredi sur la base de Gao au Mali

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Législatives: Quatre raisons pour lesquelles cette campagne est vraiment unique

>> A lire aussi : François Bayrou fixé vendredi sur son renvoi en correctionnelle dans une affaire de diffamation

 


20h: Ce live est maintenant terminé. 


19h43 : Le Maire promet de négocier des hausses de commandes pour GM & S

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est engagé vendredi à déployer « tous les efforts nécessaires pour garantir l’accroissement des commandes » des constructeurs automobiles clients de l’équipementier en difficulté GM & S, menacé de liquidation judiciaire, selon un communiqué de Bercy.

Bruno Le Maire, qui s’est entretenu avec les syndicats de GM & S à Bercy vendredi après-midi, a prévu de les informer de l’issue de ses discussions avec les constructeurs d’ici la décision du tribunal de commerce de Poitiers le 23 mai sur l’avenir du site de La Souterraine (Creuse), qui emploie environ 280 salariés.

Le ministre « va contacter Carlos Tavares et Carlos Ghosn (dirigeants respectifs de PSA et Renault) ce week-end pour essayer de faire évoluer la situation, éviter une liquidation mardi prochain », a précisé Vincent Labrousse, délégué CGT, à l’issue de la rencontre.

Le syndicat, qui cite les sociétés GMD et Magneto comme repreneurs potentiels, « souhaite que le tribunal de commerce demande une prolongation de la période d’observation pour permettre d’ouvrir les discussions » officiellement avec les deux constructeurs.


18h21 : Macron veut lutter « contre l’islam radical, les trafics de drogue et d’êtres humains » en Afrique


18h20 : « Aucune armée européenne n’a la capacité d’intervenir aussi rapidement que la France », estime Macron au Mali


18h12 : Bayrou recevra lundi les associations anticorruption

Le nouveau ministre de la Justice François Bayrou va recevoir lundi des associations en première ligne dans la lutte contre la corruption pour préparer « très vite » son projet de loi sur la moralisation de la vie publique.

Au coeur de son alliance scellée pendant la campagne électorale avec Emmanuel Macron, ce texte doit être présenté en Conseil des ministres avant les législatives des 11 et 18 juin.

« Dès lundi je recevrai les associations anticorruption Anticor et Transparency International », a annoncé vendredi à l’AFP François Bayrou lors de son premier déplacement ministériel, dans son fief de Pau.

« Mon intention est de proposer un texte clair, lisible, qui changera de manière déterminante les situations qui font naître des soupçons. Je veux aller très vite pour que tous les citoyens voient quel va être le cadre de l’action publique, mise à l’abri des conflits d’intérêts », a-t-il expliqué.


18h07 : El Khomri ne voit pas « de difficultés » avec le recours aux ordonnances

L’ancienne ministre du Travail Myriam El Khomri a affirmé vendredi à l’AFP ne pas voir de « difficulté » au fait de réformer le Code du travail par ordonnances, « si cela repose sur un compromis négocié avec les organisations syndicales et patronales ».

« Pour moi l’enjeu, c’est le contenu de l’ordonnance, et surtout accepter un transfert du pouvoir législatif au pouvoir exécutif ne peut se faire que s’il y a eu de la négociation ou de la concertation avec les organisations syndicales sur le contenu de l’ordonnance », a expliqué Myriam El Khomri, en marge d’un déplacement de campagne dans le XVIIIe arrondissement.

« Et pour moi, si ça repose sur un compromis négocié avec les organisations syndicales et patronales, je ne vois pas de difficulté », a poursuivi l’ancienne ministre, candidate dans la 18e circonscription de Paris, où elle affrontera notamment Caroline De Haas, égérie de la lutte contre la loi Travail.

« Tout l’enjeu pour moi c’est comment on allie la démocratie sociale et la démocratie politique », a-t-elle ajouté.


17h47 : Macron offre les 600 kilos de mangue reçue du président malien aux soldats français

A la fin de son allocution, Emmanuel Macron a offert aux soldats les fruits qu’il avait lui même reçu en cadeau de la part de son homologue malien. Sympa.

 


17h41 : Macron a salué « la combativité » et « l’audace » des soldats français qui ont remporté « un succès militaire remarquable »


17h40 : « Je ne risquerai pas vos vies pour rien » mais « ma détermination dans l’action sera totale »


17h37 : « La sérénité de nos existences, la sécurité de nos enfants » ont un prix, « celui de vos sacrifices »


17h28 : « C’est à toutes les familles de militaires que je voudrais adresser le salut reconnaissant de la France »

 


17h26 : Parmi les « forces vives » de la nation, « j’ai voulu donner le premier rang aux armées françaises », a déclaré Emmanuel Macron au Mali face aux soldats français 


17h24 : Hulot « certain de trouver un point de rencontre » avec Edouard Philippe

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, s’est déclaré vendredi « certain de trouver un point de rencontre » avec son Premier ministre, Édouard Philippe, malgré des « divergences ».

Les deux hommes ont effectué vendredi après-midi un premier déplacement commun dans le Val-de-Marne, au sein de la première installation expérimentale de production de biométhane liquéfié à usage carburant.

« Je suis certain qu’on va trouver à un moment un point de rencontre », a déclaré Nicolas Hulot aux journalistes, devant l’usine de traitement des eaux usées de Valenton (Val-de-Marne), qui valorise le biogaz issu des boues d’épuration. « Si on attend que toutes les planètes soient alignées, on ne va jamais avancer », a-t-il ajouté.


16h32 : Le quiz pour tester vos connaissances sur le gouvernement

 


15h56 : Philippe et Hulot visitent une usine de traitement des eaux usées

 


15h53 : Des adieux déchirants ?

 


15h50 : Dupont-Aignan « regrette profondément » le départ de deux proches au FN

Le président de Debout la France, a indiqué vendredi à l’AFP « regretter profondément » le départ au FN de deux proches, qui seront candidats aux législatives dans les Bouches-du-Rhône et en Saône-et-Loire.

« Je déplore ces départs, je les regrette profondément, mais ça a le mérite de la clarté », a indiqué le député-maire de Yerres (Essonne) à propos des départs de son porte-parole, Laurent Jacobelli, et de son ex-directeur-adjoint de cabinet, Maxime Thiébaut.


15h45 : Que pensent les étudiants de l’Essec de leur ancien directeur devenu ministre ?

Selon L’Etudiant qui les a interrogés, du bien. Mais pouvaient-ils vraiment dire autre chose ?

 


15h41 : Encore un documentaire sur Emmanuel Macron

Emmanuel Macron, en marche vers l’Elysée sera diffusé samedi 24 juin à 22 h sur Public Sénat


15h36 : Des bisbilles PS à Marseille…

Dans la circonscription de Marie-Arlette Carlotti, ancienne ministre socialiste marseillaise et députée sortante ayant récemment renoncé à briguer un nouveau mandat, deux candidats affirment avoir obtenu l’investiture du PS.On vous explique tout ici. 

 


15h19 : Agnès Buzyn ne traitera pas les dossiers liés à l’Inserm, dirigé par son époux

La nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, laissera à Matignon le soin de traiter les questions liées à l’Inserm, dirigé par son époux Yves Lévy, pour éviter tout conflit d’intérêts, a expliqué vendredi son entourage à l’AFP.


15h14 : François Bayrou fait sa première visite en tant que ministre de la Justice

 


14h57 : L’AFP confirme que Solère a été contraint de démissionner de la présidence du groupe LR

Thierry Solère, député sortant LR, a remis sa démission en fin de matinée, officiellement pour se consacrer à sa campagne des élections législatives dans les Hauts-de-Seine. Selon plusieurs sources, outre son « absence répétée » au Conseil régional, certains de ses collègues dénoncent sa proximité avec La République en Marche !

.


14h38 : Les principaux patrons d’administration centrale ne sont pas sûrs de garder leur poste

Le président de la République a déclaré vouloir changer ou confirmer « l’intégralité des postes de direction de la fonction publique. » On vous explique les raisons de cette démarche ici.


14h29 : Le Maire critique « ceux qui font le tour des usines » pour vendre des « illusions »

Le ministre de l’Economie Bruno le Maire a critiqué vendredi « ceux qui font le tour des usines » pour promettre la « démondialisation », estimant que cela revient à vendre des « illusions » aux ouvriers français.

« Tous ceux qui font le tour des usines en vendant la démondialisation ou la nationalisation, ils mentent aux ouvriers français, et ils mentent aux salariés français », a assuré Bruno Le Maire lors d’un déplacement sur le site du groupe verrier Arc, dans le Pas-de-Calais.

« Il faut dire la vérité, dire ce que nous pouvons faire, ce que nous ne pouvons pas faire, c’est comme ça qu’on construit la confiance et qu’on peut avancer », a ajouté le ministre, appelant à « ne pas vendre des illusions ».


14h20 : Macron veut agir « vite, fort, et de manière déterminée »

« Je veux agir vite, fort et de manière déterminée sur le plan politique et militaire, et agir dans la durée sur le plan du développement », a-t-il affirmé. « Les terroristes prospèrent sur la misère. Nous avons un travail de développement de long terme à conduire. »

 


14h18 : Quand une journaliste malienne mixe Manuel Valls et Emmanuel Macron

 


14h07 : Deux proches de Dupont-Aignan rejoignent le FN pour les législatives

Deux proches de Nicolas Dupont-Aignan, le porte-parole de Debout la France Laurent Jacobelli et son ex-directeur-adjoint de cabinet Maxime Thiébaut, rejoignent le Front national en étant candidats aux législatives dans les Bouches-du-Rhône et en Saône-et-Loire, a-t-on appris vendredi auprès du FN.

Laurent Jacobelli, également secrétaire général adjoint de Debout la France, sera candidat dans la dixième circonscription des Bouches-du-Rhône, celle de Gardanne, actuellement détenu par l’EELV François-Michel Lambert, a indiqué à l’AFP Stéphane Ravier, patron du FN dans le département, confirmant une information du site d’information Marsactu.

Le profil de Laurent Jacobelli a été retiré du site internet de DLF.

Maxime Thiébaut sera pour sa part candidat dans la 4e circonscription de Saône-et-Loire, actuellement détenue par la PS Cécile Untermaier et qui avait placé Marine Le Pen à 43,65 % des suffrages exprimés le 7 mai. Nicolas Bay, patron de la campagne des législatives pour le Front national, a confirmé à l’AFP cette investiture.


13h56 : Thierry Solère contraint à la démission de la présidence du groupe LR au conseil régional par les élus, selon RTL

Selon la radio, Thierry Solère démissionne sous la pression des membres du groupe Les Républicains qu'il présidait au Conseil régional d'Île-de-France. Dans une lettre, ces derniers évoquent son indisponibilité. Mais officieusement, c'est son rapprochement avec La République en Marche qui serait en cause. Othman Nasrou, actuel Vice-President de la Région, devrait assurerer la présidence du groupe d'ici une nouvelle élection, programmée dans 3 jours.


13h51 : François Hollande remercie ceux qui lui ont envoyé des messages après le décès de son frère survenu jeudi

 


13h48 : Une adjointe au maire d’Evreux candidate LR contre Bruno le Maire

Une adjointe au maire d’Evreux sera candidate LR contre le ministre de l’économie Bruno Le Maire dans la 1ère circonscription de l’Eure, a-t-on appris vendredi auprès de l’intéressée.

Il s’agit de Coumba Dioukhané, 50 ans, adjointe à l’enfance et à l’éducation dans l’équipe du maire LR Guy Lefranc, un proche de Bruno Le Maire.

« Je ne suis pas candidate pour gêner Bruno Le Maire, je suis candidate pour défendre les valeurs du parti Les Républicains », a déclaré à l’AFP Coumba Dioukhané.

« Il n’était pas question de laisser cette circonscription sans un candidat LR », a-t-elle ajouté.

La direction de LR a considéré qu’en rejoignant le président Emmanuel Macron, Bruno Le Maire, tout comme le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, s’étaient exclus eux-mêmes du parti.


13h42 : « La France continuera à être engagée aux côtés des pays africains dans la guerre contre le terrorisme », a affirmé Emmanuel Macron


13h32 : « La France est engagée depuis le début à vos côtés et elle continuera de l’être », a dit le président à son homologue malien


13h28 : Macron au Mali pour « rendre hommage aux soldats » et leur « témoigner de sa confiance »


13h08 : Le gouvernement a plutôt la cote pour le moment

Sept Français sur dix (69%) jugent favorablement la nomination d'Edouard Philippe au poste de premier ministre et la composition de son gouvernement, selon un sondage Odoxa pour France Info publié vendredi.

 


12h59 : Pendant ce temps-là au Mali…

Emmanuel Macron et son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta ont passé en revue les troupes présentes sur la base de l’opération française Barkhane qui mobilise 4.000 soldats dans cinq pays (Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger et Tchad), dont 1.700 en poste à Gao actuellement, dans la lutte contre les djihadistes au Sahel.


12h50 : La situation est toujours très tendue chez GM & S Industry en Creuse

Des représentants syndicaux seront reçus vendredi après-midi au ministère de l’Economie. Notre reporter, Nicolas Raffin, était sur place ce jeudi.

 


12h43 : Mélenchon est bien parti à Marseille

Jean-Luc Mélenchon, candidat dans la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône pour la France Insoumise, recueillerait 35 % des intentions de vote, devant la candidate de la République en Marche Corine Versini (26 %) et le député socialiste sortant Patrick Mennucci (13 %), selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions.

 


12h36 : L’Elysée tente de rassurer Reporters sans frontières

Après les critiques formulées par des sociétés de journalistes sur l’organisation de la couverture médiatique des voyages officiels, la présidence de la République a envoyé un courrier à Reporters sans frontières (RSF) pour tenter de rassurer l’organisation sur le respect de la presse.

« Il va de soi que nous avons ouvert l’option aux rédactions, mais jamais imposé un journaliste plutôt qu’un autre (…). Les journalistes qui se sont inquiétés peuvent se rassurer : l’Elysée n’entend pas faire le travail des rédactions. », est-il écrit
 


12h32 : Segolène Royal dans les pas de Roselyne Bachelot ?

Un rôle de chroniqueuse politique ne lui déplairait pas. On vous dit tout ici.

 


12h28 : Le préfet Stéphane Fratacci, nommé directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur

Le préfet de la région Grand Est, Stéphane Fratacci a été nommé directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a-t-on appris vendredi auprès du ministère de l’Intérieur.

Il succède à Jean-Luc Nevache qui a dirigé depuis décembre 2016 les cabinets de Bruno Le Roux et Matthias Fekl. Stéphane Fratacci, conseiller d’Etat, a notamment exercé les fonctions de directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur (2001 à 2006).


12h06 : Le chef de la com' d’Emmanuel Macron a-t-il traité Yann Barthès de « gros connard » ?

C’est ce qu’affirme Le Lab politique. Une insulte qui aurait été prononcée après l’affaire de la RotondePaul Larrouturou, journaliste à Quotidien, avait demandé à Emmanuel Macron cet épisode ne ressemblerait pas un peu à celui du Fouquet’s pour Nicolas Sarkozy.

 


12h04 : Emmanuel Macron a atterri à Gao

Le président français est arrivé sur la base de Gao dans le nord du Mali, pour son premier déplacement hors d’Europe, afin de donner une nouvelle dimension à l’engagement militaire de la France, présente depuis quatre ans pour lutter contre les djihadistes.

 


11h42 : Jean-Marie Le Guen explique pourquoi il renonce à se représenter aux législatives

Dans Le Parisien, l’ancien ministre socialiste, Jean-Marie Le Guen annonce son renoncement à se représenter aux législatives à Paris. « Après 20 ans de mandat, il m’a paru légitime de passer à autre chose. Il faut savoir se renouveler. »

 


11h37 : Tiens, tiens, le livre de Nicolas Hulot ne paraît plus…

Osons le big bang démocratique devait sortir le 6 septembre prochain. Mais il semblerait que le propos qui y est tenu ne soit pas compatible avec les nouvelles fonctions ministérielles de son auteur. On vous dit tout ici.


11h30 : Mais Gilbert Collard critique le choix de la patronne du FN

Le député avait déconseillé à Marine Le Pen d’être candidate aux législatives, ce qu’elle a finalement annoncé jeudi.

« Très personnellement --c’est un avis ultra minoritaire-- je pensais qu’elle ne devait pas se présenter pour se consacrer à la direction du mouvement, et pour rester à la hauteur de sa stature présidentielle », a déclaré Gilbert Collard sur LCP.



 


11h23 : Marine Le Pen tente de reprendre l’avantage

Marine Le Pen a tenté jeudi de se replacer en chef de l’opposition mais aussi du FN en se lançant dans les législatives dans le Pas-de-Calais, en reconnaissant le « raté » du débat face à Emmanuel Macron et la nécessité d’une « réflexion » sur la sortie de l’euro.

La présidente du FN sera candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, là où Steeve Briois, l’un de ses très proches, est maire d’Hénin-Beaumont.

 


11h14: L'état d'urgence ne semble pas remis en cause pour le moment...

 


11h13: Quand les Républicains mettent en scène l'unité...

 


11h05 : Mais avec la retouche des rythmes scolaires, il va y avoir du sport

Les communes qui garderont les quatre jours et demi et les activités périscolaires pourraient se retrouver face à des difficultés de financement après 2019. Celles conserveront les quatre jours et demi sans les activités périscolaires vont mécontenter les parents si elles ne proposent que de la garderie après la classe. Celles qui reviendront à la semaine à quatre jours vont être taxées de ne pas prendre en compte le bien être des élèves. On vous dit tout ici.

 


11h01 : Il faut « des hommes politiques au gouvernement, pas des gestionnaires », affirme Martinez

« Il ne faut pas raisonner comptablement (…) or, le fonctionnement du gouvernement, c’est (qu') il faut réduire les dépenses publiques. Je crois qu’il devrait analyser les causes de la montée du Front national dans les zones rurales où les gens disent qu’ils n’ont plus de service public ; il faut faire des choix, il faut investir. Il faut qu’on ait des hommes politiques au gouvernement et non pas des gestionnaires », a-déclaré le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez vendredi sur LCP.

 


10h51: Mais la fronde des journalistes est encore vive sur Twitter

 


10h47 : Castaner justifie le mode de communication de Macron

Emmanuel Macron « parle aux Français à son rythme, avec son mode d’organisation », a plaidé vendredi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, après l’accroc avec la presse à propos du déplacement présidentiel au Mali.

 

Car pour le déplacement d’Emmanuel Macron au Mali vendredi, les responsables presse de l’Élysée ont contacté directement les journalistes qu’ils veulent inviter, sans laisser ce choix aux rédactions, ce qui constitue une entorse sans précédent aux relations entre pouvoir et médias.


10h44 : « Attention à la poudre aux yeux » sur la moralisation de la vie politique, prévient Fenech

Le député LR du Rhône est sceptique par rapport à la prochaine loi de moralisation de la vie publique promise par Emmanuel Macron.

« Depuis 1993, il y a eu 12 lois de moralisation de la vie publique », a rappelé Georges Fenech sur CNews. « Attention à la poudre aux yeux », a-t-il lancé. « On peut toujours améliorer les choses à la marge, mais attention surtout à ne pas jeter le discrédit comme ça sur la fonction du parlementaire », a-t-il dit.


10h41 : Wauquiez (LR) renonce aux législatives pour rester président de la région Auvergne Rhône-Alpes

Le député sortant de la 1ère circonscription de Haute-Loire, a annoncé vendredi sa décision : «Lors de la campagne des élections régionales, j’ai indiqué que si j’étais élu, je resterais président de la région. Le respect de la parole donnée est sacré. Il est le ciment de la parole politique», a-t-il déclaré dans un communiqué, précisant qu’il serait le suppléant de la candidate Isabelle Valentin pour l’aider à «remporter cette élection législative au nom de la droite et du centre».

 


10h34: Pour Jean-Michel Blanquer, sur les rythmes scolaires: il faut de la «concertation» locale

Les rythmes scolaires en primaire, pour lesquels le président Emmanuel Macron veut laisser plus de liberté, doivent être discutés localement, a indiqué vendredi le nouveau ministre de l'Education nationale sur France Inter. 

A la question de savoir s'il allait donner carte blanche aux maires sur le devenir des rythmes, il a répondu: «Non, c'est un sujet d'équipe».


10h30 : Méadel regrette la suppression du secrétariat d’Etat à l’Aide aux victimes

L’ancienne secrétaire d’Etat à l’Aide aux victimes, Juliette Méadel, a regretté vendredi la disparition de son portefeuille ministériel, à l’occasion de la formation du premier gouvernement du quinquennat d’Emmanuel Macron.

« Je ne suis pas candidate à ma propre succession, mais ce qui compte, et pour les associations et pour la continuité de l’Etat, (…) c’est que les victimes aient (…) un ministre ou un secrétaire d’Etat », a estimé Mme Méadel sur Radio Classique.


Mots-clés :