Les militants de Peta France ont simulé un bain de sang pour dénoncer les tests cosmétiques sur les animaux, le 8 août 2012 à Paris.
Les militants de Peta France ont simulé un bain de sang pour dénoncer les tests cosmétiques sur les animaux, le 8 août 2012 à Paris. - A.Chauvet - 20 Minutes

Audrey Chauvet et Jonathan Duron pour la vidéo

La baignoire ne donnait pas vraiment envie de s’y tremper. Rouge sang, pour représenter les animaux tués lors des tests en laboratoire, ce bain sur la place de la Bastille, à Paris, avait pour but d’interpeller les citoyens et les parlementaires européens sur la directive concernant les tests de cosmétiques sur les animaux.

>> Comment être sûr de ne pas acheter de cosmétiques testés sur les animaux, on vous aide par ici

Depuis 2009, celle-ci interdit la vente de produits cosmétiques testés sur des animaux au sein de l’Union européenne. Mais lorsque les tests ont lieu hors d’Europe, rien n’interdit aux industriels de les vendre également sur le marché communautaire. En 2013, cette situation transitoire devrait se terminer avec l’interdiction totale de vendre tout produit testé sur des animaux, que les essais aient lieu en Europe ou ailleurs. Sauf si les industriels arrivent à repousser l’échéance pour des raisons économiques: malgré le développement de méthodes alternatives, elles coûtent encore plus cher que l’utilisation d’animaux de laboratoire.

Si la vidéo ne démarre pas, cliquer ici.