Des moules.
Des moules. - CHANTELAT/SIPA

A.C.

Drôles de résultats dans les analyses d’eau de mer de l’Oregon, au Nord-ouest des Etats-Unis. Dans un article du Marine Pollution Bulletin, rapporté par lemonde.fr, les chercheurs expliquent qu’ils ont trouvé des concentrations élevées de caféine dans les eaux côtières. A plusieurs endroits, les taux de caféine pouvaient atteindre 44,7 nanogrammes par litre et dans les estuaires des fleuves, ils ont mesuré 152,2ng/l, alors que le seuil tolérable est de 8,5ng/l.

Selon les scientifiques, il s’agirait d’effluents de fosses septiques privées. Mal filtrées, voire pas du tout, les eaux usées charrieraient la caféine contenue dans les urines. Les habitants de l’Oregon boivent-ils trop de café ou devraient-ils améliorer leur système d’épuration des eaux? Une chose est sûre, les écosystèmes marins n’apprécient pas l’expresso. Des études scientifiques ont démontré que les moules, notamment, présentaient un stress important lorsqu’elles baignent dans une eau chargée en caféine: elles émettent alors une hormone qui pourrait perturber leurs fonctions vitales.