Traité européen: Ayrault met en garde la majorité

27 contributions
Publié le 23 septembre 2012.

POLITIQUE - Pour le Premier ministre, ne pas signer le traité européen, c'est sortir de l'euro...

Jean-Marc Ayrault met en garde ceux qui, dans sa majorité, ne veulent pas ratifier le traité budgétaire européen, en faisant valoir que «la conséquence logique de leur démarche, c'est la sortie de l'euro», dans une interview à Médiapart publiée dimanche. Cet entretien a été réalisé vendredi, soit la veille de la décision de rejet du traité par le Conseil fédéral d'Europe Ecologie-Les Verts qui a recommandé à ses parlementaires de faire de même.

De son côté, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a lancé un «appel à la raison à la gauche» sur le traité budgétaire européen, en faisant valoir que «le non de soutien» au président Hollande, «ça n'existe pas». Le projet de loi sur le traité de stabilité budgétaire européen doit être soumis au Parlement début octobre.

«Nous allons jusqu'au bout de la défense de l'euro»

«Je le dis à ceux qui nous reprochent de ne pas avoir obtenu assez, notamment à une partie de la gauche. Qu'ils disent tout haut ce qu'ils pensent tout bas! Pour l'instant, ils n'osent le dire car ils savent que l'opinion ne les suivrait pas. La conséquence logique de leur démarche c'est la sortie de l'euro!», déclare Jean-Marc Ayrault. «Nous, nous allons jusqu'au bout de la défense de l'euro. Non par dogmatisme, mais par sens des réalités», ajoute-t-il en affirmant que le président François Hollande et lui-même «ne prendr(aient) jamais la responsabilité de laisser disparaître l'euro».

Soulignant que le traité n'était «pas l'alpha et l'omega» mais «une première étape d'une réorientation de l'Europe», le Premier ministre fait valoir que son rejet se traduirait «par une crise politique en Europe». «Ce serait d'une gravité exceptionnelle». «La politique, insiste-t-il, ce n'est pas de décrire le monde idéal, c'est aussi se confronter au réel».

© 2012 AFP
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr