Vœux 2013: Que va dire François Hollande?

83 contributions
Publié le 31 décembre 2012.

POLITIQUE - Il devrait axer son intervention sur «l’espérance»...

François Hollande adressera ce lundi soir à 20 heures précises ses premiers vœux aux Français en tant que président. Un message qui permettra au chef de l’Etat de s’adresser directement à ses «chers compatriotes» directement. 20 Minutes fait le point sur son intervention.

>> Une intervention à suivre en live sur 20minutes.fr

Comment il les a préparés
Son équipe explique que François Hollande a visionné les derniers vœux de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy. Toujours selon son entourage, le président a demandé à ses principaux conseillers de lui préparer des notes et a consacré une partie du week-end à l'écriture de son texte. RTL  révèle qu’une première version du discours a été écrite il y a une dizaine de jours par Aquilino Morelle, sa plume, et que le message était «unir les Français pour gagner les deux batailles de l’emploi et de la dette».

La forme
Le changement c’est fini. Du moins sur le fond. En cette fin d’année, François Hollande ne veut plus de la rupture à tous les étages avec son prédécesseur. Le cadre, l'entourage d'Hollande a expliqué à l'AFP, sera «traditionnel pour que la forme ne prenne pas le dessus sur le fond». Le chef de l’Etat prononcera certainement ses vœux dans un des salons de l’Elysée, devant une bibliothèque ou devant une fenêtre ouvrant la vue sur le parc du château. S’il suit la mode de ses prédécesseurs, Hollande devrait être debout plutôt qu’assis – c’est plus dynamique -  pour s’adresser aux Français. Et l’allocution durera moins de 10 minutes, promet-on à l’Elysée. Les voeux seront enregistrés en fin d'après-midi ce lundi et diffusés en léger différé, à 20 heures précises, sur les principales antennes de radio et de télévision. Pour cet exercice très codifié, l’Elysée a choisi le réalisateur Jérôme Revon, qui était déjà aux manettes pour le débat de l’entre-deux tours. C’est la première fois depuis le 6 mai que François Hollande s’adressera directement aux Français, sans passer par le filtre des journalistes, rappelle RTL.

Le message général
Ce sera «l’espérance». «Il faut donner de l'espérance, sinon, comment mobiliser le pays?» explique à l’AFP un proche du chef de l'Etat. En visionnant les vœux des dix dernières années, le chef de l’Etat a été marqué  . C’est donc sur le fond qu’il veut se démarquer et offrir de l’optimisme aux Français. François Hollande répétera peut-être que «la crise est derrière nous», du moins la crise financière et de l'euro. Reste à sortir la France de la crise alors que les plans sociaux se multiplient aux quatre coins du pays.  Ce à quoi il s’attellera en 2013.

Le bilan
Pas de doute, alors qu’il s’est enfoncé dans l’impopularité, François Hollande mettra l’accent sur une année 2012 difficile pour les Français et sept mois où il s’est employé à défaire tous les dégâts du sarkozysme. Forcément, ça prend du temps, surtout dans un contexte de «crise exceptionnelle» en France et dans le monde: la croissance est faible, le chômage augmente. Mais le changement est en place, dira-t-il. Les premières grandes réformes sont lancées sous le signe de la «justice sociale»: emplois d’avenir, retraite à 60 ans pour les carrières longues, contrat de génération, réforme bancaire, réforme fiscale, augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, etc. Une manière de montrer aux classes moyennes et populaires, qui souffrent de la crise et qui le pénalisent le plus dans les enquêtes d’opinion, qu’il agit pour elles.

François Hollande devrait aussi revenir sur la censure par le Conseil constitutionnel de la taxation à 75% pour les revenus annuels supérieurs à 1 million d’euros. Un camouflet qu’il devrait tenter d’atténuer, et qu’il devrait promettre d’effacer en annonçant un nouveau dispositif pour 2013.

L’avenir
2012 année noire, 2013, année de l’espérance. François Hollande appellera certainement les Français à faire des efforts, promettant, en fin d’année, une amélioration de la situation, plaçant notamment l’emploi au centre de la bataille politique. Il a déjà promis qu’il inverserait la courbe du chômage, alors même que le pays vit sont 19e mois consécutif de hausse du chômage. Il devrait parler de l’importance de la réforme du marché du travail et de l’accord qu’il attend entre partenaires sociaux, à dix jours d’une rencontre décisive.

Et ensuite?
Après 20 heures, le chef de l’Etat sera sur le terrain. Il est annoncé à l’hôpital Lariboisière. Un signe de ce qu’il veut faire en 2013: retrouver le lien avec les Français en allant plus souvent sur le terrain, sans se laisser aspirer par ses obligations internationales.  Il réinvestira le champ de la politique intérieure pour tenter de regagner le cœur des Français.

Maud Pierron
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr