Illustration journée ensoleillée.
Illustration journée ensoleillée. - P.Magnien / 20 Minutes

Le réchauffement climatique ne fait pas que des malheureux (pour le moment). D’après une étude du cabinet Sia Partners publiée ce lundi et relayée par Le Figaro, la hausse moyenne des températures (+ 0,51°C en 2014, + 0,33°C en 2015 et + 0,16°C depuis janvier 2016) a permis aux Français d’économiser quelque 5,3 milliards d’euros sur 26 mois.

L’étude montre notamment une réduction considérable des besoins de chauffage, avec une baisse de 47 térawattheures (TWh) pour la consommation de gaz et de 20 TWh pour la demande d’électricité.

>> A lire aussi : 2015-2016, l'hiver le plus chaud depuis 1900 en France

La tendance devrait perdurer

Et alors que l’année 2015 a été la plus chaude de l’histoire moderne, les spécialistes de Sia Partners ne tablent pas sur une inversion de la tendance, au contraire.

Face à ce constat, l’Etat aussi peut grincer des dents : la collecte des taxes liées à la facturation énergétique (électricité, gaz et fioul) a, dans le même temps, diminué de l’ordre de 1,5 milliard d’euros depuis 2014, selon l’étude.

>> A lire aussi : Le réchauffement climatique pourrait causer plus de 500.000 morts sur Terre en 2050

 

Mots-clés :