Le Premier ministre Manuel Valls ce lundi matin au Salon de l'agriculture.
Le Premier ministre Manuel Valls ce lundi matin au Salon de l'agriculture. - MIGUEL MEDINA / AFP

Après les huées essuyées ce samedi par le président François Hollande, c’est dans le calme que le Premier ministre Manuel Valls a débuté ce lundi matin sa visite du Salon de l’Agriculture.

Accueilli par le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll et le président de la FNSEA, Xavier Beulin, il a débuté sa tournée par le stand des bovins avant de prendre un petit-déjeuner avec des éleveurs. En France, « la crise est plus profonde parce qu’il y a ce lien entre le terroir et la société », a estimé le Premier ministre.

« Vous êtes les pantins de l’Europe », lance un éleveur à Manuel Valls

« On a l’impression d’être abandonnés », a lancé à l’adresse du Premier ministre, Claude Duval, installé depuis 1973 et qui possède 100 vaches laitières. Manuel Valls lui a répondu : « On est conscients de vos problèmes ».

Outre le niveau très bas des prix de vente du lait, l’éleveur dont la vache Eugénie, de race salers et âgée de 7 ans, avait été championne de l’édition 2015 du Salon, s’est plaint aussi de problèmes de sécheresse touchant le fourrage. 

Après le stand d’Eugénie, Manuel Valls a eu un échange tendu avec un groupe d’éleveurs. « Vous êtes les pantins de l’Europe », lui a lancé Francois, éleveur dans l’Eure, avant d’ajouter : « Ils sont là pour se pavaner mais ils n’ont aucun pouvoir et nous on crève ».

«Vas te cacher. T'as rien compris petit zizi, tu vas pas changer l'Europe», a hurlé un autre agriculteur. Un grand panneau avec une bâche noire avait été dressé, frappé du slogan: «Je suis le top de la qualité française mais ma passion ne suffit plus».

Mots-clés :