Emmanuel Macron à Bobigny le 11 janvier 2016.
Emmanuel Macron à Bobigny le 11 janvier 2016. - WITT/SIPA

C'est son point de vue. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a affirmé ce mercredi que la vie d'un entrepreneur était «souvent plus dure» que celle d'un salarié, car «il peut tout perdre».

>> A LIRE. A quoi servent les petites phrases d'Emmanuel Macron? 

«La vie d'un entrepreneur, elle est bien souvent plus dure que celle d'un salarié. Il ne faut jamais l'oublier», a affirmé Emmanuel Macron à l'antenne de BFM TV et de RMC. «Il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties», a-t-il insisté, après avoir rappelé que les entrepreneurs «prennent des risques» quand ils embauchent.

Pas de démission ni de remaniement

«Je ne connais aucun entrepreneur qui embauche quelqu'un et à qui cela fait plaisir de renvoyer son salarié. C'est que ça va mal ou que ça se passe mal avec lui», a déclaré le ministre, déplorant le manque de visibilité pour les entrepreneurs. «Qu'est-ce qui bloque tout ? L'absence de visibilité. L'entrepreneur se dit "est-ce-que j'ai le droit de me tromper? Est-ce que si ça va mal demain, je pourrai m'adapter"», a expliqué le ministre. «C'est cette visibilité qu'il faut leur donner», a-t-il souligné.

Le ministre a profité de son passage sur BFM pour affirmer qu'il n'envisageait pas de démissionner du gouvernement, démentant de récentes rumeurs circulant sur son départ. «Je serai dans le gouvernement de Manuel Valls, aussi longtemps que François Hollande le voudra. C'est lui qui le décide», a affirmé Emmanuel Macron, qui a rejeté tout «chantage à la démission» et assuré qu'il n'était «candidat à aucun poste ministériel» en cas de remaniement.

Mots-clés :