Olivier Besancenot demande à Jean-Luc Mélenchon d'«assumer d'être dans l'opposition»

POLITIQUE Le leader du NPA a également estimé que Jean-Luc Mélenchon était «en train de donner dans le souverainisme»...

avec AFP

— 

Olivier Besancenot, porte-voix du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a demandé dimanche à Jean-Luc Mélenchon "d'assumer d'être dans l'opposition" et lui a reproché d'être "en train de donner dans le souverainisme".

Olivier Besancenot, porte-voix du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a demandé dimanche à Jean-Luc Mélenchon "d'assumer d'être dans l'opposition" et lui a reproché d'être "en train de donner dans le souverainisme". — Kenzo Tribouillard AFP

Olivier Besancenot, porte-voix du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a demandé ce dimanche à Jean-Luc Mélenchon «d'assumer d'être dans l'opposition» et lui a reproché d'être «en train de donner dans le souverainisme». Si le coprésident du Parti de gauche «croit vraiment à ce qu'il raconte (...) il faut assumer d'être à la gauche du gouvernement, d'être dans l'opposition», a déclaré Olivier Besancenot, invité de «Dimanche+» sur Canal +.

«Lui qui parle si clair, il refuse de dire qu'il est dans l'opposition politique», a-t-il poursuivi, en assurant toutefois que le NPA avait «toujours tendu la main au Front de gauche comme à Lutte ouvrière». Pour l'ex-candidat du NPA à la présidentielle de 2007, Jean-Luc Mélenchon «est en train de donner dans le souverainisme, le nationalisme, voire dans le chauvinisme».

Cravate rouge

Revenant sur les déclarations, le week-end dernier, de Jean-Luc Mélenchon reprochant au ministre Pierre Moscovici «de ne plus penser en français» et de «penser en langue finances internationales», Olivier Besancenot a fait valoir que «la finance internationale ne parle pas qu'anglais ou en allemand, elle parle aussi français».

Jean-Luc Mélenchon «a une cravate rouge -c'est bien-, mais le drapeau qu'il arbore c'est le drapeau bleu blanc rouge», a ajouté le leader du NPA. «Il faut assumer son internationalisme (...) la seule frontière qui vaille c'est celle entre les exploiteurs et les exploités», a-t-il dit.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.