Banksy détourné par le FN: Le parti de Marine Le Pen prétend partager «un côté anticonformiste» avec l'artiste pro-migrants

SOCIETE Le FN a placé une fleur bleue, logo de la prochaine campagne de Marine Le Pen, sur une œuvre de l’artiste de street-art connu pour être ouvertement en faveur des migrants…

20 Minutes avec agence

— 

La célèbre oeuvre de Banksy sur un mur de Bethléem, le 16 décembre 2015.

La célèbre oeuvre de Banksy sur un mur de Bethléem, le 16 décembre 2015. — THOMAS COEX/AFP

Mélange des genres au tout nouveau quartier général de Marine Le Pen, situé rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris. Le Front national, qui a présenté les lieux à des journalistes mercredi matin, a fait mouche en déclinant sa rose bleue sur différents posters accrochés aux murs.

Un bouquet de roses bleues

Le nouveau logo de campagne s’est ainsi retrouvé sur un célèbre pochoir de l’énigmatique artiste Banksy. L’œuvre originale représente un homme qui s’apprête à lancer un bouquet de fleurs multicolores. La « version FN » transforme, elle, ce bouquet de fleurs en un bouquet de roses bleues. Un détournement qui fait le tour du Web depuis mercredi.

Le street artiste britannique est en effet bien loin de partager la vision du FN, notamment sur la question des migrants. Alors que le parti bleu marine a notamment appelé à manifester début novembre dans plusieurs villes de France pour s’opposer à la répartition des migrants dans l’Hexagone, Banksy a, lui, plusieurs fois réalisé des actions en faveur des réfugiés de la jungle de Calais.

En octobre 2015, il avait ainsi envoyé des matériaux issus de son parc d’attractions anti-Disneyland pour y bâtir des abris.

« Parce que nous comptons faire souffler ce vent de liberté »

Alors pourquoi avoir choisi Banksy ? « Parce que nous sommes des gens libres et que nous comptons faire souffler ce vent de liberté », a répondu au Huffington Post Sébastien Chenu, conseiller de Marine Le Pen. Le FN et l’artiste partageraient ainsi « un côté anticonformiste ». De son côté, Marine Le Pen, a précisé à un journaliste du Lab d’Europe 1 ne pas connaître l’auteur du pochoir détourné.

La candidate à la présidentielle a ajouté que tout pouvait faire l’objet d’un détournement et a préféré inviter « les internautes à faire d’autres détournements ». « On les affichera dans le QG », a assuré l’élue. Sûrement à côté des affiches déjà détournées de Clint Eastwood, des Tontons flingueurs et du célèbre Albert Einstein tirant la langue.