Le changement climatique serait responsable des étés très chauds

18 contributions
Publié le 6 août 2012.

CLIMAT - Les températures extrêmes connues notamment en Amérique du Nord cet été seraient liées au réchauffement global...

Le changement climatique dû à l'activité humaine est responsable de l'augmentation de la fréquence des étés très chauds et la situation est déjà pire que celle que nous imaginions il y a vingt ans, avertit le scientifique américain James Hansen dans une tribune publiée samedi par le Washington Post. James Hansen, directeur de l'institut Goddard d'études spatiales de la Nasa, affirme que les «sombres» prédictions sur les conséquences de l'augmentation constante des températures, présentées en 1988 devant le sénat des Etats-Unis, sont déjà dépassées. «J'ai une confession à faire: j'étais trop optimiste», écrit le climatologue américain, l'un des premiers scientifiques à avoir prévenu des dangers du réchauffement climatique dans les années 80.

«Hausse étonnante de la fréquence des étés extrêmement chauds»

«Mes prévisions sur une augmentation de la température mondiale se sont avérées. Mais je n'ai pas réussi à étudier avec quelle rapidité la hausse moyenne conduirait à des conditions météorologiques extrêmes», avoue-t-il. Pour James Hansen et ses collègues, l'analyse des températures mondiales au cours des soixante dernières années montre «une hausse étonnante de la fréquence des étés extrêmement chauds». Décrivant «de profondes ramifications troublantes non seulement pour notre avenir mais aussi pour notre présent», le climatologue explique que cette analyse n'est pas basée sur des prévisions «mais sur des observations réelles de phénomènes météorologiques et de températures».

Pour lui, la canicule de 2003 en Europe, la vague de chaleur en Russie en 2010 et les sécheresses qui ont frappé le Texas et l'Oklaoma l'an dernier peuvent être attribuées au changement climatique. «Une fois que les données seront collectées dans quelques semaines, il est probable que cela sera vrai aussi pour l'été extrêmement chaud que connaissent actuellement les Etats-Unis», ajoute-t-il.

© 2012 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr