Ségolène Royal lors de ses vœux à la presse, le 17 janvier 2017.
Ségolène Royal lors de ses vœux à la presse, le 17 janvier 2017. - Witt/SIPA

La ministre de l’Environnement Ségolène Royal a exhorté dimanche les candidats à la présidentielle à parler d’agriculture « pas seulement au moment du salon ».

« Ce que je dis aux candidats, quels qu’ils soient, c’est que l’agriculture, il faut en parler tout le temps et pas seulement au moment du Salon de l’agriculture », a déclaré la finaliste de la présidentielle 2007.

>> Lire aussi. Ségolène Royal ne sera pas candidate aux élections législatives 

« Un sujet crucial »

« Quand on parle de l’agriculture uniquement au moment du salon, ça ne va pas », a insisté la ministre : « La question agricole doit être intégrée à la question globale de la société, parce que l’alimentation, c’est un sujet crucial, et l’équilibre écologique des territoires, c’est un sujet absolument majeur », a-t-elle notamment déclaré.

Ségolène Royal a arpenté pendant près de 3 heures (au lieu de deux prévues initialement) les allées du salon, sous le regard plutôt bienveillant des visiteurs, qui sollicitaient très souvent des photos avec elle.

Après avoir rencontré la mascotte du salon, la vache pie-noir bretonne Fine, elle s’est rendue à la filière caprine, avant d’échanger quelques mots avec des éleveurs de vaches, notamment tarentaises, puis parthenaises, remontant parfois le moral des acteurs de ce secteur en crise.

>> Lire aussi. Salon de l’agriculture: François Hollande ouvre une édition «pas comme les autres» marquée par la morosité du secteur agricole

« Il y a des choses qui ne vont pas »

« Il y a des choses qui ne vont pas, mais il y a des choses qui vont bien, regardez la beauté de votre troupeau ! », s’exclame-t-elle auprès d’un spécialiste de la parthenaise. « Je ne sais pas si on est reconnus pour ce que l’on fait, nous nourrissons les gens, quand même », se plaint ce dernier.

« Mais si, vous êtes reconnus ! Il n’y a pas un événement où il y a autant de monde qu’au Salon de l’agriculture. Allez, faut être volontaire et positif, vous avez tout pour être positif », lui glisse-t-elle.

« Je suis élue dans un territoire rural depuis 1988 », a rappelé Mme Royal, avant de lancer un vibrant hommage au monde paysan, estimant notamment que les agriculteurs « sont les premières sentinelles de la protection et de l’observation des mutations de la nature : ce sont eux qui ont protégé nos paysages ».

« Les Français sont très attachés à leur terroir, à leurs territoires, à leurs agriculteurs. Il faut que les agriculteurs tiennent un discours positif sur eux-mêmes. C’est comme ça qu’ils donneront envie à la population de se coaliser avec eux pour défendre leur métier et leurs espaces naturels », a-t-elle conclu.

L’ex présidente du conseil régional de Poitou-Charentes (2004-2014), âgée de 63 ans, avait été élue en 1988, 1993, 1997 et 2002 députée de la 2e circonscription des Deux-Sèvres. Elle a ensuite cédé sa circonscription à une proche, Delphine Batho, pour se présenter dans celle de La Rochelle, où elle a été battue en 2012.

Mots-clés :