Cécile Duflot, le 5 février 2016 à l'Assemblée nationale.
Cécile Duflot, le 5 février 2016 à l'Assemblée nationale. - Francois Mori/AP/SIPA

Les propos de Cécile Duflot ne passent pas: le député écologiste François de Rugy a demandé dimanche à la co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée de présenter ses excuses pour son « parallèle scandaleux » entre la réforme de la déchéance de nationalité et la politique du régime de Vichy.

>> A lire aussi: Manuel Valls demande à Duflot de ne pas associer le gouvernement à Vichy

« C'est un parallèle scandaleux »

La co-présidente du groupe écologiste avait souligné vendredi à l'Assemblée nationale que le dernier régime à avoir « massivement utilisé » la déchéance de nationalité avait été le régime de Vichy, déclenchant des huées dans les rangs socialistes et des critiques de Manuel Valls. « C'est un parallèle scandaleux », a réagi François de Rugy, fustigeant une « entreprise qui consiste à tuer le débat en disqualifiant ceux qui ne sont pas d'accord ».

Pour le député de Loire-Atlantique, « c'est insultant pour la mémoire des victimes de maréchal Pétain ». « Il ne faut pas oublier que les gens déchus (durant la Seconde guerre mondiale) c'était pour ce qu'ils étaient, non pour ce qu'ils avaient fait ». Il a appelé à cesser « d'instrumentaliser tout le temps l'Histoire » : « L'idée de dire que Manuel Valls et François Hollande ont une politique identique à celle du régime de Vichy est incroyable en 2016 », s'est-il emporté.

« Je pense que ses mots ont dépassé sa pensée »

« Je demande que Cécile Duflot demande des excuses pour ses propos, qu'elle les renie clairement », a lancé François de Rugy, glissant qu'il lui était « arrivé malheureusement, à différentes occasions » d'entendre ce type de propos au sein d'Europe Ecologie-Les Verts, sans donner plus de précision. « Les mots ont un sens », a-t-il rappelé, dénonçant aussi « l'utilisation du mot collabo à toutes les sauces ».

De son côté, la ministre de la Santé Marisol Touraine, interrogée lors du Grand Rendez-vous Europe 1-iTELE-Le Monde, a jugé ces propos « incompréhensibles » et « inacceptables » : « Je pense que ses mots ont dépassé sa pensée », a ajouté Marisol Touraine. Cécile Duflot lui a vertement répondu sur Twitter.

Mots-clés :