Marine Le Pen le 25 juin 2014 à Nanterre près de Paris
Marine Le Pen le 25 juin 2014 à Nanterre près de Paris - Stephane de Sakutin AFP

Marine Le Pen arriverait en tête au premier tour de la présidentielle face à François Hollande et n’importe lequel des principaux prétendants UMP, qu’il s’agisse de Nicolas Sarkozy, François Fillon ou Alain Juppé, selon un sondage Ifop pour Le Figaro publié vendredi.

Au second tour, la présidente du FN serait également en mesure de l’emporter devant François Hollande. Elle serait en revanche battue par le candidat UMP, quel qu’il soit parmi les trois mêmes candidats.

A la question: «Si dimanche prochain avait lieu le premier tour de l’élection présidentielle de 2017 pour lequel des candidats suivants y aurait-il plus de chances que vous votiez?», 30% des sondés choisissent Marine Le Pen devant Alain Juppé (24 %) et François Hollande (16 %), qui serait donc éliminé dès le premier tour.

Dans l’hypothèse où l’UMP est représentée par Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen est toujours en tête, mais avec 28 % des suffrages contre 25 % à l’ancien président, et, là encore, 16 % pour François Hollande. Si c’est François Fillon qui est le candidat de l’UMP, il recueille dans l’étude 17 %, au coude-à-coude avec François Hollande (17 %), mais loin derrière Marine Le Pen (32 %).

Hollande battu quel que soit l’adversaire

Pour le second tour, l’étude retient que François Hollande serait battu quel que soit son adversaire: François Fillon (62 % contre 38 %), Alain Juppé (66 % contre 34 %), Nicolas Sarkozy (61 % contre 39 %) ou Marine Le Pen (54 % contre 46 %).

Pour Florian Philippot, numéro deux du FN, cette hypothèse de victoire de Marine Le Pen face au président sortant «démontre» que le Front national est «en train de franchir une étape supplémentaire».

Par contre, Marine Le Pen échouerait au second tour face à n’importe lequel des candidats UMP: 43 % contre 57 % pour François Fillon, 36 % contre 64 % pour Alain Juppé, 40 % contre 60 % pour Nicolas Sarkozy.

A noter enfin que le dirigeant du MoDem, François Bayrou, est crédité de 12 à 14 % des suffrages selon les hypothèses, Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) de 10 % des voix quels que soient les cas, Nicolas Dupont-Aignan de 4 à 5 % des voix et Cécile Duflot (EELV) de 3 %. Nathalie Arthaud (LO) et Philippe Poutou (NPA) font 1 %.

Enquête menée en ligne du 3 au 4 septembre auprès d’un échantillon de 994 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Mots-clés :