Interpol: la lutte contre le trafic d'animaux a sauvé 8.700 oiseaux ou reptiles

0 contributions
Publié le 25 juillet 2012.

Plus de 8.700 tortues, oiseaux ou reptiles ont été saisis lors d'une opération "Cage" coordonnée par Interpol contre le trafic d'animaux dans 32 pays entre avril et juin, a indiqué mercredi l'organisation policière internationale.

L'opération a également permis la saisie de matériel de braconnage, d'armes et de munitions à l'occasion d'une série d'interventions dans des ports, aéroports, services postaux, marchés, animaleries ou encore chez des taxidermistes en Amérique latine, Amérique centrale et en Europe, a précisé dans un communiqué Interpol, dont le siège est à Lyon.

Alors que le trafic d'oiseaux était visé, d'autres animaux ont été découverts comme des tortues et des poissons, ainsi que de l'ivoire et des plantes dont le commerce est interdit. Près de 4.000 personnes ont été interpellées.

"Les animaux sauvages ont été remis dans leur milieu d'origine quand cela était possible", a ajouté Interpol, sans préciser si les autres avaient été remis à des zoos.

L'opération avait été lancée en réponse à l'augmentation du trafic international d'oiseaux sauvages ou en cage, et de leurs oeufs, et à l'implication grandissante de réseaux criminels dans leur transit entre l'Amérique latine et l'Europe.

Cela n'est "pas qu'un problème de crime organisé, mais représente aussi un risque en matière de biosécurité", c'est-à-dire pour la santé humaine et l'environnement, a souligné David Higgins, responsable du programme concernant les "crimes contre l'environnement" à Interpol, cité dans le communiqué.

Soutenue par la Grande-Bretagne et le Canada, l'opération a été coordonnée par Interpol, basé à Lyon, en relation avec les polices, douanes et autorités chargées de la protection de la faune sauvage des pays membres.

© 2012 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr