Thomas Thévenoud, le 30 octobre 2012 à l'Assemblée nationale
Thomas Thévenoud, le 30 octobre 2012 à l'Assemblée nationale - CHAMUSSY/SIPA

Jour après jour, la liste des impayés s’agrandit. Ce jeudi, c’est l’ancien kiné de Thomas Thévenoud qui témoigne de la «phobie administrative» du député, auprès du Bien Public. Alain Caroline a traité les deux filles de l’éphémère secrétaire d’Etat en novembre 2007. «Un soir, son épouse m’a appelé. Elle ne trouvait pas de kiné sur Montceau pour une séance à domicile, alors je me suis déplacé», témoigne le kiné au quotidien de Côte-d’Or.

Deux mois plus tard, la facture (183,60 euros) reste impayée. Le kiné envoie une relance, puis deux. La troisième est remise en main propre à l’élu. «Il a fallu presque deux ans», indique Alain Caroline, obligé de recourir à un huissier de justice pour toucher son dû. «S’il avait démissionné, je n’aurais rien dit. Mais quand j’ai entendu que M. Thévenoud comptait garder son siège, ça a été trop. Il n’a pas été correct. Ce n’est pas normal qu’il n’y ait pas de conséquences.» Alain Caroline ajoute: «Je ne sais pas si la négligence excuse tout.» Et l’avarice?

Mots-clés :