Primaire de la gauche : Benoît Hamon table sur 2 millions d’électeurs

POLITIQUE Le candidat socialiste estime que « la primaire n’est que la petite présidentielle »…

20 Minutes avec AFP

— 

Benoît Hamon lors d'une conférence de presse, le 6 janvier 2016. ISA HARSIN

Benoît Hamon lors d'une conférence de presse, le 6 janvier 2016. ISA HARSIN — SIPA

Objectif 2 millions. C’est l’horizon qu’envisage Benoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche en vue du scrutin dont les deux tours auront lieu les 22 et 29 janvier. « Si on passe le cap des 2 millions, on se donne l’assise à partir de laquelle le vainqueur ou la vainqueure aura de la force politique », car « la primaire, ça n’est que la petite présidentielle », a-t-il lors de l’émission Questions politiques de France Info, en partenariat avec France Inter et Le Monde.

Si quelque 8 000 bureaux de vote sont prévus, Solférino espère entre 1,5 et 2 millions d’électeurs, contre près de 2,7 et  2,9 millions de votes aux premier et second tours de la primaire de 2011.

« Il s’agira de voir si cette primaire est utile au rassemblement de la gauche »

« Le fait qu’il y ait 1 600 bureaux de vote de moins qu’en 2011 m’inquiète un peu. Il est l’illustration de la fatigue des appareils, dont l’appareil du Parti socialiste », a-t-il confié tout en affirmant sentir « sur le terrain un vrai regain d’intérêt » de l’opinion pour cette primaire, à quatre jours du premier débat télévisé entre les sept candidats en lice.

« Il s’agira de voir si cette primaire est utile au rassemblement de la gauche ou si elle ne change rien à ce qui est le paysage éclaté de la gauche », a ajouté Benoît Hamon.