Laurent Fabius, Jean-Marc Ayrault et François Hollande le 11 février 2016 à Paris.
Laurent Fabius, Jean-Marc Ayrault et François Hollande le 11 février 2016 à Paris. - Kenzo Tribouillard/AP/SIPA

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

Après le remaniement gouvernemental jeudi, les passations de pouvoirs entre les ministres sur le départ et les nouveaux entrants rythment ce vendredi.

>> Si vous voulez connaître les ministres quasi-inconnus qui ont été nommés, c'est par là 
>> Pour connaître la composition du gouvernement en entier, c'est par ici

>> Et comprendre pourquoi François Hollande tente un élargissement de sa majorité politique


17h42: C'est la fin de ce live. Merci de l'avoir suivi.


17h30: 73% des Français «pas satisfaits» du remaniement

73% des personnes interrogées qui en ont entendu parler se disent globalement «pas satisfaites» de la composition du nouveau gouvernement, contre 27% d'un avis contraire, selon un sondage Odoxa pour Paris-Match et iTELE publié vendredi.

Pour 59% des personnes interrogées, le retour des Verts d'EELV au gouvernement est «une mauvaise chose, car cela enlève toute clarté à la fois à la politique du gouvernement et au positionnement politique des écologistes», contre 40% d'un avis contraire.

*Enquête réalisée par internet du 11 février après 20H45 au 12 février à midi, auprès de 983 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.


16h22: A lire aussi: Quand les journaux du nouveau ministre Jean-Michel Baylet saluent le remaniement


15h05: «Face à la monté des périls, la force de la diplomatie française est un atout»


15h00 : Jean-Marc Ayrault salue « l’infatigable artisan du succès de la Cop 21 »

« Vous quittez cette maison que vous avez aimée. En politique l’usage du mot bonheur est rare, trop rare. La politique peut réserver des moments difficiles. Il n’y a pas plus grande satisfaction que le devoir accompli au service de la France. », déclare Jean-Marc Ayrault, qui salue « l’infatigable artisan du succès de la Cop 21 »


14h59: «J'ai dirigé la diplomatie française avec un grand honneur», conclut Fabius sous les applaudissements


14h56: «J'étais un actif réputé sage, je vais désormais devenir un Sage actif»

«Je suis triste parce que lorsqu'on quitte une si belle maison, et une si belle tâche, on est triste. On dit que je suis exigeant. Je le suis. Quand on a l'honneur de servir un grand pays comme la France, il faut être exigeant. La France doit être toujours au meilleur niveau. J'étais un actif réputé sage, je vais désormais devenir un Sage réputé actif»


14h53 : Fabius salue « le succès de la Cop 21 ».

« Un grand chemin a été parcouru. La France a été respectée et entendue. L’organisation de la planète, c’est un thème constant et nous respectons l’ONU », estime Fabius, qui salue « le succès de la Cop 21 ». J-M Ayrault « est un Européen convaincu qui saura prendre les bonnes décisions »


14h51: «C'est un homme dont je connais le sens de l'Etat et la grande exigence morale», estime Fabius

C'est un homme dont je connais le sens de l'Etat et la grande exigence morale. Je sais qu'avec lui, la maison sera dans de bonnes mains. Je vais pas tracer un bilan car ce serait immodeste et comme vous le savez, ce n'est pas mon genre. Mais nous avons fait beaucoup de choses. Je confesse que nous avons pas résolu la totalité des grandes crises mondiales.


14h48 : « La maison sera entre de bonnes mains », sourit Laurent Fabius à son arrivé

« Je vais remettre les clés de cette maison magnifique. J’accueille aujourd’hui un ancien Premier ministre. Cette maison a connu trois anciens premiers ministres de suite, ce n’est pas une règle juridique absolue, mais ça commence à devenir une jurisprudence », s’amuse l’ancien ministre


14h46: Passation de pouvoir en cours entre Laurent Fabius et Jean-Marc Ayrault


14h05: Fabius toujours président de la COP21: «Il faut clarifier les règles du jeu», estime Royal

 

Laurent Fabius a annoncé vouloir aller  «jusqu’au bout » de son mandat de président de la COP21 sur le climat, alors qu'il vient d'être nommé président du Conseil constitutionnel. Pas du goût de Ségolène Royal, qui a estimé vendredi qu'il fallait «clarifier les règles du jeu».

 

Laurent Fabius reste président de la COP21 et rêve d'un prix Nobel de la Paix

 

«Il y a un débat qui a lieu (...) j'attends que les décisions soient prises, je ne demande rien, j'attends qu'on me dise exactement comment cela va se passer», a estimé la ministre de l'Environnement, qui a depuis le remaniement de jeudi le titre officiel de ministre «chargée des Relations internationales sur le climat».


13h48:  Au sujet du projet de loi sur la création et le patrimoine, qu'elle a défendu ce matin au Sénat, Audrey Azoulay remercie Fleur Pellerin «de lui a avoir transmis un dossier si bien prépar et dans la confiance».


13h47 : «Je mesure la responsabilité qui est le mienne aujourd'hui»


13h46 Audrey Azoulay prend la parole. "Je serai très brève» commence-t-elle. «Les enjeux de la culture sont immenses»


13h43 «Il y a peu de pays au monde où une enfant née dans un bidonville, adoptée par des parents dans des milieux modestes pourrait se retrouver ministre de la culture. J'ai une gratitude immense, indicible envers Manuel Valls d'avoir proposé mon nom au Président de la République».


13h42 Sa plus grande fièrté : Essayer de redonner à son ministère sa vocation première : essayer de rendre accessibles à tous les grandes oeuvres


13h39 «Je suis fière d'avoir redonné au ministère de la culture les attributs d'un ministère de premier rang dans la République» dit Fleur Pellerin avant d'énumérer les accomplissements de son mandat.


13h38 Fleur Pellerin évoque un souvenir émouvant de son mandat de ministre de la culture quand elle a fait écouter un opéra à de jeunes élèves de ZEP. Elle semble très émue.


13h37 Fleur Pellerin exprime son immense respect, son immense estime et sa fidélité aux Premiers ministres Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls


13h30 La passation de pouvoir entre Fleur Pellerin et Audrey Azoulay commence


13h20: «Je mesure mes responsabilités» lance Audrey Azoulay au Sénat

Avant même la passation de pouvoir, la nouvelle ministre de la Culture était au Sénat ce matin pour la suite de l'examen du projet de loi sur la création et le patrimoine, portait jusqu'à la veille par Fleur Pellerin. «Mme la ministre, nous avons effectué un très gros travail sur ce texte, longtemps attendu, beaucoup reporté», a souligné la présidente de la commission de la culture Catherine Morin-Desailly (UDI-UC) en l'accueillant. «C'est pourquoi l'annonce du changement de ministre nous a quelque peu désorientés. Je forme le voeu que nous reprenions nos débats de manière constructive et vertueuse», a ajouté la sénatrice de Seine-Maritime. «Je mesure mes responsabilités», lui a répondu Audrey Azoulay. «Je sais le travail que vous avez accompli en commission et en séance, faisant évoluer les positions du gouvernement», a poursuivi la nouvelle ministre. «Je suis convaincue que nous aboutirons ensemble», a-t-elle ajouté.


13h14 El Khomri détaille les défis de sa sasecrétaire d'Etat à la Formation

La ministre du Travail  a fixé deux «défis» pour sa secrétaire d'Etat à la Formation et à l'Apprentissage, Clotilde Valter: doper le compte personnel de formation (CPF) et former dans les douze mois un million de demandeurs d'emploi. «La formation et l'apprentissage sont bien sûr incontournables. Ils sont non seulement une clé essentielle pour faire reculer durablement le chômage, mais aussi pour accompagner le parcours professionnel de chacun» a dit la ministre lors de la cérémonie d'accueil de la secrétaire d'Etat à la Formation et à l'Apprentissage, un poste qui avait disparu depuis mars 2013.


13h01: Hollande est «un président qui ne gouverne plus», réagit Marine Le Pen

 

«C'est un président en fin de règne qui est intervenu (...) François Hollande ne fait que commenter son inaction, se perd dans les absurdes méandres du débat sur la déchéance de la nationalité, et donne ce sentiment désolant d'un président qui ne gouverne plus», juge la présidente du Front national.

 

Elle considère «que ce "nouveau" gouvernement n'a été formé que pour geler d'éventuels concurrents à la prochaine présidentielle, rien d'autre.»


12h57: «C'est en avant, marche arrière !», raille Alain Juppé

 

«On revient à 2012. Je ne suis pas sûr que ça change grand chose à la crédibilité de ce gouvernement qui devient d'ailleurs pléthorique, avec presque quarante ministres», a déclaré le maire de Bordeaux (Les Républicains) lors d'un point presse précédant le conseil de Bordeaux Métropole.«Le seul bon point, c'est qu'il y a autant d'hommes que de femmes», a-t-il ajouté.

 

Alain Juppé, lui-même ancien Premier ministre et ex-ministre des Affaires étrangères, a par ailleurs souhaité «bonne chance» à Jean-Marc Ayrault au Quai d'Orsay, mais indiqué qu'il jugerait «aux actes». «Nous allons voir si notre politique européenne va retrouver un peu de souffle et un peu de sens de l'initiative», a-t-il ajouté. «Aujourd'hui en Europe, la France ne fait pas entendre sa voix», a-t-il déploré.

 


12h53: Constance Rivière, conseillère culturelle à la présidence

 

Constance Rivière a été nommée conseillère spéciale chargée de la culture et de la citoyenneté à la présidence de la République à la place d'Audrey Azoulay, nommée ministre de la Culture, selon un arrêté publié au Journal officiel vendredi.

 

Constance Rivière, 35 ans, énarque promotion Aristide Briand en 2008, était jusqu'alors directrice adjointe du cabinet du président de la République, après avoir été conseillère sur des questions d'administration et de service public entre mai 2012 et 2015. Elle a été déléguée générale chargée de la coordination de l'expertise au sein de l'équipe de campagne de François Hollande en 2012.


12h36: A lire: Les coulisses du remaniement entre larmes, évanouissement, déceptions

 

 


12h30: La passation de pouvoir entre Fleur Pellerin et Audrey Azoulay prévue vers 13h30


12h20: «Une catastrophe » pour l’opinion selon Gaël Sliman, président de l'institut de sondage Odoxa

«C'est très simple: catastrophe, on n'a pas d'autres mots pour expliquer la manière dont va être reçu ce remaniement», a-t-il expliqué à BFM Business. «On est vraiment dans le strike absolu en terme d'échec«, a ajouté Gaël Sliman, président de l'institut de sondage Odoxa. Un exemple de ces mauvais choix serait la nomination de Jean-Marc Ayrault aux Affaires étrangères alors qu'il est perçu comme un «marqueur d'immobilisme», et qu'il a été «avec Edith Cresson le Premier ministre le plus impopulaire de la Ve République», rappelle Gaël Sliman.


12h03: Les Français pas convaincus par le remaniement ministériel

Un remaniement gouvernemental pour rien? C'est apparemment ce que révèle le sondage OpinionWay pour Public Sénat et Etat d’Esprit ce vendredi. Ainsi, 80% des personnes interrogées estiment que le remaniement ministériel n’aura pas d’effet sur l’action politique du gouvernement ; Seuls 19% considèrent qu’il va redonner du souffle à l’action du gouvernement.


11h55: Pour Noël Mamère, les écologistes au gouvernement «sont montés sur le Titanic»

L'ancien patron des Vert Noël Mamère manie, ce vendredi matin, autant la référence historique que la critique. A propos de l'entrée de trois écologistes au gouvernement, le député-maire de Bègles a estimé sur France Info qu'ils «sont montés sur le Titanic». «Il s'agit d'une sorte de grand bricolage, en tout cas les trois qui sont entrés dans ce gouvernement, j'ai le sentiment qu'ils sont montés sur le Titanic et qu'ils vont regarder le prochain iceberg avec beaucoup de perspicacité.» Barbara Pompili, Jean-Vincent Placé et Emmanuelle Cosse apprécieront..


11h47: Précision sur le nouveau secrétariat d'Etat à l'Aide aux victimes, rattaché au Premier ministre

Le nouveau secrétariat d'Aide aux victimes a été confié jeudi à l'ex-porte-parole du PS Juliette Méadel. Sa création intervient à la suite des attentats de janvier et novembre 2015, mais ne sera pas cantonné aux victimes du terrorisme. Le suivi des accidents graves devrait ainsi entrer dans ses attributions, selon Matignon. Ce poste marque la «volonté du gouvernement, face à des évènements graves faisant un grand nombre de victimes, d'assurer une coordination encore plus étroite de services relevant de différents ministères». Il s'agira d'«encore mieux traiter la situation dans l'urgence» et d'«inscrire l'accompagnement des victimes par l'Etat dans la durée».

La localisation géographique et le périmètre exact de ce secrétariat d'Etat devrait être détaillé dans les décrets d'attribution en cours de préparation. Matignon n'a cependant pas fourni de date pour leur publication.


11h43: Matignon précise le périmètre du secrétariat d'Etat à l'Egalité réelle, rattaché au Premier ministre

La nouvelle secrétaire d'Etat à l'Egalité réelle, l'élue réunionnaise Ericka Bareigts, «aidera le Premier ministre à mettre en oeuvre les mesures d'égalité réelle, de décloisonnement et d'ouverture de la société, annoncées par les Comités interministériels à l'égalité et à la citoyenneté (Ciec), et le Comité interministériel aux ruralités», a indiqué à l'AFP le cabinet de Manuel Valls. Le concept est proche de la notion d'équité. En vogue dans les cercles socialistes ces dernières années, elle consiste à donner, non seulement les mêmes chances d'accès aux biens et aux positions, mais aussi un accès effectif à ceux-ci. La localisation géographique et le périmètre exact de ce secrétariat d'Etat devrait être détaillé dans les décrets d'attribution en cours de préparation.


11h35: Sylvia Pinel loue son action au ministère du Logement, qu'elle quitte

Lors de sa passation de pouvoir à Emmanuelle Cosse, l'écologiste nommée ministre du Logement, Sylvia Pinel se félicite de son action dans ce ministère. Cette dernière rejoint son siège de première vice-présidente de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, après sa victoire aux régionales de décembre 2015. La radicale (PRG) va aussi cumuler avec son mandat de députée du Tarn-et-Garonne. 

 


11h20: Annick Girardin a passé le flambeau à André Vallini au secrétariat d'Etat à la Fancophonie

Annick Girardin, qui a été promue ministre de la Fonction publique, vient de passer le flambeau de la Francophonie à André Vallini, comme elle le tweete ce vendredi matin 


11h00: Qui est Audrey Azoulay, la nouvelle ministre de la Culture?

>> A relire, le portrait de la nouvelle locataire de la rue de Valois


10h47: Audrey Azoulay au Sénat avant même la passation de pouvoir au ministère de la Culture

Comme le rapporte RTL, Audrey Azoulay est au Sénat ce vendredi matin à défendre les dossiers du ministère de la Culture, avant même la cérémonie de passation de pouvoir avec Fleur Pellerin, rue de Valois, à 13h30.


10h45: Emmanuelle Cosse assure qu'«il n'y a eu aucun marchandage à mon entrée dans ce gouvernement»

L'ex-patronne d'EELV, nommée ministre jeudi au grand dam du reste de son parti, était sur France inter ce vendredi matin. 


10h40: Ambiance pour la passation de pouvoir entre Marylise Lebranchu et Jean-Michel Baylet

Ambiance au ministère de la Décentralisation et la Fonction publique, où Marylise Lebranchu laisse sa place à Jean-Michel Baylet. Comme elle l'a raconté au Parisien jeudi, son départ n'était pas prévu. Marylise Lebranchu a été appelé jeudi par François Hollande: «Il m'a expliqué qu'il avait besoin de faire rentrer Jean-Michel Baylet au gouvernement. Il fallait faire de la place». E ce vendredi, l'ambiance n'est pas visiblement pas très chaleureuse au ministère, comme le publie Jean-Michel Baylet sur Twitter 


10h36: Jean-Vincent Placé prend ses fonctions après Clotilde Valter, qui change de ministère

Nommé secrétaire d’Etat auprès du premier ministre, chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification, l'écologiste Jean-Vincent Placé prend ses fonctions à la suite de Clotide Valter. Cette dernière ne quitte pas le gouvernement, puisqu'elle change de ministère. Elle a été nommée jeudi secrétaire d'Etat chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage (auprès du ministère du Travail).

 

>> A relire: Jean-Vincent Placé se fait troller sur son ambition gouvernementale


10h33: VIDEO. Qui sont les nouveaux ministres du gouvernement? 


11h30 : Pour Laurence Rossignol, la nouvelle ministre de la Famille, « si un remaniement faisait gagner une élection ça serait merveilleux, on le saurait » 

Interviewée ce vendredi matin sur BFMTV-RMC, Laurence Rossignol, nouvelle ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes, répondait à la question : « Pourquoi le remaniement ? Pour gagner une élection en 2017 ? ». «Si un remaniement faisait gagner une élection ça serait merveilleux, on le saurait. Ça ne sert pas à ça. (..) Ce remaniement nous permet d’avoir une feuille de route donnée par le Président pour ces 14 mois : emplois, protection et environnement.»


10h20: La passation de pouvoirs au Quai d'Orsay programmée à 14h30

La cérémonie de passation de pouvoirs au ministère des affaires étrangères et du développement international entre Laurent Fabius et Jean-Marc Ayrault a lieu à 14h30 au Quai d’Orsay.


10h15: Jean-Michel Baylet prend son poste à l'Aménagement du territoire à 11h

La passation de pouvoir entre Sylvia Pinel et Jean-Michel Baylet, nommé ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, a lieu à 12h15

 


10h10: Passation de pouvoir au ministère du Logement à 11h

La passation de pouvoirs entre Sylvia Pinel et Emmanuelle Cosse, nouvelle ministre du Logement et de l’Habitat durable, a lieu à 11h ce vendredi.


10h00: Passation de pouvoir entre Annick Girardin et André Vallini, nouveau secrétaire d'Etat chargé du développement de la Francophonie, à 11h

Jusqu'alors secrétaire d’Etat à la Réforme territoriale, André Vallini a été nommé jeudi, dans le cadre du remaniement ministériel, secrétaire d'Etat chargé du développement de la Francophonie auprès de Jean-Marc Ayrault, le nouveau ministre des Affaires étrangères. La cérémonie de passation de pouvoirs entre Annick Girardin et André Vallini est programmée à 11h.


Mots-clés :