Ericka Bareigts
Ericka Bareigts - Wikimedia Commons

Emmanuelle Cosse, Jean-Marc Ayrault ou encore Jean-Vincent Placé font donc leur entrée au gouvernement. Tout comme Audrey Azoulay, Hélène Geoffroy ou encore Juliette Méadel. Vous ne les connaissez pas ? 20 Minutes vous dresse leur portait express.

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication

Elle était la conseillère à la Culture du président François Hollande, elle reprend désormais le portefeuille de Fleur Pellerin, qui quitte définitivement le gouvernement. Fille du conseiller du roi du Maroc Mohamed VI, cette énarque âgée de 43 ans a notamment été directrice générale déléguée du Centre national du cinéma (CNC). D’après L’Express, ce serait une proche de Julie Gayet.


 

Ericka Bareigts, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité réelle

Le terme « égalité réelle » vous interroge ? Concrètement, Ericka Bareigts, 49 ans, sera chargée d’assurer une égalité économique entre les Outre-mer et l’Hexagone. Son mandat de député PS de la Réunion devrait l’y aider. Celle qui s’était illustrée en déclarant « La France de Nadine Morano n’est pas la mienne » a fait toute sa carrière dans la fonction publique. En janvier, elle avait accompagné le président Hollande lors de son déplacement en Inde.

 

Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat chargée de la Ville

Née à Creil (Oise), Hélène Geoffroy, 45 ans, a passé son enfance en Guadeloupe avant de venir faire ses études à Paris. Diplômée de Polytechnique, elle est depuis 2012 secrétaire nationale du PS, déléguée à la lutte contre l’exclusion. Cette députée a remporté en 2014 la ville de Vaulx-en-Velin, mettant ainsi fin à 85 ans de municipalités communistes. Elle travaillera aux côtés de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et rejoint donc un autre Lyonnais, Thierry Braillard, qui conserve son poste de secrétaire d’Etat chargé des Sports.

 

Estelle Grelier, secrétaire d’Etat chargée des Collectivités territoriales

Estelle Grelier, 42 ans, est diplômée de l’Institut d’études politiques de Grenoble et d’un DESS sur les relations franco-allemandes et les institutions européennes. Après avoir travaillé comme assistante parlementaire, elle a été députée européenne entre 2009 et 2012, où elle était notamment membre de la Commission des budgets. Nommée secrétaire nationale aux politiques européennes du Parti socialiste en 2012, elle siégeait également en tant que députée à la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

 

Juliette Méadel, secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes

Jusqu’à présente porte-parole du PS, Juliette Méadel, 41 ans, prend la tête d’un nouveau secrétariat d’Etat, dédié aux victimes des attentats terroristes qui ont endeuillé la France en 2015. Cette énarque, dont le père était l’ancien directeur de cabinet d’Edith Cresson, a exercé la profession d’avocat à New-York et à Paris avant de travailler à la Direction générale du trésor. Soutien de Ségolène Royal en 2007, elle avait participé à la campagne de François Hollande en 2012.

 

Barbara Pompili, secrétaire d’Etat chargée des Relations internationales sur le climat et de la Biodiversité

Co-présidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, Barbara Pompili avait quitté EELV le 30 septembre dernier. Agée de 40 ans, cette diplômée de l’Institut d’études politique de Lille était députée de la Somme et siégeait à la commission des Affaires culturelles à l’Assemblée nationale. Elle faisait également partie de la Délégation aux droits des femmes et présidait le groupe d’études sur l’intégration des personnes handicapées. Alors qu’elle s’était opposée mardi à l’inscription de la déchéance de la nationalité dans la Constitution, elle a finalement approuvé le texte mercredi.

Mots-clés :