Voeux: Un député PS s'en prend au Medef et aux exilés fiscaux

POLITIQUE Le message de Pascal Cherki a provoqué l'indignation de la droite...

avec AFP

— 

Plusieurs élus de droite et du centre se sont indignés mercredi d'un message de voeux du député PS et maire du XIVe arrondissement de Paris, Pascal Cherki, s'en prenant aux exilés fiscaux et au Medef.

Plusieurs élus de droite et du centre se sont indignés mercredi d'un message de voeux du député PS et maire du XIVe arrondissement de Paris, Pascal Cherki, s'en prenant aux exilés fiscaux et au Medef. — Martin Bureau afp.com

Plusieurs élus de droite et du centre se sont indignés ce mercredi d'un message de voeux du député PS et maire du 14e arrondissement de Paris, Pascal Cherki, s'en prenant aux exilés fiscaux et au Medef.

«Bonne année à toutes et tous sauf aux exilés fiscaux et au MEDEF qui ne méritent que notre mépris républicain», a écrit sur son compte twitter l'élu socialiste parisien.

Un message amplement commenté et critiqué mercredi, notamment sur les réseaux sociaux. «Le député @pascalcherki se croit encore en campagne en insultant le Medef. Socialiste tu perds ton sang froid!», a réagi le député UMP du Nord Gérald Darmanin. Des opposants parisiens de Pascal Cherki ont également dénoncé un «dérapage» ou des «manières indignes» voire «affligeantes» pour un élu de la République.

«Qu'il s'agisse d'une provocation ou d'un aveu du penchant du maire pour une gauche autoritaire et clivante, c'est le premier, et je l'espère le dernier, dérapage politique du maire du 14ème en 2013 qui est regrettable tant d'un point de vue politique que démocratique», a commenté Jean-François Martins (MoDem) conseiller de Paris, élu du 14e. «Sans doute, faudrait-il lui rappeler que sans entreprises, il n'y aurait pas d'emplois ni de croissance en France!», a écrit pour sa part dans un communiqué Philippe Péjo, au nom de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) du XIVe arrondissement.

Mots-clés :