François Hollande à l'Elysée le 29 août 2013.
François Hollande à l'Elysée le 29 août 2013. - KENZO TRIBOUILLARD / AFP

François Hollande a vu sa cote de popularité baisser de 4 points en novembre à 22%, celle de Jean-Marc Ayrault reculant de 6 points à 23%, selon un baromètre Clai-Metronews-LCI réalisé par Opinionway et publié ce lundi. Dans ce sondage, 3% des Français interrogés se sont déclarés très satisfaits de l'action du président de la République et 19% assez satisfaits.

Les mécontents ont progressé de cinq points à 77%, avec 47% de très mécontents et 30% d'assez mécontents. 1% ne se prononce pas. A la même période du quinquennat précédent, en novembre 2008, Nicolas Sarkozy comptait 44% de satisfaits et son Premier ministre François Fillon 48%, selon les données d'évolutions comparées publiées par Opinionway. Une majorité des personnes interrogées continue à estimer que les choses ne changent pas (59%, -2 points en un mois).

Valls en première position

La proportion de ceux qui considèrent qu'elles changent a néanmoins progressé (+3 points à 41% en un mois). Mais parmi les sondés qui perçoivent un changement, 78% (+8 points) estiment que celui-ci va «dans le mauvais sens», et 21% (-9) dans «le bon sens».

Au palmarès des ministres, Manuel Valls (Intérieur) conforte sa première position (56% de satisfaits, 42% de mécontents), suivi de Jean-Yves Le Drian (Défense, 50% de satisfaits, 40% de mécontents), Laurent Fabius (Affaires étrangères, 49% de satisfaits, 48% de mécontents), Najat Vallaud-Belkacem (porte-parole, 46% de satisfaits), Aurélie Filippetti (Culture, 42% de satisfaits), Christiane Taubira (Justice, 35% de satisfaits).

Au palmarès des autres leaders politiques, Alain Juppé reste en tête (46% de satisfaits, stable), suivi de Jean-Louis Borloo (40%, -1 point), Nathalie Kosciusko-Morizet (36%, -2 points), François Bayrou (36%, -1 point), Xavier Bertrand (35%, +3 points), François Fillon (34%, +1 point), Laurent Wauquiez (33%, +1 point).

Après un record de popularité le mois précédent, Marine Le Pen accuse une baisse de 6 points avec 29% de sondés satisfaits. Jean-Luc Mélenchon recule de 4 points, à 27% de jugements positifs. Le sondage a été réalisé par téléphone du 4 au 7 novembre auprès d'un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). La marge d'incertitude va de 2 à 3 points pour la taille de cet échantillon.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé