La préfecture de la Guadeloupe a annoncé mercredi à 22H00 locales (4H00 jeudi à Paris) que l'alerte météorologique rouge mise en vigueur sept heures plus tôt en prévision du passage de la tempête tropicale Isaac "sera levée à 23H00 locales", après que la tempête se soit éloignée de l'île en s'affadissant lors de son passage à sa proximité.
La préfecture de la Guadeloupe a annoncé mercredi à 22H00 locales (4H00 jeudi à Paris) que l'alerte météorologique rouge mise en vigueur sept heures plus tôt en prévision du passage de la tempête tropicale Isaac "sera levée à 23H00 locales", après que la tempête se soit éloignée de l'île en s'affadissant lors de son passage à sa proximité. - afp.com

avec AFP

La préfecture de la Guadeloupe a annoncé mercredi à 22h locales (6h ce jeudi à Paris) que l'alerte météorologique rouge mise en vigueur sept heures plus tôt en prévision du passage de la tempête tropicale Isaac «sera levée à 23h locales», après que la tempête se soit éloignée de l'île en s'affadissant lors de son passage à sa proximité.

Le Centre opérationnel de défense, réunissant tous les services de l'Etat et dispositifs de secours qui avait été activé en préfecture, n'a relevé pour tout dégât que la chute d'un arbre sur une route nationale. Selon le dernier «bulletin de suivi» publié par Météo-France, mercredi à 20h locales (4h ce jeudi à Paris) le centre d'Isaac «était localisé à 60 km au sud-ouest de la Guadeloupe», en mer des Caraïbes, après que la tempête soit passée à proximité de l'île.

«Isaac est passé»

Soulignant que «Isaac est passé», le directeur de cabinet du préfet, David Trouchaut, qui s'exprimait mercredi soir sur Radio Caraïbes Internationale, a rappelé que «le principe de précaution doit s'appliquer à l'ensemble des décisions qui sont prises». Il a indiqué que la levée de l'alerte rouge s'accompagnera d'un placement en vigilance orange pour fortes pluies et mer forte, découlant du passage du phénomène.

La tempête «s'éloigne en mer des Caraïbes» et le vent «a perdu en intensité: il souffle à 30 km/h sur la Guadeloupe continentale et 40 km/h sur la Désirade» (à l'est de l'archipel), précise le denier bulletin de suivi de Météo-France. Il souligne que des pluies «peuvent encore traverser nos îles dans les heures à venir» s'accompagnant de rafales de vent soufflant à 50-60 km/h.