Fête de l'Huma: Le Front de gauche insiste sur son unité

21 contributions
Publié le 15 septembre 2012.

POLITIQUE - Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon se sont présentés «unis comme les doigts de la main»...

«Unis comme les doigts de la main»: Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon ont insisté ce samedi sur leur «unité» lors de la fête de l'Humanité, assurant que le Front de gauche n'est «pas dans l'opposition» au gouvernement.

«On est unis comme les doigts de la main et on va continuer à travailler ensemble», a affirmé Pierre Laurent qui tenait à «rassurer» les militants. Samedi, l'ambiance de la fête de l'Humanité était à l'unité affichée entre le PCF et Jean-Luc Mélenchon, l'ex-candidat Front de gauche à la présidentielle. A longueur de discours, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon l'ont assuré, le Front de gauche est «une équipe soudée».

«Je suis un artiste, j'ai besoin de créer librement»

Ils sont arrivés ensembles, souriants, à une réunion publique au stand de Front de gauche, assurant «nous ne sommes pas en compétition», selon les termes de Jean-Luc Mélenchon qui se définit désormais comme un «patrimoine commun» à l'ensemble des composantes du Front de gauche.

Un peu plus tard, il explique à quelques journalistes que «la question de (sa) place est inextricable». «Ma place, c'est ce que je fais», explique-t-il en se disant «artiste». «Je suis un artiste, j'ai besoin de créer librement», dit-il en soulignant qu'il a «toujours dit exactement le point sur lequel on s'est tous retrouvé».

«On ne fait pas éclore des roses en tirant sur les pétales»

Faire émerger d'autres personnalités? «Ça va se faire tout seul. On ne fait pas éclore des roses en tirant sur les pétales», explique-t-il. En début d'après-midi, Pierre Laurent dans son discours d'accueil aux personnalités, l'a une fois de plus redit, après une accolade et «un salut particulièrement» à Jean-Luc Mélenchon: l'équipe est «soudée».

Et de «faire la remarque aux journalistes» qui lui «tiennent la jambe» au sujet du leadership du Front de gauche: «Je vais leur faire une confidence, ce problème m'intéresse autant que les problèmes de phlébite de la Reine d'Angleterre». «Je crois au débat», a ajouté le secrétaire national du PCF «et le Front de gauche va devenir une coopérative bouillonnante». «Ca défrise les modèles, on a du mal à s'arracher à une vision nombriliste et patriarcale de la politique?» a-t-il raillé.

Désir «fait sa tournée des militants»

Pierre Laurent a accueilli un parterre d'invités dont Guillaume Bachelay, futur numéro deux du Parti socialiste et David Assouline, porte-parole du PS. Harlem Désir, futur numéro un du PS, «fait sa tournée des militants» et ne pouvait être présent, selon David Assouline. «Harlem Désir est là de tout coeur, matériellement il ne pouvait pas être là mais il n'y a pas de problème politique», assure le porte-parole du PS.

«Avec Guillaume Bachelay et moi, le haut niveau du PS est représenté», souligne-t-il. La «fête de l'Humanité est le lieu où la gauche se retrouve, elle débat», explique Guillaume Bachelay. Les représentants socialistes ont ainsi écouté au premier rang le discours d'accueil de Pierre Laurent qui a de nouveau martelé le refus du traité budgétaire européen, égratignant au passage François Hollande.

«Nous ne sommes pas des opposants, nous sommes des bâtisseurs»

Le secrétaire national du PCF a commencé en interpellant le président de la République qui, lors de son discours du Bourget, avait désigné la finance comme son adversaire. «Monsieur le Président Hollande, écoutez le candidat François», a dit Pierre Laurent. La place du PCF et du Front de gauche face à la majorité? «Nous ne sommes pas des opposants, nous sommes des bâtisseurs. Nous combattons une politique d'austérité», assure-t-il.

Pierre Laurent a promis un congrès du PCF en février qui sera un «congrès du Front de gauche et du renouveau du PCF». «Un congrès Rock'n'roll (...) Accrochez vos ceintures, ça va secouer le PCF est de retour!», a-t-il prévenu. Quelques minutes plus tard, Jean-Luc Mélenchon quittait les lieux entouré d'une fanfare qui jouait Les copains d'abord.

Avec AFP
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr