Déforestation de la forêt amazonienne, au Brésil.
Déforestation de la forêt amazonienne, au Brésil.

Audrey Chauvet

Cette année, le jour «du dépassement» est ce mercredi 22 août. Selon les calculs de l’ONG Global footprint network, le monde a consommé en 234 jours les ressources naturelles produites par la Terre en un an.

Plus de consommation, moins de production

Ce qui inquiète le plus l’ONG, c’est que chaque année, la date du «dépassement» avance: elle était estimée au 21 octobre en 1992, au 3 octobre en 2002 et dix ans plus tard, la date a avancé de plus d’un mois. Les ressources produites par la planète sont consommées bien plus rapidement qu’elles ne sont produites, s’alarme l’ONG, qui compare les besoins croissants de l’humanité à la disponibilité décroissante des ressources.

Ainsi, en 2008 l’humanité consommait 2,7 «hectares globaux» par personne en moyenne, alors que la Terre ne pouvait supporter que 1,8 hectare par habitant. Les plus gros consommateurs de ressources sont le Koweït et les Emirats arabes unis, dont chaque habitant utilise 11,68 hectares, tandis que la France, au 23e rang des pays gourmands, consomme 70% de ressources de plus qu’elle n’en produit.