De Plogoff à Fessenheim: 1.000km à vélo pour protester contre le nucléaire

A.C.

— 

Le trajet est symbolique: de la centrale nucléaire avortée à Plogoff en 1981 à la centrale en fin de vie de Fessenheim, une trentaine de militants anti-nucléaires vont parcourir 1.245km à vélo. Partis ce dimanche de Bretagne, ils espèrent rejoindre l’Alsace d’ici au 9 août. Des dates tout aussi symboliques, le 6 août marquant la commémoration du bombardement d’Hiroshima et le 9 août celui de Nagasaki durant la Seconde guerre mondiale.

«Notre objectif : à chaque étape, parler de Fukushima et réveiller le souvenir des résistances victorieuses à la déraison nucléaire», explique un des cyclistes à Libération.fr. «Nous espérons aussi que le débat national sur l’énergie aura lieu très vite et sur une durée suffisamment longue pour être de qualité», poursuit le militant.

Mots-clés :