Des opposants à la Loi Travail manifestent à Strasbourg le 9 mars 2016
Des opposants à la Loi Travail manifestent à Strasbourg le 9 mars 2016 - PATRICK HERTZOG / AFP

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Pourquoi les jeunes étaient-ils dans la rue, à lire ici
  • Notre reportage dans le cortège parisien, à lire ici
  • Qui sont les porte-drapeaux de la jeunesse, à lire ici
  • Les perturbations dans les transports, c'est ici
  • Les différentes manifestations en France, par là
  • Le coup de gueule de Myriam El Khomri, à lire là

20h : C'est la fin du live. 

Merci de nous avoir suivi tout au long de cette journée de mobilisation. Pour terminer, retrouvez notre reportage dans le cortège parisien et les témoignages de jeunes manifestants

 


19:51 : Fin de la consultation des partenaires sociaux à Matignon

La consultation des syndicats et du patronat menée par Manuel Valls sur le projet de loi sur le travail s’est achevée mercredi soir avec l’UPA (patronat) et l’Unsa (syndicat).

« Nous avons suivi (la mobilisation) bien sûr, mais l’heure est pour nous à la construction de la réforme avec les partenaires sociaux et les parlementaires », a souligné l’entourage du Premier ministre, qui insiste sur la « poursuite des consultations et (met le) cap sur lundi et la restitution ».


19:41 : La fin de la manifestation dégénère à Nantes, 5 interpellations 

En marge de la manifestation nantaise contre le projet de loi travail, qui a réuni plus de 10.000 personnes ce mercredi, plusieurs incidents ont pourtant été signalés dans les rues de Nantes.

Cinq jeunes gens, entre 14 et 16 ans, ont été interpellés à la gare et quartiers Bouffay. Quatre policiers ont été légèrement blessés.


19:35 : La mobilisation « n’a pas fait la démonstration du refus de ce projet de loi », estime Jean-Marie Le Guen

Pour le secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, la mobilisation de ce mercredi contre la réforme du code du travail « n’a pas fait la démonstration du refus de ce projet de loi ».

Jean-Marie Le Guen a été le premier membre du gouvernement à s’exprimer au soir d’une journée de mobilisation. « Nous entendons, nous écoutons, et, en même temps, je ne pense pas que ça ait fait la démonstration du refus de ce projet de loi. Nous allons travailler, nous regardons les choses avec beaucoup de sérénité », a-t-il assuré sur le plateau d’iTELE.


18:55 : Un Français sur deux favorable à la mobilisation contre la loi Travail

Un Français sur deux (50 %) soutient ou a de la sympathie pour la mobilisation contre le projet de loi El Khomri, selon un sondage Elabe publié ce mercredi pour BFMTV.

Si 25 % des personnes interrogées sont opposées ou hostiles à la mobilisation syndicale et étudiante contre le projet de réforme du Code du travail, un autre quart (25 %) y est indifférent.

Par ailleurs, 62 % des Français estiment que François Hollande « soutient la volonté de réforme de Manuel Valls », contre 37 % d’un avis contraire. 78 % des proches de la gauche et 50 % de ceux de la droite et du centre, considèrent que le chef de l’Etat soutient le Premier ministre sur ce projet de réforme.


18h45 : Quelque 224.000 manifestants en France, selon l'Intérieur et la préfecture de police

Les autorités ont publié les chiffres nationaux après cette journée de mobilisation, inférieurs à ceux donnés par les syndicats. 

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, 195.000 personnes avaient pris part à 175 rassemblements et défilés en province.

La préfecture de police de Paris a de son côté estimé qu'il y avait eu entre 27.000 et 29.000 manifestants dans la capitale.


18h40 : Manuel Valls entend surtaxer les CDD

Selon France Info, Manuel Valls envisage de surtaxer les CDD pour inciter les employeurs à embaucher en CDI, comme le réclament les syndicats.

L'objectif est clair. Rendre le CDD moins attractif pour l'employeur en augmentant les cotisations patronales. L'employeur serait ainsi incité à signer plus facilement des CDI, d'autant que le projet de loi prévoit de faciliter le licenciement.

L'argent ainsi récolté permettrait de financer la formation des travailleurs précaires.

Manuel Valls devait terminer ce mercredi soir ses consultations avec les partenaires sociaux. Il doit, d'ici lundi, leur proposer une nouvelle mouture du texte, comprenant cette nouvelle disposition, rappelle France Info.


18h09 : Entre 27 et 29.000 manifestants à Paris, selon la police

La préfecture de police annonce les chiffres de la mobilisation. « Ce comptage est basé sur les principes du comité d’éthique qui comprennent notamment trois points de vidéo-comptage, l’obligation de donner une fourchette de chiffres et la possibilité pour les médias d’assister au comptage », a rappelé la préfecture. La CGT a annoncé de son côté 100.000 manifestants dans la capitale.


18h : Entre 400 et 500.000 manifestants dans toute la France, selon l'UNEF et FO

Les syndicats communiquent leurs chiffres de la mobilisation. On attend encore ceux de la police.


17h39 : La tension retombe à Lyon

Si les CRS sont toujours présents en nombre autour de la place Bellecour de Lyon, plus aucun incident n'est à signaler, selon notre journaliste sur place.

Une centaine de jeunes se trouve encore sur place, dans le calme. Au final, trois personnes ont été interpellées pour avoir jeté des projectiles sur les forces de l'ordre qui ont répliqué à coups de gaz lacrymogènes. Deux policiers ont été légèrement blessés dont un qui a été touché à la main.


17h30 : Une quinzaine de frondeurs du PS ont défilé

Le chiffre est du député Christian Paul. Une quinzaine de parlementaires PS frondeurs ont participé à la manifestation parisienne contre la loi travail.

« C’est la première fois que je participe à une manifestation depuis le début du quinquennat (…) Nous devons être en première ligne à l’Assemblée nationale pour demander le retrait du texte. Mais nous devons aussi montrer aux salariés que nous sommes directement dans ce combat », a expliqué le député de la Nièvre.

Etaient notamment présents à ses côtés le député de Paris Pascal Cherki et celui d’Indre-et-Loire Laurent Baumel.


17h : L'Unef appelle à une nouvelle journée d'actions le 17 mars


16h46 : Iolanta sans décors, ni costumes à l'Opéra de Paris

L'Opéra de Paris annule la représentation des Maîtres chanteurs de Nuremberg de Wagner à l'opéra Bastille en raison de la grève contre le projet de loi sur le Travail. Prévue au palais Garnier, la représentation de Iolanta de Tchaïkovski est, de son côté, réduite à sa plus simple expression. Cet opéra sera donné à 20h sans décors, ni costumes.


16h30 : Les premiers chiffres des mobilisations commencent à parvenir

On sait notamment que les syndicats revendiquent 15.000 manifestants à Bordeaux contre 9.500 pour la police. A Nantes, la police ont dénombré au moins 10.000 manifestants.

 


16h17 : La fresque humaine galère un peu à se mettre en place

A République...

 


16h07 : Premières échauffourées à Lyon et Caen

Alors que le local du parti socialiste de Caen a été pris pour cible par certains manifestants, le défilé lyonnais a aussi commencé à dégénérer, d'après les informations de nos journalistes sur place. Un millier de personnes a voulu poursuivre la manifestation au-delà du parcours proposé, occasionnant des échanges tendus avec les policiers. En marge de jets de poubelles, trois personnes auraient été interpellées.

 

Un millier de personnes a voulu poursuivre la manif au delà du parcours proposé. échanges tendus avec les policiers - gaz lacrymogènes, jets de poubelles et projectiles

3 personnes interpellées pour l'instant


16h04 : La manifestation bordelaise en images

Elsa Provenzano, notre reporter en poste à Bordeaux, a immortalisé le cortège bordelais. Pour découvrir ses clichés et les témoignages des manifestants, c'est par là...


15h56 : Quand un lycéen se fait griller par sa mère en pleine manif...

Cette semaine, notre journaliste Romain Lescurieux est chargé de la rubrique «T'as vu ?». Il arpente le web à la recherche des petites histoires. Et il n'a pas manqué de relever celle-ci au détour d'un article de Sud-Ouest...

 


15h34 : « C’est important de défiler avec les jeunes »

C’est ce qu’assurent Marc et Charles, membres du conseil régional Ile-de-France à notre reporter, William, dans les rues de Paris.

« On demande un retrait pur et simple de la loi El Khomri. Il n’y a rien à négocier. C’est important de défiler avec les jeunes, nous avons des enfants, et puis c’est injuste, on leur impose la précarité à vie à travers la loi El Khomri. Avec ces mouvements, c’est un rapport de force qui s’installe entre nous et le gouvernement. »

 


15h30 : Marine Le Pen en profite pour critiquer l’Europe.

Marine Le Pen, présidente du Front national, critique ceux qui « combattent la loi El Khomri et soutiennent l’Union européenne », dans un communiqué diffusé sur son site.

« L’opposition à la loi El Khomri se mesure d’abord au niveau de cohérence de ceux qui bataillent contre ce projet de régression économique et sociale. Il est surprenant de retrouver dans le camp des opposants à cette loi des organisations et des responsables politiques qui ont toujours validé l’Union européenne, ont voté l’ensemble de ses traités et n’ont jamais émis la moindre critique contre elle ».

 


15h26 : Quinze manifestants à Sourcieux-les-Mines (Rhône)...

Dans le cortège, Caroline de Haas, à l'origine de la pétition contre le projet de loi El Khomri, reçoit divers textos l'informant de la mobilisation un peu partout en France. L'un d'entre eux, évoquant la manifestation de quinze personnes à Sourcieux-les-Mines, l'a obligée à regarder sur Wikipedia où ce village du Rhône se trouve exactement.

 


15h15 : Pendant ce temps-là à Nantes...

Plusieurs milliers de personnes manifestent à Nantes depuis 14h ce mercredi, explique Frédéric Brenon, notre journaliste sur place. Pas encore de chiffre précis mais la mobilisation est forte. Parmi le cortège, de nombreux étudiants et lycéens et même quelques (discrets) élus socialistes. A Saint-Nazaire, ils sont près de 5000 à avoir défilé ce matin.
 


15h13 : L'art de faire un bon slogan...

On en parlait dans notre post de 14h53, pas facile de trouver un bon slogan. Il faut être drôle tout en étant incisif. Nos collègues du Figaro en ont repéré deux aux antipodes l'un de l'autre. On vous laisse seuls juges...

 


14h57 : Dans la rue même si elles ne connaissent pas le projet de loi

William, notre journaliste, est allé faire un tour devant le siège du Medef où un rassemblement était organisé. Il y a rencontré Sandra et Laure, deux lycéennes de 17 ans et a recueilli leur témoignage :

 

« On a l'impression de s'être un peu trompées de cortège, il n'y a pas de jeunes ici. On ne sait pas trop en quoi consiste exactement la loi mais on est venu voir justement avec les gens présents en quoi cela pouvait porter atteinte à notre futur. Mais il faut empêcher la réforme de passer. C'est déjà difficile d'envisager partir de chez ses parents avant un certain âge maintenant, alors si on nous précarise encore plus, ça risque d'être la cata. »


14h53 : Le côté obscur de la force...

Depuis ce matin, les slogans aperçus sur les différentes pancartes ne faisaient pas preuve de beaucoup d'originalité. Repéré par la rédaction de 20 MInutes, celui-ci ose le parallèle avec l'unviers de Georges Lucas.

 


14h43 : Une centaine de lycées ont été bloqués

Les chiffres ne sont pas les mêmes. Mais ils sont assez proches tout de même. Selon l'UNL, syndicat lycéen, une centaine de lycées ont été bloqués, au moins partiellement, ce mercredi matin, dans le cadre de la protestation contre le projet de loi El Khomri.

Dans un communiqué, le ministère de l'Education évoque, lui, «90 établissements» bloqués, selon les informations transmises par les académies. Le ministère rappelle aussi que la France compte 2.500 lycées publics (professionnels ou généraux).


14h41 : Une fresque humaine place de la République

Les initiateurs de la pétition en ligne contre le projet de loi El Khomri sont réunis, depuis 14h, place de la République. Ils s'apprêtent à mettre en place une fresque humaine pour dénoncer le texte.

 


14h35 : Qui sont les porte-voix de la jeunesse ?

On l'a dit depuis ce matin, c'est la jeunesse qui descend dans la rue pour protester contre le projet de loi El Khomri. Delphine Bancaud, notre journaliste en a profité pour dresser les portraits de leurs leaders. C'est à lire par ici...


14h29 : Les chevaux aussi sont dans la rue à Lille...

Mais ils ne font pas grève comme les animaux empaillés du muséum d'histoire naturelle (notre post de 12h19)... Il s'agit en fait des chevaux de la police montée qui ont été chargés de sécuriser le cortège, nous informe Olivier Aballain, notre journaliste sur place.

Lille, le 9 mars 2016. La police montée sécurise la manifestation contre le projet de loi El Khomri.
Lille, le 9 mars 2016. La police montée sécurise la manifestation contre le projet de loi El Khomri. - O.ABALLAIN

Pour tout savoir de cette brigade équestre, lisez son reportage par ici...

 


14h11 : La jeunesse va-t-elle fait reculer le gouvernement ?

C'est la question que tout le monde se pose ce mercredi alors que deux autres journées d'actions sont prévues en mars. Etudiants et lycéens ont l'habitude d'obtenir le retrait des textes qui les concernent, comme le montre le service vidéo de 20 Minutes.

 


14h09 : Choc de l'actualité ce mercredi...

 


14h : 2.000 personnes dans la rue à Strasbourg

On poursuit notre tour de France avec quelques infos de notre correspondant à Strasbourg qui précise que 2.000 personnes environ attendent le départ de la manifestation aux abords de la place Kléber.

 

 


13h35 : Plusieurs milliers de personnes sont rassemblées à Rennes

La capitale bretonne voit actuellement défiler entre 3.000 et 5.000 personnes dans ses rues.

D’abord réunis place du Parlement où ils sont rassemblés depuis midi, les manifestants ont ensuite pris le chemin des quais de République peu avant 13h. Les détails de notre bureau local de Rennes sont juste ici...


13h20 : Près de 20.000 personnes à Toulouse selon les syndicats, 10.000 selon la police

De nombreux jeunes font partie du cortège, souligne notre bureau local à Toulouse. 

Dans le reste de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, les syndicats dénombrent : 

  • 600 personnes à Auch
  • 3.000 manifestants à Tarbes
  • Pas moins de 2.000 personnes à Pamiers
  •  Près de 1.500 opposants à la loi Travail à Albi
  • Et enfin 1.500 personnes à Castres

 


13h : « La France fait ce qu’elle a à faire », rappelle Hollande

Selon le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, François Hollande a rappelé ce mercredi à l’occasion du Conseil des ministres « que dans ce débat [sur la réforme du code du travail], il y a une idée directrice : la France fait ce qu’elle a à faire dans le domaine du droit du travail. Elle ne copie pas les autres pays européens (…). Elle le fait avec le souci de préserver son modèle social, tout en l’adaptant ».

Le président de la République a par ailleurs mis en avant les « principes fondamentaux qui guidaient la loi de Myriam El Khomri » : « Renforcer le dialogue social et la négociation collective (…) jusque dans l’entreprise », « donner de la visibilité aux employeurs et salariés » et lutter « contre la précarité » alors que 80 % des contrats signés le sont en CDD ou en intérim, assurer la « sécurité » des salariés avec le compte personnel d’activité.


12h55: «El Khomri, t'es foutue... La jeunesse est dans la rue»

Retrouvez les images de nos envoyés spéciaux dans les manifs.

 


12h33 : Les manifestants sont « des électeurs déçus », assure Sarkozy

L’ancien président de la République accorde, ce mercredi, un entretien au Monde dans lequel il estime que « les gens qui descendent aujourd’hui dans la rue sont des électeurs déçus [par François Hollande] ».

Estimant qu’il y a une « ambiance de fin de règne », l’ancien chef de l’Etat se garde bien, pourtant, de prendre position sur le fond du projet de loi El Khomri sur le Travail. « J’aurais tellement aimé pouvoir vous répondre, lâche-t-il au Monde. Mais encore eût-il fallu que je connaisse la réforme dans sa version finale. Le texte a déjà changé plusieurs fois avant même d’être adopté par le conseil des ministres. »


12h19 : Même les animaux empaillés font grève à Lille...

Enfin surtout le musée qui les abrite, comme l'a repété notre bureau local.

 


12h14 : 35,5% des cheminots sont en grève à la SNCF

La direction de la SNCF vient de communiquer le nombre de grévistes dans ses rangs. Au niveau national, un train sur trois circule en moyenne. Avec de fortes disparités, selon les régions.

 


12h00 : Le point sur la situation à la mi-journée

Ce qu'il faut retenir de cette première matinée de mobilisation sociale :

  • Au moins 12 lycées ont été bloqués à Paris et 4 à Marseille, selon l'UNL.
  • Un premier cortège de lycéens et étudiants s'est mis en route depuis Nation pour rallier la place de la République.
  • En dehors du RER B, les transports sont peu perturbés par le mouvement enclenché à la RATP pour obtenir de meilleures conditions de travail.
  • Le trafic SNCF dans les régions est, lui, fortement impacté. Un TER sur dix circule dans le Nord et en Pays de la Loire.

11h36 : Un grand classique des manif'...

Les lycéens se mettent en marche pour rejoindre la place de la République où les initiateurs de la pétition en ligne contre le projet de loi sur le Travail ont maintenu leur rendez-vous à 14h...


11h34 : Nantes se prépare aussi à manifester

Le rassemblement est prévu à 14h, place du Bouffay, nous informe notre bureau local à Nantes. A noter qu'en raison du mouvement contre le projet de loi sur le Travail, l'accès à plusieurs parcs de la ville ainsi qu'à certaines piscines municipales pourrait être perturbé.

Retrouvez tous les détails avec notre papier à lire par là...


11h30 : Le siège de la RATP investi par les manifestants

Plus de 300 agents de la RATP, en grève à l’appel de la CGT et SUD, ont investi, ce mercredi matin, le siège du groupe, quai de la Rapée (Paris, 12e). Ces agents ne manifestent pas contre le projet de loi El Khomri mais pour obtenir de meilleures conditions de travail. « Cela fait 3 ans qu’on a que dalle » en augmentation de salaire, « on commence à en avoir marre », explique Nuno Martins, responsable de la CGT-RATP pour la maintenance.

Si le trafic est perturbé par ce mouvement sur la ligne B du RER, les tramways, bus et métros circulent normalement ce matin.Le point sur les perturbations, c’est par ici…

 


11h13 : Les premiers lycéens arrivent à Nation

Un rassemblement doit débuter ce matin autour de la place de la Nation. Notre journaliste sur place assure que les premiers lycéens commencent tout juste à arriver, sous la pluie...

 


11h09 : Il y a dix ans, la lutte contre le CPE…

« C’est bien les rangs sont serrés », se réjouit Bernard, venu manifester à Paris… C’est par ces mots que débutait notre article publicé le 8 mars 2006. Il y a dix ans tout pile, entre 46.000 et 200.000 personnes manifestaient dans les rues pour réclamer le retrait du Contrat première embauche (CPE). Autres temps, mêmes mœurs…


11h02 : Pour Ciotti, les manifestations, c’est le 19e siècle

Le député (Les Républicains) des Alpes-Maritimes ne fait dans la demi-mesure à propos du mouvement social contre le projet de loi sur le Travail. « Cette manifestation, ces manipulations, conservatisme absolu, immobilisme, c’est même pas le siècle dernier, c’est le 19e siècle », a-t-il indiqué sur I-Télé

« On voit que les vieux conservateurs, les vieux dinosaures, (…) bloquent le système économique français, la CGT, Martine Aubry, celle qui a inventé ces funestes 35 heures, l’Unef, qui est le syndicat manipulé par les arrière-cours du PS ».

 


10h47 : Le mouvement dans les lycées prend aussi en province

 


10h40 : Et si la jeunesse était la clé de conflit social...

Alors que les premiers blocages prennent forme dans les lycées, notre spécialiste Economie Céline Boff nous explique pourquoi la jeunesse pourrait faire basculer la situation. Son papier est à lire par ici...


10h34 : Une manifestation virtuelle en ligne

Les auteurs de la pétition contre le projet de loi El Khomri ont mis en ligne une carte interactive qui comptabilise les manifestants virtuels. A 10h30, il y en a plus de 80.000.

Capture d'écran de la manifestation virtuelle contre le projet de loi El Khomri.
Capture d'écran de la manifestation virtuelle contre le projet de loi El Khomri. - PETITION CONTRE LA LOI EL KHOMRI

 


10h27 : La France, « pays du blocage éternel », pour Bayrou

« Est-ce que la France peut demeurer le pays de tous les blocages, le pays du blocage éternel, où aucun dialogue n’est possible et où chaque fois qu’une proposition est avancée, le pays dit non, descend dans la rue et se bloque ?"

 


10h11 : Les jeunes socialistes ont «mal à leur parti»

Comme le résume Benjamin Lucas, le président du MJS sur Radio Classique

 


10h07 : Laurent Berger (CFDT) veut des « arbitrages conséquents »

C’est l’un des personnages clés du conflit. Secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger est l’un des rares syndicalistes à ne pas demander « le retrait » du projet de loi El Khomri. En revanche, il demande des « arbitrages conséquents », a-t-il annoncé sur RMC. Autant dire que le gouvernement va devoir l’écouter s’il ne veut pas que la CFDT rejoigne à son tour le pavé.

 


9h54 : Le mouvement démarre fort dans les lycées

Pour prendre le pouls de la mobilisation, il suffit de faire un tour dans les lycées. Selon des chiffres partiels communiqués par le syndicat lycéen UNL, au moins une douzaine de lycées parisiens font l'objet d'un blocage ce matin.

Il y aurait également quatre établissementsd bloqués à Marseille et de nombreuses assemblées générales en cours à Bordeaux, Lyon, Grenoble, Chambéry, Lille et Caen. Nos bureaux locaux sont mobilisés pour vous tenir informés tout au long de la journée.


9h49 : Twitter ironise sur Hollande, ce «Rain Man»

Il pleut des chats et des chiens à Paris comme disent nos amis anglais. Twitter n'a pas manqué d'ironiser sur le rôle de prévisionniste météo attribué à François Hollande depuis le début de son mandat.

L'occasion de refaire un tour sur notre diaporama consacré à la «Vie sous la pluie» de François Hollande, c'est par là...


9h46 : La circulation des trains très perturbée en Pays de la Loire

Comme dans le Nord-Pas-de-Calais, seul un TER sur dix devrait circuler ce mercredi en Pays de la Loire, nous informe notre bureau local de Nantes.

Pour connaître toutes les prévisions dans cette région, c'est par ici


9h42: Le lycée Rodin mobilisé aussi

 


9h40: Les lycéens veulent marquer le coup, même sous la pluie

 


9h23 : Louis Le Grand, Hélène Boucher, Maurice Ravel...

Plusieurs lycées parisiens sont bloqués, ce matin, peut-on découvrir sur Twitter, comme l'avait annoncé le syndicat UNL (lire notre post de 8h12).

 


9h09 : Mouvement très suivi à la SNCF dans le Nord-Pas-de-Calais

Notre bureau local de 20 Minutes à Lille nous informe que le mouvement de grève semble très suivi à la SNCF. Selon le syndicat Sud-Rail, 87% des contrôleurs sont en grève. En conséquence, la SNCF annonce que seul un TER sur dix devrait circuler.

 

A noter que -hasard du calendrier ou coïncidence?- le mouvement de grève dans les transports publics n'a rien à voir avec l'avant projet de loi El Khomri. Les syndicats de la RATP et de la SNCF sont en grève pour obtenir de meilleures conditions de travail.


9h01 : Jean-Claude Mailly (FO) fait le parallèle avec le CPE

Invité de RTL, ce mercredi, le patron du syndicat Force Ouvrière, a rappelé que ce mercredi n’était que la « première journée de mobilisation » contre le projet de loi sur le Travail de Myriam El Khomri. Et d’ajouter, « il y a dix ans, le mouvement contre le CPE ne s’est pas monté d’un coup. »

A ce propos, William Martinet, le président de l’Unef s’amusait ce matin de ce mouvement sur l’antenne de France Info, dix ans tout pile après celui de la jeunesse contre le Contrat première embauche. Le syndicat étudiant avait prévu de faire une manifestation pour célébrer les dix ans du retrait de la loi. « Avec le projet El Khomri et cette mobilisation, on n’a plus besoin… »


8h58 : On reprend tous en chœur…

Le meilleur moyen de se réchauffer dans le cortège (lire post précédent), c’est encore sans doute de chanter. « Internationale », « Chiffon rouge » et « Chant des partisans » : 20 Minutes vous fait répéter avec cette compil'…

 


8h50 : Petit point météo

Pluie, vent, froid… Il fait un temps de chien, ce mercredi, pour manifester à Paris. Ce que n’a pas manqué de noter un conseiller de François Hollande, cité par Le Parisien : « C’est déjà une bonne nouvelle… »

 


8h45 : La station de métro République fermée à partir de 12 heures

En raison d'une manifestation, la station de métro République sera fermée à partir de 12 heures. Les correspondances ne seront donc pas assurées.

 


8h37 : Heure de pointe à la gare Saint-Lazare

Trains annulés, retardés... La gare Saint-Lazare se remplit.

 


8h30 : Plus de 300 km de bouchons en région parisienne

De plus en plus d'embouteillages aux abords de la capitale. Selon le Centre d'information routière, ce sont désormais 310 km de bouchons qui sont recencés, contre 160 habituellement.

 


8h24 : Le Premier ministre veut «avancer» sur le projet de loi Travail

Manuel Valls veut «avancer» sur le compte personnel d'activité (CPA) prévu par le projet de loi Travail, mais sans faire claquer la porte au patronat, réticent à ce nouveau droit pour les salariés, a-t-il dit mardi soir devant une partie des parlementaires socialistes.


8h17 : Plus de 255 km de bouchons autour de Paris

Vers 8 heures, 255 kilomètres de bouchons étaient recensés sur les routes d'Ile-de-France.

 


8h15 : Des usagers en colère

Sylvie, 48 ans, partie d'Essonne pour se rendre à Saint-Denis, où elle travaille, s'est levée deux heures plus tôt et redoute la fin de journée, «le monde et la difficulté à monter dans les trains», de mauvais souvenirs pour cette habituée des transports. «Je pense qu'on est un pays complètement handicapé, incapable de se réformer, c'est grave» estime-t-elle.


8h12 : Les lycéens se mobilisent

Selon le syndicat lycéen UNL, au moins 9 lycées parisiens sont bloqués ce mercredi matin.


8h07 : La CGT exige le retrait du projet de loi El Khomri

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a réaffirmé ce mercredi matin au micro de France Inter qu’il fallait « enlever » l’avant projet de loi El Khomri. « Tout dans ce texte fait en sorte que les droits des salariés ne seront pas respectés, ça ne créera pas du travail », a-t-il déclaré.

 


8h04 : Une assistance SNCF pour renseigner les usagers

Pour aiguiller les usagers, la SNCF a déployé des agents dans toutes les gares.

 


7h57 : Le RER B davantage touché

Seulement deux trains sur trois circulent sur la portion sud du RER B gérée par la RATP en direction de Saint-Rémy-les-Chevreuse et Robinson. A Châtelet-les-Halles, pas de colère mercredi matin sur les quais du RER B. Les mines étaient plutôt résignées et les visages encore ensommeillés.

 


7h50 : Trafic faible à la SNCF, quasi normal à la RATP

Le trafic est assez faible ce mercredi matin à la SNCF avec un train sur trois en moyenne conformément aux prévisions, mais il est en revanche quasiment normal à la RATP sauf sur le RER B.

 


7h43 : Des usagers bloqués en gare

Certains usagers de la SNCF doivent prendre leur mal en patience.

 


7h37 : Le trafic SNCF ralenti sur tout le réseau

De fortes perturbations sont attendues sur le réseau SNCF partout en France.

Retrouvez en détail ces perturbations par ici:


7h30 : Près de 200 km de bouchons recencés en Ile-de-France

Les Franciliens ont préféré prendre leur voiture. Les grands axes parisiens sont saturés. Selon le Centre d'information routière (Crir), près de 200 km de bouchons étaient recencés à 7h25, contre 100 km habituellement.

 


7h23 : Les organisations de jeunesse manipulées ?

Plusieurs syndicats et organisations de jeunesse sont mobilisés ce mercredi contre le projet de loi El Khomri. Selon certains médias, un « Baron Noir » œuvrerait en sous-main depuis l’aile gauche du Parti socialiste pour les manipuler.

Retrouvez cet article  par ici


7h16 : De nombreuses perturbations à prévoir sur les transports en commun parisiens

Avec une grève combinée de la SNCF et de la RATP, les trajets des Franciliens s'annoncent délicats.

 


7h11: 232 rassemblements mercredi 9 mars 

Retrouvez les points de rassemblement avec ce tweet.

 


7h08: Myriam El Khomri, la «fille de commerçant» en première ligne

Alors qu'une grève a lieu ce mercredi, la ministre du Travail est dans une semaine décisive pour faire passer la loi qui porte son nom...

Retrouvez son portrait par ici: 


Fronde, acte I. Sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, l’Unef, l’UNL et la FIDL) ont appelé à la mobilisation, ce mardi, pour protester contre le projet de la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Des appels à la grève ont été lancés dans 150 entreprises ou secteurs d’activité comme McDonald’s, France Télévisions ou encore les CHU de Nancy et Montpellier. Côté enseignants, le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, et la CGT Educ’action ont appelé à « rejoindre les manifestations et initiatives ». Parallèlement, la SNCF et la RATP avaient déjà appelé à cesser le travail mercredi pour défendre leurs conditions d’emploi.


Mots-clés :