Facebook veut jouer poker pour du vrai...
Facebook veut jouer poker pour du vrai... - Capture d'écran Facebook

Renaud Ceccotti-Ricci

Facebook va-t-il détrôner PokerStars et devenir la plus grande salle de poker en ligne? Ce n’est pour le moment pas l’objectif affiché par Mark Zuckerberg et son équipe, mais l’appétit vient en mangeant.

Pour le moment, la firme californienne compterait délivrer huit licences à différents opérateurs britanniques (la loi anglaise autorisant les jeux d’argent sur Internet), leur louant en quelque sorte la plateforme Facebook comme terrain de jeu.

Lorsque l’on sait que Zynga Poker, la salle de jeu de Facebook en argent fictif, compte 30 millions d’adeptes, l’offre semble alléchante pour les géants du jeu britanniques. Gamesys (1,7 million d’utilisateurs mensuels) et 888.com seraient en première ligne.

Selon eGaming, l’offre de Facebook devrait débuter dès le premier semestre de 2012. Mais le réseau social pourrait rapidement étudier la possibilité d’élargir cette offre à tous les pays dont la législation l’autorise. La France, mais surtout bientôt les Etats-Unis, pourraient alors y avoir droit.

Avec ses 600 millions d’utilisateurs, Facebook fait rêver les plus grands sites de poker. Il pourrait bien avoir trouvé là la main gagnante et remporter le pot.