Présidentielle: Le Pen arriverait devant Fillon, Macron en troisième position

SONDAGE Jean-Luc Mélenchon arriverait quatrième...

20 Minutes avec AFP

— 

Des affiches de Marine Le Pen et François Fillon dans un village de la Sarthe, le 7 septembre 2016.

Des affiches de Marine Le Pen et François Fillon dans un village de la Sarthe, le 7 septembre 2016. — GILE MICHEL/SIPA

Marine Le Pen, en tête, et François Fillon se qualifieraient pour le second tour de la présidentielle, suivis par Emmanuel Macron qui consolide sa troisième place devant Jean-Luc Mélenchon, selon un sondage BVA-Salesforce publié jeudi.

>> A lire aussi : Emmanuel Macron s'exprime en anglais depuis Berlin, Marine Le Pen s'indigne

La candidate du Front national oscille entre 25 % d’intentions de vote au 1er tour, si le candidat socialiste est Manuel Valls ou Arnaud Montebourg, et 26 % s’il s’agit de Benoît Hamon ou Vincent Peillon. Elle progresse légèrement par rapport à la précédente enquête de début décembre (23-24 %), selon ce sondage réalisé pour la presse régionale et Orange.

Macron ferait mieux face à Hamon ou Peillon que contre Valls

Marine Le Pen devance le candidat de la droite François Fillon, à 24 % dans tous les cas de figure et en perte de vitesse par rapport à décembre (27 % à 31 %). Au premier tour, Emmanuel Macron recueillerait 16 % des suffrages en cas de victoire de Manuel Valls (11 %) à la primaire organisée par le Parti socialiste les 22 et 29 janvier. Face à Arnaud Montebourg, Benoît Hamon ou Vincent Peillon, l’ex-ministre de l’Economie ferait mieux avec 20 % d’intentions de vote.

>> A lire aussi : Mélenchon demande aux banques françaises d’avoir « pitié du FN »

Jean-Luc Mélenchon arriverait quatrième dans tous les cas (12,5 % à 13 %). Derrière lui, Manuel Valls obtient 11 % des intentions de vote s’il remporte la primaire, plus qu’Arnaud Montebourg (6,5 %), Benoît Hamon (6 %) ou Vincent Peillon (5 %). Ce dernier serait même devancé par François Bayrou (6 %) s’il se présente. Au second tour, François Fillon l’emporterait avec 63 % des voix contre 37 % à son adversaire du Front national.

Enquête réalisée en ligne du 6 au 8 janvier auprès d'un échantillon de 946 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d'un échantillon de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Les intentions de vote reposent sur les personnes inscrites sur les listes électorales certaines d'aller voter. Marge d'erreur de 1,4 point à 3,1 point.