Le président des Républicains Nicolas Sarkozy lors d'un discours sur l'agriculture à Paris, le 3 février 2016
Le président des Républicains Nicolas Sarkozy lors d'un discours sur l'agriculture à Paris, le 3 février 2016 - DOMINIQUE FAGET AFP

Nicolas Sarkozy pourrait bien débattre tout seul ce jeudi soir à Des paroles et des actes, tant France 2 peine à lui trouver un contradicteur. Jean-Marie Le Guen, qui devait assurer la contradiction face à Nicolas Sarkozy s’est finalement désisté, révèle Europe 1 ce jeudi.

Le secrétaire d’Etat palliait déjà les absences de Marisol Touraine et Emmanuel Macron qui, un temps envisagés, n’ont finalement pas donné suite. D’après plusieurs médias, RTL et Le Parisien, consigne a été donnée aux ministres de ne pas aller sur le plateau de France 2.

France info, mercredi, expliquait que l’absence d’Emmanuel Macron du plateau de France 2 réjouissait plutôt l’entourage de Sarkozy qui redoutait que son champion ne se fasse « ringardiser » par un ministre plutôt populaire et plus jeune alors qu’il tente l’opération reconquête auprès des Français.

>> A lire aussi : Le « mea culpa » en politique, une stratégie pas forcément payante

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy aurait aussi refusé un contracdicteur, Jean-Christophe Cambadélis.

Du coup, Nicolas Dupont-Aignan se propose, lui, pour aller débattre avec Nicolas Sarkozy

La chaîne n’a pour l’instant pas communiqué sur cette affaire.

Mots-clés :