Les partisans du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels appellent à descendre dans la rue ce week-end, en riposte à la forte mobilisation des opposants et alors que la question de la procréation médicalement assistée (PMA) a occupé le débat.
Les partisans du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels appellent à descendre dans la rue ce week-end, en riposte à la forte mobilisation des opposants et alors que la question de la procréation médicalement assistée (PMA) a occupé le débat. - Kenzo AFP

avec AFP

Les partisans du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels appellent à descendre dans la rue ce week-end, en riposte à la forte mobilisation des opposants et alors que la question de la procréation médicalement assistée (PMA) a occupé le débat.

>> Manifestant pro ou anti mariage homo, racontez-nous votre engagement

Une douzaine de rassemblements ce samedi

Une douzaine de rassemblements sont prévus samedi en province avant la grande «manifestation pour l'égalité» de dimanche après-midi à Paris au départ de la place de la Bastille, à l'appel de l'Inter-LGBT, principal interlocuteur associatif du gouvernement sur l'homosexualité.

Un appel à la mobilisation générale relayé par les syndicats (CFDT, UNSA, CGT, FSU, Solidaires, Syndicat de la magistrature...), par les associations de défense des droits de l'Homme (Ligue des droits de l'Homme, SOS Racisme...) mais aussi par des partis politiques (Parti socialiste, Front de Gauche, NPA...), qui se joindront au cortège.

«Il s'agit d'envoyer un signal très fort à la majorité politique et au gouvernement, pour que François Hollande tienne ses engagements», mais aussi «rappeler la nécessité de l'adoption et de la PMA», a expliqué à l'AFP Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT. «Les lignes bougent. Désormais, la réforme semble acquise et ne peut qu'être amendée. Le gouvernement est désormais conscient qu'il n'aura pas d'autre fenêtre de tir pour faire passer la PMA et d'autres avancées», s'est-il félicité.

Le PS appelle à manifester «massivement»  dimanche

Soucieux de ne pas laisser l'opposition prendre l'avantage contre la première grande réforme sociétale du quinquennat, le Parti socialiste a appelé à manifester «massivement» dimanche. Après avoir lancé lundi une pétition qui a recueilli jeudi 60.000 signatures, le PS veut mettre en avant «ses idées un peu plus avancées» que le gouvernement, notamment sur la PMA, que le gouvernement souhaiterait voir aborder ultérieurement dans un autre projet de loi.

La réforme présentée au Parlement le 29 janvier

François Hollande a toutefois déclaré mercredi qu'il reviendrait au Parlement de se prononcer «souverainement» sur ce point. Conscients que le succès de ces rassemblements pèsera avant la présentation de la réforme au Parlement le 29 janvier, les partisans de la réforme entendent bien donner de la voix pour défendre cette promesse de campagne de François Hollande et faire mieux que les opposants.

En novembre, plus de 100.000 personnes avaient battu le pavé dans plusieurs villes de France contre le projet. Une nouvelle mobilisation nationale est prévue le 13 janvier, à laquelle devraient se joindre des personnalités de droite dont Jean-François Copé. Ce projet de loi continue de diviser la société, la droite et les Eglises y étant farouchement opposées.

Jeudi, le défenseur des Droits Dominique Baudis a apporté de l'eau au moulin des opposants, s'alarmant «des nombreuses incertitudes juridiques préjudiciables à tous les enfants» dans ce projet de loi et demandant aux parlementaires «d'apporter la clarté».

54% des Français favorables au mariage homosexuel

Selon un dernier sondage CSA pour BFMTV vendredi, une majorité de Français (54%) est favorable au mariage homosexuel mais les opposants à l'adoption par des couples homosexuels sont aussi nombreux que les partisans. Le mouvement pour le mariage homosexuel «est aujourd'hui irréversible en Europe», a assuré mercredi François Hollande. Ces unions progressent en Europe, où elles sont autorisées dans 7 des 27 pays de l'Union européenne.

Mardi, le gouvernement conservateur britannique a entériné une «évolution historique» en se prononçant pour l'ouverture à tous du mariage civil.