La géographie du vote aux européennes confirme la forte poussée, déjà entrevue aux municipales, du Front national sur l'ensemble du territoire. Tandis que François Hollande a reconnu une «vérité douloureuse» lundi soir, au lendemain de la victoire du Front national aux élections européennes, 20 Minutes fait le point sur la journée marquée par un séisme politique.

>> Revivez les événements de la journée en direct par ici

Le Parti socialiste en crise, mais Hollande maintient sa ligne de conduite

Grand perdant du scrutin, qui lui vaut son plus mauvais score à des élections européennes, le PS est en crise, certains doutent de la capacité de François Hollande à retrouver la confiance des Français d'ici 2017. Le président a réagi lundi soir, reconnaissant la vérité mais assurant maintenir la «ligne de conduite» du gouvernement qui, selon lui, ne peut pas «dévier en fonction des circonstances». Il a ainsi annoncé que la réforme territoriale, qui suscite nombre de débats dans la majorité comme dans l'opposition, sera «présentée dès la semaine prochaine».

«Ce vote, c'est une défiance à l'égard de l'Europe, qui inquiète plus qu'elle ne protège. C'est une défiance à l'égard des partis de gouvernement, de la majorité, comme de l'opposition», reconnaît François Hollande.

Plus tôt, le Premier ministre invité de RTL, avait affirmé sa volonté de «ne pas de changer de route», excluant toute démission ou dissolution de l'Assemblée. Il s'était aussi prononcé pour de nouvelles baisses d'impôt mais son entourage a ensuite précisé qu'il ne s'agissait pas d'annonces.

Le FN marqué par la démission de la numéro deux dans l'Ouest

Joëlle Bergeron a démissionné sur demande de Marine Le Pen pour laisser sa place à un homme, Gilles Pennelle, le secrétaire départemental du FN d'Ille-et-Vilaine.
L’intéressée apprécie peu de se voir ainsi écartée et a annoncé se retirer du FN. «Cela avait été décidé avant les élections, mais je ne pensais pas qu'il le mettrait en pratique», a-t-elle indiqué au Télégramme. «Je pensais que la parité serait respectée. Ils m'ont appelé le dimanche soir puis ce matin, je suis choquée. Nos résultats dans le Morbihan sont pourtant historiques. Leur philosophie n'est plus la mienne». Joëlle Bergeron, qui était jusqu’ici conseillère municipale de Lorient a décidé de démissionner de ce poste, ainsi que du conseil communautaire d’agglomération.

>> Retrouvez tous les résultats en France et en Europe sur notre carte interactive

Une abstention de 59,37%

Les chiffres officiels ont été dévoilés lundi dans l'après-midi. Forte de sa victoire historique dimanche, Marine Le Pen va essayer de capitaliser sur ce succès dans l'optique de la présidentielle de 2017, son véritable objectif. Selon les résultats complets de l'Intérieur, le FN est arrivé en tête du scrutin avec 24,85% des voix, devant l'UMP (20,80%) et le PS (13,98%). L'abstention a atteint 57,57%, contre 59,37% en 2009.

Progression des votes blancs

Les votes blancs, comptés à part pour la première fois, ont représenté 2,8% des votants aux élections européennes de dimanche, et le total des blancs et nuls a atteint 4%, nettement plus que lors de précédents scrutins comparables. Une loi votée en février à l'initiative du député UDI François Sauvadet sépare désormais, dans la présentation des résultats, les votes blancs (y compris les enveloppes vides) des votes nuls (bulletins raturés, griffonnés ou déchirés, par exemple). En revanche, ils ne sont pas pris en compte dans les suffrages exprimés.