L'avion transportant le président François Hollande vers Berlin avait déjà été contraint de faire demi-tour après avoir été touché par la foudre en 2012.
L'avion transportant le président François Hollande vers Berlin avait déjà été contraint de faire demi-tour après avoir été touché par la foudre en 2012. - Thomas Coex afp.com

Depuis son arrivée en Polynésie, le président François Hollande joue de malchance. Après avoir essuyé de grosses averses sur l'île de Tahiti, très rares en cette saison, une avarie technique sur son avion l’a contraint à modifier son programme.

L'Airbus présidentiel est en effet tombé en panne ce mercredi lors du déplacement du président au Pérou. François Hollande a dû emprunter un Falcon pour rejoindre Buenos Aires en Argentine, comme ont pu le constater des journalistes qui l’accompagnait.

« Une panne rarissime »

C’est le servocommande de l'appareil qui serait tombé en panne. « Une panne rarissime, peut-être en raison de l’humidité », selon un membre de la délégation présidentielle cité par Le Figaro.

On se souvient que l'avion présidentiel avait été frappé par la foudre le jour de l'investiture de François Hollande, le 15 mai 2002, alors qu'il se rendait en Allemagne pour rencontrer Angela Merkel.

Mots-clés :