Primaire à droite : Fillon assume la comparaison « avec ceux qui ont redressé leur pays »

LIVE Après sa victoire à la primaire de la droite, la grande question de ce lundi matin : François Fillon est-il le grand favori pour la présidentielle de 2017 ?….

F.P et D.B.

— 

François Fillon et Margaret Thatcher

François Fillon et Margaret Thatcher — Serge Pouzet et Eugene Adebari / SIPA

L’ESSENTIEL :

  • François Fillon s’est nettement imposé dimanche au second tour de la primaire de la droite en obtenant 66,5 % des voix.
  • Alain Juppé, encore favori il y a encore quelques semaines, ne récolte que 33,5 % des voix. Selon deux sondages, François Fillon devancerait Marine Le Pen au 1er tour, et l’emporterait largement au second face à la présidente du Front national.

A Lire aussi :

Alain Juppé ou l’éternel revenant de Bordeaux

Au QG de François Fillon, on salue la victoire de « la force tranquille »

Ultra-libéral, pro-russe... Le programme de François Fillon

 

Ce live est à présent terminé, merci de l'avoir suivi avec nous !

20h18: « Il faudra s’entendre » avec François Bayrou, selon François Fillon

20h11: «J'assume la comparaison avec les dirigeants qui ont réussi à redresser leur pays», lance François Fillon 

Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle était interrogé par David Pujadas sur la comparaison faite par certains entre son programme et celui de Margaret Thatcher

20h03: Comment Alain Juppé a raté sa première (et dernière) campagne présidentielle

Son camp en était pourtant convaincu : Alain Juppé devait gagner la primaire de la droite et du centre. Une certitude balayée par la claque du premier tour, le 20 novembre, et définitivement enterrée après la très large victoire de François Fillondimanche. Plusieurs facteurs peuvent expliquer, en partie, ce cuisant échec.

Des attaques concentrées contre Sarkozy, une campagne trop « modérée », un excès de confiance, 20 Minutes analyse cette défaite par là

19h51: Fillon « n’a pas fini [s] es consultations et n’ai pris aucune décision » sur la réorganisation des Républicains

François Fillon a affirmé qu’il n’avait « pas fini » ses consultations concernant la réorganisation du parti Les Républicains, et qu’il n’avait encore « pris aucune décision ».

« Je n’ai pas fini mes consultations, je n’ai pris aucune décision » concernant LR, a affirmé l’ex-Premier ministre.

Plusieurs sources LR avaient indiqué peu auparavant à l’AFP que Bernard Accoyer devait remplacer Laurent Wauquiez à la tête du parti.

19h01: Quels départements a voté pour qui ?

Les résultats définitifs du second tour de la primaire de la droite ont été validés ce lundi par la Haute autorité pour la primaire. Ils permettent de dessiner une carte du vote Fillon  et une carte du vote Juppé

18h42: La victoire de Fillon, une bonne nouvelle pour la gauche ?

La droite tient son champion. François Fillon a largement remporté le second tour de laprimaire dimanche face à Alain Juppé. Et dans le camp d’en face, on en pense quoi ? François Hollande y verrait « une divine surprise ». Les cadors du PS ne disent pas mieux : la candidature « ultralibérale » de l’ancien Premier ministre serait une bonne nouvelle pour la gauche. Une bonne nouvelle, vraiment ?

La réponse à lire ici 

18h17: Le directeur de campagne de Fillon va quitter la Région IDF

Patrick Stéfanini, directeur général des services de la Région Ile-de-France et directeur de campagne de François Fillon, a demandé lundi à être déchargé de ses fonctions à la Région, a-t-on appris auprès de l’entourage de la présidente de Région LR Valérie Pécresse.

Cette démission prendra effet avant la fin de l’année, selon la même source qui précise que ce « départ était programmé en cas de victoire de François Fillon ».

17h51: Qui sont les fidèles de Fillon?

Valérie Boyer, Patrick Stéfanini, Anne Méaux, Jérôme Chartier, Gérard Larcher, Bruno Retailleau... 20 minutes vous fait découvrir la galaxie Fillon ici. 

17h45: Najat Vallaud-Belkacem dénonce «les outrances» à l'égard des enseignants

La ministre de l'Education vient de poster sur Twitter une vidéo où on l'a voit réagir très vivement aux propositions de François Fillon concernant les suppression de postes d'enseignants.

 

 

17h38 : Fillon l’emporte avec 66,5 % des voix selon les résultats définitifs

La primaire de la droite a rassemblé 4,38 millions de votants et Fillon l’a emporté avec 66,5 % des voix, selon les résultats définitifs révélés par la Haute autorité chargée de l'organisation du scrutin.

François Fillon l'emporte avec 66,5% des suffrages (2.903.564 voix) contre Alain Juppé, qui a recueilli 33,5% (1.463.838 voix). Au premier tour, 4.272.880 votants avaient participé au scrutin.

17h31: Et si on faisait un peu d'histoire...

Alors que les admirateurs de Fillon se réclament de l'héritage de la dame de fer, Mediapart revient sur les annéesThatcher, en en faisant un bilan plutôt critique...

Les Echos sont aussi négatifs dans leur article sur la politique industrielle de miss Maggie.

17h24 : Anne Roumanoff dans l’église avec les fidèles qui ont peur de Fillon

Décidemment, François Fillon donne du grain à moudre aux humoristes. Il faut dire qu’il lui préférait Sarkozy avant.

 

17h21: L'homonyme de François Fillon reçoit des soutiens :)

 

17h03: Les dessinateurs sont inspirés par la victoire de Fillon

 

17h: Merkel félicite Fillon pour sa «victoire écrasante»

La chancelière allemande Angela Merkel a téléphoné lundi à François Fillon pour le «féliciter de sa victoire écrasante» à la primaire de la droite, a-t-on appris de source proche de l'ancien Premier ministre. Ils «ont convenu de se voir début janvier». La rencontre devrait avoir lieu à Berlin.

16h51: Le Gorafi tâcle Fillon sur son attitude envers les femmes

On se rappelle le «Je suis un homme, je ne suis pas une femme donc ce n'est pas à moi de prendre une décision personnelle sur cette question», qu'avait prononcé François Fillon à propos de l'avortement lors du dernier débat télévisé et qui lui avait vallu les foudres des féministes. Le site d'information parodique Le Gorafi enfonce le clou en affirmant que «s’il est élu Président, Fillon promet de prononcer le mot femme au moins une fois par mois».

 

16h40 : Quand les proches de Fillon y croyaient déjà

Dans le documentaire Instincts primaires : les coulisses d’une élection de Thomas Legrand, qui sera diffusé sur C8 ce mercredi à 21h, on comprend à quel point l’entourage de Fillon et le candidat lui-même, doutaient des sondages tout au long de la campagne.

 

16h32 : Et du côté du PS, le déjeuner semble avoir été fructueux...

Manuel Valls écarte une démission en soulignant être « chef du gouvernement » et avoir « le sens de l’Etat », apprend-on de l’AFP.

16h31 : Allez, on fait le point sur les candidats potentiels ou sûrs à la présidentielle

 

16h19 : Le chef d’orchestre de la victoire, Patrick Stefanini, suscite l’intérêt des médias

Beaucoup de médias dresse le portrait du directeur de campagne de François Fillon, jugé comme l’artisan du succès du candidat. «Cet énarque discret de 63 ans n’en est pas à sa première campagne victorieuse», rappelle BFMTV qui évoque sa participation à la campagne de Jacques Chirac face à Edouard Balladur en 1995 et à celle de Valérie Pécresse en 2015 en Ile-de-France.

«Carré, parfois brutal, Stefanini n’a pas froid aux yeux. Quand il faut dire les choses en face, il s’y colle. Quand il expose un problème, tout y est : le fond, la forme, l’objectif, la stratégie, les moyens, les obstacles, avantages, inconvénients. Avec, souvent en prime, l’anecdote ou le détail qui tue», décrit de son côté L’Obs.

 

16h17: François Fillon fait sa pub pour le JT de France 2

 

16h07: François Fillon sous l'oeil des photographes

Année après année, son look BCBG a peu changé. Et les chaussettes rouges sont restées. 20 minutes a passé en revue les photos du candidat à la présidentielle. 

 

16h03 : « Tu n’es pas le meilleur mais tu es le seul », a glissé VGE à Fillon

Ils n’étaient pas nombreux à croire en lui au début de la primaire, mais l’ancien président en faisait partie. « Tu n’es pas le meilleur mais tu es le seul », a déclaré Valéry Giscard d’Estaing à François Fillon pendant la primaire, selon les dires du Monde.

15h41: La langue de bois au menu du déjeuner Valls-Hollande

L'ambiance a été «tout à fait cordiale et studieuse», a déclaré l'entourage de François Hollande, à la suite du déjeuner entre le président et son Premier ministre. Difficile donc de savoir pour l'instant lequel des deux se présentera à la présidentielle.

15h22: Quel est le programme Fillon sur le logement?

François Fillon ne veut plus de l'encadrement des loyers en vigueur depuis plus d’un an à Paris, propose d’exonérer de taxe sur les plus-values les biens immobiliers cédés au-delà de 15 années de détention, souhaute Prêt à taux zéro élargi... BFMTV a fait le point sur le sujet.

 

 

15h17: Juppé sort de son silence

Il l'a fait sur Twitter.

 

15h15: Le New York Times n'a pas trop capté la ligne de Fillon...

 

15h: Qui est Bruno Retailleau?

Le sénateur vendéen, très actif pendant la campagne, s’est fait connaître du grand public. Il fait partie des favoris pour obtenir un poste de ministre, voire pour occuper Matignon, si la droite l’emportait en mai prochain. 20 minutes dresse le portrait de cette « révélation » de la campagne Fillon.

14h54: Mais que fait François Fillon ce lundi?

« Lundi sera plutôt consacré à la réflexion et aux consultations », indique son entourage dans Le Figaro. Mais les choses devraient bouger dès mardi où le vainqueur de la primaire se rendra à une réunion du groupe Les Républicains à l’Assemblée national et participera à une réunion du bureau politique du parti l’après-midi.

14h46: Retailleau et Accoyer auraient déjà refusé la présidence du parti

SelonLe Figaro, le député-maire d’Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie), Bernard Accoyer, et celui du sénateur de Vendée, Bruno Retailleau, circulaient comme potentiels présidents de LR. Mais tous les deux auraient refusé ce poste. « On peut parler de moi comme on veut. Ça n’est pas que ça ne m’intéresse pas mais… Je suis président de groupe parlementaire, président de région (Pays-de-la-Loire, ndlr) : cela suffit très largement à mon bonheur », a-t-il assuré Bruno Retailleau sur RTL. « Je n’ai pas encore eu cette question qui m’ait été posée, mais ça n’est pas dans mes intentions à cette heure », a pour sa part déclaré Bernard Accoyer sur Sud radio.

14h38: Vous voulez connaitre le résultat de votre bureau de vote?

Le Figaro propose un outil qui vous le permet, à consulter ici.

 

14h32:Pour Bernard Debré, «il faut remplacer Laurent Wauquiez»

«Il faut le remplacer. Il est intérimaire, c'était prévu. J'aime bien Laurent Wauquiez. Est-ce que ce sera un filloniste ou un sarkozyste ? On n'en sait rien. Ce sera le mieux à cette place-là», estime le député de Paris sur RTL

 

14h24: Laurent Gerra imagine l'avenir d'Alain Juppé

«J’ai jamais aimé le Bordeaux. Rien que pour les faire chier, je vais me présenter en Bourgogne», déclare le faux Alain Juppé sur RTL.

 

14h14: « Monsieur Fillon, allez réviser vos chiffres ! Le dialogue social ça marche en entreprise ! », lance un syndicaliste

François Hommeril, président du syndicat de cadres CFE-CGC, a fustigé le programme de François Fillon pour réformer le dialogue social en entreprise et l’a invité à s’entourer d’experts en la matière pour préparer sa campagne présidentielle. «Il est vrai que pour quelqu’un qui a fait de la politique pendant 40 ans et qui n’a jamais mis les pieds dans une entreprise, c’est un peu compliqué de parler avec pertinence de ce que c’est que le dialogue social», s’est-il agacé devant l’AFP.

François Hommeril a souligné que 30.000 accords étaient signés chaque année en entreprise entre les directions et les syndicats. «Monsieur Fillon, allez réviser vos chiffres ! Le dialogue social ça marche en entreprise !», a-t-il lancé du coup.

 

 

14h02: La Poste va toucher une commission de 750.000 euros grâce à la primaire

La Poste, via sa filiale la Banque postale par laquelle ont transité les sommes récoltées auprès des électeurs des deux tours de la primaire de la droite, va toucher une commission de 750.000 euros, a appris l’AFP auprès de la Haute Autorité de la primaire et de La Poste.

La Haute Autorité et La Poste ont signé un contrat accordant une commission de 8 % à La banque postale, avec un plafonnement de 750.000 euros, a précisé à l’AFP Anne Levade, présidente de cette Haute Autorité chargée de l’organisation de la primaire.

13h53: Henri Guaino combattra « jusqu’au bout » le programme de François Fillon

« Je n’ai rien contre François Fillon. Je le connais depuis longtemps et ce que je vais dire n’est pas un jugement sur la personne mais sur son programme : son programme, je le combattrai avec la dernière énergie, jusqu’au bout », a déclaré sur Europe 1 le député Les Républicains.

« Pour une fois je partage le diagnostic du Front national : c’est une très bonne nouvelle pour le Front national parce qu’avec un programme pareil, les classes populaires et les classes moyennes, elles ne vont pas aller voter pour cette droite-là », a poursuivi le député des Yvelines, qui tente de réunir les 500 parrainages pour la présidentielle.

13h41: Pour Gilbert Collard, François Fillon a tenu dans les moments forts « un discours frontiste »

« Il (François Fillon) a, dans les moments forts de la campagne, tenu un discours frontiste qu’il n’appliquera pas évidemment. Le seul qui avait un discours frontiste et qui aurait peut-être pu l’appliquer dans une espèce de révolution de lui-même incroyable c’était Sarkozy (…) et Fillon a voulu faire quelque part un peu de sarkozysme ».

« J’ai vu des militants (FN) qui m’ont dit : "bien sûr qu’on votera Marine, mais ça nous fait plaisir d’aller voter Fillon parce qu’il a des accents qui rappellent un peu ceux de Marine" ».

13h07: Fillon a été blessé par les photographes

Il en a d'ailleurs plaisanté à la tribune, en expliquant que ce n'était pas Juppé qui l'avait agressé. 

 

12h59: Le sort de NKM suscite des railleries sur Twitter

 

12h52: Et les départements pro Juppé sont...

La Gironde, la Corrèze et la Guyane ont placé Juppé en tête du second tour de la primaire. A Paris, il a limité les dégâts (45%). 

12h48 : Fillon a beaucoup plu aux électeurs masculins et âgés

Les électeurs de François Fillon sont majoritairement des hommes (56 %, selon Harris Interactive), mais plus de femmes ont voté pour lui qu’au 1er tour (+7 points). Les 65 ans et plus - essentiellement les retraités -, ont plus voté Fillon (41 %) que Juppé (27 %) dimanche.

12h39: Quand François Fillon était le benjamin de l’Assemblée Nationale

Les Echos  ont exumé une vidéo où il avait 27 ans. Tout juste élu député de la Sarthe, il annonce sa volonté d'apporter «une façon nouvelle de voir les choses» et son intention «de prendre sa part de responsabilité». On peut déjà percevoir sa détermination.

12h36: L'after victoire n'avait pas l'air très fun

 

12h26: Quand Sophia Aram se moque du positionnement «anti-système» de Fillon

 

12h16: La croix de Valérie Boyer a fait réagir les Twittos

La porte-parole de François Fillon, invitée de France 2 dimanche soir, portait une croix au cou. Ce qui n'a pas manqué de faire réagir les internautes, comme l'essayiste Caroline Fourest.

La principale intéressée a répondu en vidéo, indiquant que sa croix n'était "pas un symbole d'oppression". Une allusion à peine déguisée aux femmes musulmanes portant le voile.

 

12h12: La réussite de la primaire à droite donne des idées aux autres

«L'expérience des primaires telle qu'elle a été vécue cette fois-ci est une bonne expérience démocratique», a déclaré Gilbert Collard, député apparenté FN, sur LCI, «Je trouve même que le Front national ne pourra pas dans l'avenir, à mon avis, s'en affranchir», a-t-il poursuivi.

12h02: Et la France sous Fillon, ça ressemblerait à quoi?

Libération a repris les propositions du candidat à la présidentielle. Selon le quotidien, ça donnerait «Vive les 39 heures jusqu'à 65 ans», «Tout pour les entreprises, des miettes pour les ménages», «A fond les hétéros», «Poutine d’abord»...

 

11h56: Fillon en tête aussi chez les Français de l’étranger 

Avec 52,3% des suffrages des expatriés en sa faveur, François Fillon est finalement arrivé en tête hier chez les votants français de l’étranger à la primaire de la Droite et du Centre. Il réalise son meilleur score sur la 6e circonscription (Suisse et Liechtenstein), avec 59,1% des voix. 

11h52: Quels sont les dossiers chauds qui attendent Fillon?

Il va notamment devoir décider qui dirigera Les Républicains et quels seront les candidats aux législatives. 20 minutes fait le point ici.

 

11h50: Pour Guaino, Fillon incarne une droite «qui n'a aucune humanité»

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy ne mâche pas ses mots envers le vainqueur de la primaire. «Ce n’est pas ma droite. François Fillon est le candidat d’une droite qui n’a aucune générosité, aucune humanité. Nicolas Sarkozy, il avait beaucoup de défauts, mais il avait plus d’humanité, au moins», a-t-il déclaré sur BFMTV. 

11h44: La soirée électorale n'a pas passionné toute la France...

Avec 10,6 millions de téléspectateurs (41% de part d'audience), Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu?, qui avait fait 12,3 millions d'entréesau cinéma, a connu un grand succès dimanche soir sur TF1 pour sa première diffusion TV, très loin devant la soirée électorale de France 2 (3,7 millions ).

Il s'agit de la plus forte audience cinéma de l'année, non seulement pour TF1 mais aussi toutes chaînes confondues.

 

11h40: Pendant sa campagne, Fillon a abusé du mot «caricature», va-t-il poursuivre?

 

11h27: François Fillon sera l'invité du 20h de France 2

Le vainqueur de la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017 répondra aux questions de David Pujadas, précise France Télévisions.

11h22: Où a-t-on le plus voté?

«Dans l’ouest, terres d’élection de François Fillon et Alain Juppé, la participation est globalement en hausse», souligne Le Monde. 

 

11h19: Les échecs de Juppé en résumé

 

11h13: Les jours sont durs pour l'homonyme de François Fillon

Vous connaissez le politique, mais il existe aussi un François Fillon journaliste. Il est souvent pris à parti sur Twitter et commence à être un peu lassé! 

 

11h04: Pour Apparu, Juppé a adopté la mauvaise stratégie de campagne

« Nous avons probablement trop géré une avance, mené une campagne de rassemblement qui était peut-être une campagne de présidentielle et pas une primaire de la droite et du centre. J’imagine qu’il y a effectivement toutes ces erreurs-là », analyse Benoist Apparu dans Les Echos. « Nous n’avons pas vu, du côté des électeurs de la droite et du centre, cette envie d’une droite très forte, très présente, très puissante », explique le porte-parole de la campagne d’Alain Juppé. 

 

11h01: Un petit coup d'oeil sur les Unes du jour

 

10h51 : Certains imaginent déjà le gouvernement Fillon

D’après Le Parisien, François Fillon a déjà une vague idée de ce que pourrait être son futur gouvernement. Il pourrait l’ouvrir à des personnalités de la société civile et ainsi accueillir en son sein Alexandre Bompart (PDG de la Fnac), Henri de Castries (ex-patron d’Axa) ou Pierre Danon (président de Numéricable). A Matignon, le quotidien évoque les hypothèses Xavier Bertrand et Eric Woerth. Parmi les ministres pourraient figurer Jérôme Chartier, Luc Chatel, Bruno Retailleau, Caroline Cayeux, Valérie Boyer, Bruno Le Maire…

10h47: Chatel trouve « curieux » que Bayrou « envisage de se présenter »

Luc Chatel, président du Conseil national du parti Les Républicains, n’y est pas allé de mains morts sur une possible candidature à la présidentielle de François Bayrou ce lundi sur iTélé.

« Je trouve un peu curieux de ne pas avoir voulu participer à la primaire mais d’avoir été au cœur de la primaire, et puis maintenant que le résultat ne nous plaît pas, d’envisager de se présenter soi-même… bon courage pour expliquer ça aux Français ».

 

 

 

10h43 : La position délicate de Valérie Pécresse amuse les Twittos

Elle a soutenu Alain Juppé, ce qui risque de lui coûter cher politiquement.

 

10h35: Nicolas Sarkozy sort de son silence pour féliciter François Fillon

 

10h23: Le Figaro a enquêté sur le manoir de François Fillon

Dans cet article sur le manoir de Beaucé, on y apprend notamment que la belle bâtisse a été évaluée à 650.000 en 2013. 

 

10h18: Les réactions de la gauche et de la droite à la victoire de François Fillon

 

10h10: Fillon a été surpris par l'ampleur de sa victoire selon ses proches

«Jamais François Fillon n’avait anticipé ce résultat», déclare à Paris Match Caroline Cayeux, fidèle de François Fillon. Elle explique que le succès du candidat s'est dessiné à partir des débats télévisés.«Dès le premier, les Français ont découvert un homme sérieux, qui maîtrise totalement son projet et qui a une stature de chef d’Etat. Ceux qui penchaient pour Juppé par hostilité à Sarkozy ont réalisé qu’il y avait une troisième voie. L’Emission politique de Pujadas nous a beaucoup aidés aussi. Les spectateurs ont applaudi par deux fois, ce qui ne s’était jamais produit. Il ne s’est pas laissé promener par les journalistes et sa conclusion devant l’humoriste a marqué les esprits». 

 

10h05: Pour Jean-Christophe Lagarde, Bayrou ne devrait pas se présenter

Interrogé ce lundi sur Europe 1 sur une éventuelle candidature de François Bayrou, le président de l'UDI a répondu: «j'ai beaucoup discuté avec les parlementaires, les cadres de l'UDI ces dernières semaines et ces derniers mois, je n'en n'ai pas trouvé un seul qui envisage de suivre à nouveau une aventure présidentielle de François Bayrou».

10h01 : Gérard Larcher tend la main aux centristes

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR), soutien de François Fillon, estime que le centre a « vocation aujourd’hui à faire partie de la majorité présidentielle ». « Que François Bayrou (le président du MoDem) envisage éventuellement d’être candidat, c’est sa responsabilité », a-t-il déclaré sur Radio classique. « Je souhaite tout simplement que l’ensemble du centre puisse se rassembler derrière François Fillon », a-t-il ajouté.

9h47 : Le directeur de campagne d’Alain Juppé déjà la tête à 2022 ?

Juste un mot-dièse : #AJ2022 comme Alain Juppé 2022 donc, année de la prochaine élection présidentielle 2022. Le tweet est signé Gilles Boyer, directeur de campagne d’Alain Juppé. Le proche du maire de Bordeaux espérerait donc que son champion se relance dans l’aventure d’une primaire en 2022. Pour rappel, Alain Juppé aura alors… 76 ans.

 

9h39 : Les médias et politiques russes saluent la victoire de Fillon

« Les forces de droite relèvent la tête dans toute l’Europe, relève la chaîne publique russe Vesti. » François Fillon est « le plus pragmatique des candidats en ce qui concerne la politique internationale », note l’agence officielle russe Ria-Novosti. Ou encore « Fillon est plus proche des électeurs qu’Alain Juppé sur plusieurs sujets : la lutte contre l’État islamique, le mariage gay et la Russie », selon le député russe Alexeï Pouchkov…

9h26 : Les positions prorusses de François Fillon inquiètent en Allemagne

La perspective de voir François Fillon accéder à la présidence française suscite certaines inquiétudes en Allemagne où sa russophilie en particulier en ferait un allié inconfortable pour Angela Merkel.

François Fillon s’est prononcé pour une levée des sanctions européennes contre Moscou adoptées suite à l’annexion de la Crimée et a soutenu l’intervention russe en Syrie par souci d’efficacité dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI). Des positions qui le placent en porte-à-faux avec la chancelière allemande, déjà inquiète à l’idée d’un rapprochement entre Donald Trump et Vladimir Poutine.

Les positions pro-russes de François Fillon placent le gagnant de la primaire de la droite en porte-à-faux avec Angela Merkel.
Les positions pro-russes de François Fillon placent le gagnant de la primaire de la droite en porte-à-faux avec Angela Merkel. - RSB/HSS/WENN.COM/SIPA

 

9h17 : Toujours au PS, Jean-Christophe Cambadélis calme le jeu

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a tenté de calmer le jeu ce lundi matin sur France 2. « Rien d’irréparable n’a été dit » entre François Hollande et son premier ministre, Manuel Valls. Il n’y a « pas de désaccord politique stratégique » entre les deux hommes. « On est simplement dans la discussion entre le président et le Premier ministre pour savoir sur quoi les choses vont déboucher » (…) «Et elles ne déboucheront qu’à une seule candidature (à la primaire de la gauche, ndlr). »

9h06 : Et pendant ce temps-là, la gauche en plein doute…

Le week-end a été turbulent au PS, notamment après l'interview de Manuel Valls au Journal du Dimanche dans laquelle le Premier ministre ne s'interdit pas une candidature à la primaire de la gauche.

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a mis alors en garde Manuel Valls, ce lundi matin sur Europe 1 : Il a « tout à fait la possibilité » d’être candidat, « mais à ce moment-là, il n’est plus Premier ministre ». Avant d'ajouter: « Il n’y aura pas de primaire entre le président de la République et le Premier ministre. (…) Ça n’existe pas, ça ne peut pas s’imaginer sauf dans des esprits qui ont un petit peu tendance à confondre leur ressentiment personnel avec l’intérêt général.»

8h55 : Fillon, « un adversaire facile » pour Marine Le Pen ?

C’est en tout cas ce qu’estime David Rachline, sénateur-maire Front National de Fréjus. Ce lundi, sur Europe 1, il a assuré que François Fillon ne « pose strictement aucun » problème à Marine Le Pen et qualifie le programme du vainqueur de la primaire de droite de « vaste imposture ».

David Rachline, sénateur-maire FN de Fréjus, aux côtés de Marine Le Pen.
David Rachline, sénateur-maire FN de Fréjus, aux côtés de Marine Le Pen. - CHAMUSSY/SIPA

 

8h49: Le porte-parole d'Alain Juppé se montre bon perdant

Edouard Philippe, maire du Havre et porte-parole d'Alain Juppé, a rappelé ce lundi matin, dans la matinale de France Inter, que son candidat est loyal et se rangera désormais, comme annoncé, derrière François Fillon.

 

8h37 : La victoire de Fillon ? « Le résultat de l’absence d’un leader naturel »

La pique est de Florian Philippot, vice-président du Front National, intervenu ce lundi matin sur BFMTV/RMC. Il voit dans la victoire de François Fillon à la primaire « le résultat de l’absence d’un leader naturel » et estime que la vraie présidentielle commence maintenant, « dans la confrontation projet contre projet ».

 

8h34: «Un catholique traditionaliste pour mener une France laïque»...

Le journal El Païs pointe ce lundi matin une contradiction dans la victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre...

 

8h27 : Laurent Wauquiez, président des Républicains, sur un siège éjectable ?

Lui aime ce qu’il fait. Le président par intérim du parti Les Républicains l’a déclaré ce lundi matin encore sur RTL. Mais celui qui est aussi président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est sur la sellette. Laurent Wauquiez a soutenu Nicolas Sarkozy pendant la primaire. Or, rappelle Le Monde, le vainqueur de la primaire – François Fillon donc- a toute latitude pour installer la direction de son choix à la tête du parti LR. François Fillon devrait mener ce lundi des réflexions, avec sa garde rapprochée, afin de déterminer s’il maintient ou non la direction actuelle, dominée par les sarkozystes.

Laurent Wauquiez durant le meeting de Nicolas Sarkozy le dimanche 9 octobre au Zénith de Paris. Crédit: CHAMUSSY/SIPA
Laurent Wauquiez durant le meeting de Nicolas Sarkozy le dimanche 9 octobre au Zénith de Paris. Crédit: CHAMUSSY/SIPA - SIPA

 

8h22: Aurélie Filipetti n'imagine pas un instant une absence de primaire à gauche

 

Jean-Christophe Lagarde, pas sympa du tout avec Rama Yade

« Comment vouloir exister quand on n’est déjà plus rien ? », voilà comment le président de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) Jean-Christophe Lagarde, sur Europe 1 ce lundi matin, a balayé les ambitions présidentielles de Rama Yade, pourtant dans le camp des centristes elle aussi.

Après la victoire de François Fillon, Rama Yade s’était posée dans un tweet comme la candidate naturelle des centristes qui soutenaient, dans la grande majorité, Alain Juppé lors de la primaire.

 

 

8h07 : Pas question d’«affadir» le programme de François Fillon

Pour Bruno Retailleau, patron du groupe LR au Sénat, «c'est mal connaître François Fillon que de croire un seul instant qu'il va attiédir, affadir son projet». Selon ce proche de François Fillon, ce programme a été trop souvent caricaturé. « Il veut répondre à la double angoisse des Français : la peur du chômage et la restauration de l’autorité de l’Etat ».

8h: «Love is all» : L'appel de Benoit Hamon à un peu plus d'amour à gauche

 

7h53: François Fillon donné vainqueur face à Marine Le Pen

La primaire de la droite à peine dépouillée, tous les esprits sont déjà tournés vers la présidentielle de 2017. Selon deux sondages diffusés dimanche soir, François Fillondevancerait ainsi Marine Le Pen au 1er tour, et l’emporterait largement au second face à la présidente du Front national.

>> François Fillon favori de la présidentielle?

 

7h47: Fillon candidat à droite: Les réactions sur Twitter

 

7h43 : Cambadélis s’alarme de la désunion de la gauche

« Moi, je suis pour la primaire de toute la gauche, pas forcément la primaire de toutes les têtes de l’exécutif. Maintenant, on arrête, ça suffit la fragmentation », a lancé Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti Socialiste sur France 2 ce matin en réaction à la rumeur de candidature de Manuel Valls.

7h38 : Emmanuel Macron ne perd pas le nord

Candidat lui aussi à l’élection présidentielle 2017, l’ex-ministre de l’Economie tente déjà de récupérer les voix de ceux qui, à droite, seraient déçus de la victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre. « J’appelle tous les progressistes de droite à me rejoindre », a ainsi lancé Emmanuel Macron, ce lundi matin au micro de BFMTV.

Emmanuel Macron, ex-ministre de l'économie, le 16 novembre 2016 lors de l'annonce officielle de sa candidature aux prochaines élections présidentielles.
Emmanuel Macron, ex-ministre de l'économie, le 16 novembre 2016 lors de l'annonce officielle de sa candidature aux prochaines élections présidentielles. - SIPA

 

7h36: Ultra-libéral, pro-russe... Le programme de François Fillon 

Petit rappel des principales réformes promises par François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite…

>> Ultra-libéral, pro-russe... Le programme de François Fillon

 

7h26: Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI, veut former une coalition avec Fillon 

Le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), au centre de l'échiquier politique, l'a annoncé ce lundi matin au micro d'Europe 1.

 

 

7h34: «Triomphe par KO» pour Le Parisien... «Leader maximo» pour Liberation

«Fillon triomphe par KO», titre Le Parisien/Aujourd'hui en France. La Croix évoque «une très belle victoire». «François Fillon, leader maximo», ose Libération dans un titre qui surmonte celui revenant sur la mort de Fidel Castro. «Objectif Elysée», titre aussi Le Figaro.