Aymeric Chauprade, le 18 mai 2014 à Paris lors d'un meeting de campagne du FN
Aymeric Chauprade, le 18 mai 2014 à Paris lors d'un meeting de campagne du FN - Pierre Andrieu AFP

Une « audition libre concernant l’emploi d’assistants parlementaires ». L’eurodéputé ex-Front national Aymeric Chauprade, un ancien proche conseiller de Marine Le Pen qui l’accuse d’avoir organisé l’embauche d’assistants parlementaires européens dédiés en réalité au parti, a été convoqué chez les juges d’instruction le 28 mars, a-t-il annoncé sur son site internet.

>> A lire aussi : «Les anciens cadres du FN lavent le linge sale du parti en public»

Cet élu, qui a quitté le FN avec fracas en novembre 2015, avait assuré à L’Express la semaine dernière que Marine Le Pen avait demandé en juin 2014 aux nouveaux eurodéputés FN de lui « donner une délégation pour embaucher des assistants parlementaires » à leur place, des emplois qui font l’objet actuellement d’une information judiciaire.

« Audition libre sur l’emploi d’assistants parlementaires par les députés européens FN »

Dans un communiqué publié sur son site internet, cet élu indique avoir reçu une « invitation à une audition libre concernant l’emploi d’assistants parlementaires par les députés européens du Front national », par les juges Claire Thépaut et Renaud Van Ruymbeke, pour le 28 mars.

« J’avais annoncé, à la suite de mon témoignage dans Envoyé Spécial (sur France 2) diffusé le 15 mars dernier, que j’étais à la disposition de la Justice afin de lui fournir toutes les informations dont je dispose. J’accepte donc de me rendre à cette audition libre qui aura lieu le 28 mars prochain », écrit-il. La présidente du FN, Marine Le Pen, avait traité dimanche son ancien conseiller d'« affabulateur ».

Mots-clés :