Yves Azéroual publie cette semaine son troisième livre, Passions d'Etat
Yves Azéroual publie cette semaine son troisième livre, Passions d'Etat - langage et projets conseils

Le journaliste Yves Azéroual est spécialiste des relations entre hommes politiques et people. Dans Passions d'Etat (Ed. du Moment), son troisième ouvrage, il revient sur la genèse de la relation entre Julie Gayet et François Hollande et affirme que l'officilisation de leur union devrait avoir lieu au mois d'août.

Vous évoquez des faits très précis dans votre livre sur la vie privée du Président de la République. Comment avez-vous obtenu ces informations ? 

C’est d’abord le fruit d’un longue enquête. Cela fait 25 ans que je suis journaliste, que je m’intéresse aux interactions entre la sphère people et la sphère politique. C’est donc un milieu dans lequel je suis devenu «expert»: j’ai écrit la première biographie de Carla Bruni et de Nicolas Sarkozy (Carla et Nicolas, la véritable histoire) mais aussi People Politicus. Je me fonde donc sur mon expérience journalistique.

Diriez-vous que c’est un livre people ou bien un livre politique ?

Je dirais que c’est un livre politique dans le sens où le statut de Première dame est devenu politique. Il a pris cette dimension sous le mandat de Nicolas Sarkozy avec Carla Bruni. Cela s’est confirmé avec François Hollande, qui, en donnant à la Première dame un un secrétariat, la fait entrer de plein pied dans la politique. Après, il est évident qu’il y a un aspect people dans tout cela, mais je n’aurais pas écrit ce livre s’il n’y avait pas eu de dimension politique. Ce qui m’intéresse, c’est quand les peoples prennent position et interviennent dans la sphère politique.

Le Président se montre en public au restaurant avec Julie Gayet alors que des rumeurs circulent et qu’il est encore officiellement en couple avec Valérie Trierweiler, il se rend en scooter dans un appartement du 8ème pour la retrouver… Comment expliquez-vous ce manque de précautions de la part de François Hollande ? 

Mais il a pris des précautions! Aujourd’hui on est dans le journalisme 2.0, plus personne ne peut rien ignorer et tout le monde peut être un journaliste. Hollande comme les autres hommes politiques ne peuvent plus se cacher ou être protégés. Et dans un sens, c’est plutôt encourageant pour notre démocratie.

François Hollande n’est pas le premier chef d’état français à vivre des tourments amoureux en plein mandat, mais est-ce la première fois que l’affaire prend une telle importance ? 

La différence avec les autres présidents, c’est le traitement médiatique dont ces affaires font l’objet. A l’époque, quelques personnes savaient que François Mitterand entretenait une double vie mais on ne pouvait pas le dire. Les journalistes bloquaient l’information. A la fin du mandat de Valéry Giscard d’Estaing et au début de celui de François Mitterand, c’est l’entre soi, il y a une connivence très importante entre les journalistes et les hommes politiques. Alors qu’aujourd’hui on constate l’apparition d’une presse protéiforme, avec les blogs, les chaînes de télévision... On n’a plus le contrôle de l’information.

Quels ont été les réactions des principaux intéressés à l’annonce de la publication de votre livre ?

Le livre leur est parvenu ce lundi, pour l’instant seul un homme politique proche du Président m’a demandé si ce bouquin allait faire du «Hollande bashing». Ce n’est pas mon propos, je me suis surtout intéressé à la double vie du Président, publique et privée. Ce n’est pas un livre à charge. Et ce n'est pas le genre de François Hollande de faire des procès. Valérie Trierweiler et Julie Gayet, en revanche, sont très friandes de procès. Mais j’ai fait lire mon livre par des avocats qui n’ont rien trouvé à y redire et je détiens de solides preuves. Je ne suis donc pas inquiet.

D’autres livres portant sur la romance de FH et de JG sont parus (notamment Le Président qui voulait vivre sa vie d’Elise Karlin).  Qu’est-ce que le vôtre a de plus ? 

L’essentiel du livre d’Elise Karlin repose sur une affirmation fausse: celle selon laquelle François Hollande et Valérie Trierweiler vont se remettre ensemble malgré l’idylle du Président de la République avec Julie Gayet. Dans mon livre, j’explique que si Valérie Trierweiler et François Hollande ont paru se rapprocher en début d’année, suite à leur rupture, c’est parce qu’il s’inquiétait d’une éventuelle publication de sa part.

Le Président de la République a envoyé Aquilino Morelle, son ancien conseiller, rencontrer les patrons des maisons d’édition. Si jamais celles-ci avaient vent d’une publication de Valérie Trierweiler, elles devaient prévenir les services de l’Elysée et retarder la publication, le temps de permettre à François Hollande de préparer sa réaction.

Dans mon livre, je donne également des précisions sur la date et le contexte de la rencontre entre François Hollande et Julie Gayet. Je précise qui a été l’entremetteur, Julien Dray. Et comment leur rencontre s’est transformé en histoire d’amour. Je raconte également ce qui s’est vraiment passé à l’Elysée, comment Valérie Trierweiler a cherché à dissoudre la relation entre Julie Gayet et François Hollande, même si à ce moment-là l’ex-Première dame ne nourrissait que des soupçons.

A ce propos, un passage du livre est consacré au rôle qu’à pu jouer François Pinault dans ce triangle amoureux. Valérie Trierweiler lui a en effet demandé d’intervenir car il est à la fois son ami et actionnaire de la société de production de Julie Gayet. Il a donc rencontré les deux femmes à une semaine d’intervalle, à chaque fois dans le même restaurant privatisé pour l’occasion. Son rôle demeure obscur, mais ce que l’on sait, c’est que ces rencontres n’ont pas eu pour effet de mettre un terme à la relation entre Julie Gayet et François Hollande.

Qu’en est-il du couple François Hollande-Julie Gayet aujourd’hui ?

Contrairement à ce que l’on prétend, ils sont toujours ensemble et l’officialisation de leur union ne tardera pas. Si elle ne veut pas du statut de Première dame, elle ne peut se contenter d’être une simple maîtresse, rapport à ses enfants, sa réputation... Ils discutent donc, l’officialisation devrait intervenir courant août car l’agenda du Président le permet.

Mots-clés :