Premier Noël de François Hollande à l'Elysée, économe et discret

26 contributions
Publié le 15 décembre 2012.

POLITIQUE - Plus de 600 enfants avaient été conviés pour un goûter-spectacle...

Le président François Hollande et sa compagne Valérie Trierweiler ont sacrifié samedi après-midi pour la première fois au rituel du Noël à l'Elysée, cette année plutôt discret et économe.

 

Plus de 600 enfants avaient été conviés pour un goûter-spectacle et la traditionnelle distribution des cadeaux dans la salle des fêtes du palais présidentiel. Chocolats, bonbons et macarons: un riche goûter préparé par les pâtissiers de l'Elysée avait été disposé sur de grandes tablées, décorées de petits sapins en pot, sous les ors de la République, là même où il y a sept mois François Hollande était investi président.

Parmi ces jeunes hôtes, environ la moitié d'enfants du personnel de la présidence. Mais aussi des natifs de Corrèze et de Tulle, terres d'élection du président de la République et surtout de très nombreux autres jeunes marqués par la vie : enfants de pompiers, policiers, ou militaires morts en service, enfants malades ou victimes de maltraitance. Chorale, spectacles de danses et de clowns assuraient l'ambiance. Tandis que Valérie Trierweiler allait de table en table, la chanteuse Lorie galvanisait son jeune public avec «Je serai toujours ta meilleure amie».

«Des portraits qui me ressemblent beaucoup»

Le chef de l'Etat, arrivé un peu plus tard, est monté sur scène pour saluer ces heureux élus d'un jour. «J'ai été obligé de faire de nombreuses réunions internationales, de saisir toutes les autorités et grâce à notre action le père Noël est là!», a-t-il lancé avant l'arrivée de la star de la journée... En réalité un Garde républicain qui depuis plusieurs années endosse barbe et costume rouge pour la distribution des cadeaux. Le père Noël va «se démultiplier» pour distribuer les cadeaux et «moi je vais signer tous les autographes, prendre toutes les photos avec vous», a-t-il assuré remerciant les enfants de lui avoir fait «plein de cadeaux, beaucoup de dessins» et «des portraits qui me ressemblent beaucoup».

Par souci de discrétion, officiellement «en raison de l'actualité» (la fusillade meurtrière dans une école aux Etats-Unis, ndlr), la presse avait été priée de ne prendre ni image ni son du président de la République. Parmi les enfants habitués des Noël à l'Elysée, certains s'étonnaient de ne pas être allés comme de coutume au théâtre Mogador avant le goûter. La raison en est toute simple: même pour les fêtes, l'heure est aux économies en temps de crise, selon un responsable de l'Elysée, et la suppression de ce spectacle a fait chuter de moitié le coût du Noël à l'Elysée qui en 2011 avait atteint 300.000 euros.

Avec AFP
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr