Vacances de Noël: Aurélie Filippetti était bien à l'île Maurice, avec la permission du Président

184 contributions
Publié le 11 janvier 2013.

POLITIQUE - Le cabinet de la ministre de la Culture avait pourtant démenti l'information mercredi matin...

Aurélie Filipetti est bien partie en vacances à l'île Maurice pendant les fêtes de Noël. Après un démenti de son cabinet ce mercredi matin, la ministre de la Culture a finalement admis qu'elle s'était rendue sur l'île de l'océan indien en décembre. «Ce voyage m'a été offert par mon compagnon», déclare-t-elle au Lab d'Europe 1, précisant: «Dès que j'ai connu la teneur de ce cadeau, j'en ai averti le président de la République qui m'a autorisée à partir.»

Un séjour qui, affirme-t-elle, ne l'a pas empêchée de «rester en contact permanent avec son cabinet». «La continuité était assurée», souligne-t-elle

L'Elysée a également confirmé auprès du Lab la version de la ministre: «François Hollande a autorisé Aurélie Filippetti à partir si loin à titre exceptionnel, pour des raisons privées». «La ministre de la Culture n'est pas, dans son ministère, dans un rythme d'urgence quotidienne, à l'inverse du ministre de l'Intérieur, par exemple», estime la Présidence.

Sable chaud

L’équipe d’Aurélie Filippetti avait déjà été contredite par une série de clichés publiée par le site Internet de Voici ce mercredi après-midi, montrant la ministre sur le sable chaud ou se baignant dans une eau turquoise. Les photos ont été prises «le 22 décembre dernier» «sur une plage mauricienne», précise Voici.fr.

D'après la ministre, les membres de son cabinet n'étaient pas au courant de son séjour, ce pourquoi ils ont dans un premier temps démenti l'information. «Je considérais que ce séjour relevait de la vie privée, et je considérais que je n'avais pas à les en informer, dès lors que je restais joignable», explique-t-elle.

Mauvaise image

A l’origine de cette polémique, des propos de Jean-Jacques Bourdin lancé mardi soir sur NRJ 12: il explique qu’il demandera vendredi à la ministre si elle était allée en vacances à l’île Maurice, comme la «rumeur» l’indique. «Quand le président de la République demande aux ministres de rester à deux heures de Paris, ce n’est plus de la vie privée», se justifiait le journaliste, alors que le chef de l’Etat n’a jamais officiellement donné cette consigne. 

En fait, tout n’est qu’une question d’interprétation des consignes présidentielles. Après le dernier conseil des ministres de 2012, le 19 décembre dernier, le chef de l’Etat avait rappelé à ses ministres «qu'une année faisait 365 jours et qu'il attendait de chacun (...) présence et vigilance», avait rapporté Najat Vallaud-Belkacem. Cette mise en garde intervenait après les critiques d’absentéisme qui s’étaient abattues sur le gouvernement Ayrault en août dernier.

Pas sûr cette fois que l’absentéisme de Filippetti soit pointé, d’autant qu’elle a organisé un événement pour les SDF le 31 décembre, mais ces vacances luxueuses en période de crise font mauvais effet.

M.P.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr