Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes.
Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes. - PDN / SIPA

La ministre Laurence Rossignol, reconduite dans ses fonctions ce mardi, a apporté le même jour sur Public Sénat son soutien à l’ex-Premier ministre Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche pour la représenter à l’élection présidentielle. « Je vais voter pour Manuel Valls et je le soutiendrai », a déclaré la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes lors de l’émission L’épreuve de vérité.

« Dans cette primaire, et ensuite dans l’élection présidentielle, je n’imagine pas que le débat ait lieu devant les Français entre des candidats qui, tous, enjambent ou piétinent ce quinquennat et le bilan que nous portons », a-t-elle expliqué, défendant un bilan « collectif ».

Manuel Valls, qui « représente ce quinquennat », a été un Premier ministre « extrêmement loyal et protecteur à l’égard du président ». Selon elle, il a travaillé pour « permettre à François Hollande d’être à nouveau candidat », sans « arrière-pensée ».

>> A lire aussi : Primaire à gauche: Manuel Valls en campagne seul contre tous?

Pour Laurence Rossignol, son successeur à Matignon Bernard Cazeneuve est un homme « respecté » qui « a les capacités à être un chef d’équipe, à extraire de nous le meilleur, à nous faire travailler ensemble ». Sa nomination par un François Hollande « préoccupé des questions de sécurité » est celle du « choix de continuer et de travailler prioritairement sur les questions de terrorisme et sur la protection des Français », a estimé la ministre.

Mots-clés :