Centrale nucléaire de Fessenheim. Intérieur. Extérieur.
Centrale nucléaire de Fessenheim. Intérieur. Extérieur.

Audrey Chauvet

Quel est la nature de l’accident?

Le ministère de l’Ecologie parle d’un «accident du travail», EDF de «manoeuvres d’exploitation courantes». Cet après-midi, vers 15h, un dégagement de vapeur a eu lieu à la centrale de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, faisant deux blessés brûlés aux mains malgré leurs combinaisons, lors d’une opération de maintenance.

Quel est la cause de l’accident?

La cause de ce dégagement est un déversement d’eau oxygénée dans la partie nucléaire de l’installation, explique EDF dans un communiqué. D’après Bertrand Barré, conseiller scientifique auprès d’Areva, l’eau oxygénée concentrée a pu provoquer une ébullition de l’eau «si elle a été injectée trop brutalement.»  L’eau oxygénée a pu être utilisée avant de recombiner l’hydrogène dégagé par l’hydrolyse: «Une partie des molécules d’eau présente dans le réacteur se décomposent en oxygène d’une part et hydrogène d’autre part. On s’arrange pour qu’il y ait plus d’oxygène que d’hydrogène, et c’est peut-être pour ça qu’ils ont utilisé de l’eau oxygénée», explique Bertrand Barré. EDF confirme que l’eau oxygénée est utilisée dans le cadre de manœuvres d’exploitation courantes.

Quelle est la gravité de l’accident?

«Deux salariés ont reçu de l'eau oxygéné sur les doigts. Il s'agit d'une irritation, ce n'est même pas une blessure», a expliqué Thierry Rosso, directeur de la centrale de Fessenheim. L'Autorité de sûreté nucléaire(ASN) a confirmé que «cet incident est sans enjeu de sûreté», a précisé Delphine Batho après un entretien avec l’ASN. La Ministre de l'Ecologie a demandé à EDF et à l'ASN un rapport complet sur cet événement qui sera rendu public.