Najat Vallaud-Belkacem à l'Assemblée nationale, le 2 juin 2015.
Najat Vallaud-Belkacem à l'Assemblée nationale, le 2 juin 2015. - CHAMUSSY/SIPA

Pour une ministre de l’Education, ça fait mauvais genre…. Lien : Invitée ce mardi matin sur France info, Najat Vallaud-Belkacem était interrogée Lien : sur l’éventuelle démission de Manuel Valls, que le Premier ministre aurait évoqué Lien :  lors d’un dîner devant une dizaine de ministres, dont elle. « Qu’il y ait des rendez-vous entre ministres pour évoquer la politique gouvernementale, cela devrait rassurer tout le mode, n’est-ce pas. Pour le reste, cela fait bientôt vingt ans que je fais de la politique et je ne me suis jamais prêtée aux bruits de chiottes qui consistent à raconter des choses (…) qui n’ont pas à être racontées ».

Un langage relaché qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes sur Twitter :

Quand d’autres notent une tendance actuelle, chez les hommes et femmes politiques, à utiliser un langage argotique :

 

Mots-clés :