Présidentielle: Huit Français sur dix pourraient voter pour un candidat non affilié à un parti

POLITIQUE Et deux sur trois pour un candidat en dissidence vis-à-vis de son parti…

A.Ch. avec AFP

— 

Illustration: Des bulletins de vote dans une urne, le 29 mars 2015.

Illustration: Des bulletins de vote dans une urne, le 29 mars 2015. — AFP PHOTO / THIERRY ZOCCOLAN

L’insoumission est-elle payante en politique ? D’après un sondage Elabe pour Atlantico publié ce dimanche, près de huit Français sur dix (78%) se disent prêts à voter à une élection présidentielle pour un candidat qui ne serait « ni issu ni soutenu par un parti politique ». Ils sont aussi 66% à déclarer pouvoir voter pour un candidat en dissidence vis-à-vis de son parti.

Les partis politiques inspirent « inquiétude, colère ou indifférence »

Selon ce sondage, 33% des personnes interrogées pourraient « certainement » voter pour un candidat non affilié à un parti et 45% « probablement ». Seulement 16% ne pourraient « probablement pas » et 6% « certainement pas ». Ils sont un peu plus nombreux chez les sympathisants Républicains (71%) que chez les sympathisants PS (63%) à accepter de voter pour un candidat non encarté. Chez les sympathisants FN, ce chiffre atteint 79%, et plafonne à 84% chez les sympathisants EELV.

Les candidats en dissidence avec leur parti ne sont pas hors-jeu, puisque 66% des sondés se disent prêts à voter pour eux. Logique puisque les partis politiques inspirent de « l'inquiétude » pour 40% des sondés, de la « colère » pour 34% d'entre eux, de l' « indifférence » pour 22% des sondés. Seuls  3% des sondés estiment que les formations politiques inspirent de la « confiance » et  1% de « l'enthousiasme ».

Sondage réalisé par internet les 16 et 17 février auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 personnes de plus de 18 ans (méthode des quotas).

Mots-clés :